Pour Espargaró, une Q2 compromise par une chute et un manque de grip

Le pilote KTM s'est montré suffisamment performant lors des trois premières séances d'essais libres pour intégrer directement la seconde partie des qualifications, mais n'a pas pu en profiter à cause d'une chute.

Pour Espargaró, une Q2 compromise par une chute et un manque de grip

Pour la troisième fois de la saison, Pol Espargaró a réussi la performance d'accéder à la Q2 avec sa KTM, cette fois-ci au Mans dans le cadre du GP de France. Dans le coup depuis le début du week-end, il pouvait dès lors viser une bonne position dans le top 10, mais le moins qu'on puisse dire c'est que les qualifications ne se sont pas passées comme prévu pour l'Espagnol.

La journée avait pourtant très bien commencé, avec l'obtention du huitième chrono à la fois lors des EL3 et des EL4 (au cours desquels on l'a vu affublé d'un nouveau bras oscillant). "Ce matin, je n'avais pas les meilleures sensations, mais j'étais en mesure de trouver le moyen de faire un tour et d'aller dans le top 10", a-t-il confié au micro de nos confrères de Canal+. "Je n'étais pas si content que cela car les sensations n'étaient pas bonnes, mais nous étions au rendez-vous. Ensuite lors des EL4 nous avons fait quelques changements, mais nous n'avons fait qu'un tour car j'ai eu des petits soucis techniques, mais nous avons de nouveau été huitièmes avec un tour très rapide. J'étais donc vraiment convaincu de pouvoir faire une bonne qualification."

Espargaró en mal d'adhérence

Mais c'était sans compter sur l'évolution très rapide des conditions de piste samedi après-midi, qui a mené à un vrai casse-tête pour l'ensemble du plateau, que le numéro 44 n'a pas réussi à résoudre pour sa part, en proie à un manque criant d'adhérence. "La pluie est arrivée et la piste est devenue très glissante. [...] J'ai eu un très mauvais feeling et je n'ai pas pu attaquer dès les premiers tours comme j'avais pu le faire lors des EL4", a signalé Espargaró. "Lors des EL4 je suis sorti du garage et boum ! J'ai fait direct mon tour. Mais en qualifications, j'ai senti que j'avais tellement peu de grip que j'ai préféré mettre un tour de côté, mais je n'en ai même pas été capable. C'était très piégeux pour nous. Dans ce tour-là, j'avais Jack [Miller] devant moi, et je le voyais freiner, tourner, ouvrir les gaz, et je me suis dit qu'ils [la concurrence, ndlr] étaient à un autre niveau. Nous devons étudier ce qu'il se passe, et progresser en vue des prochaines courses." 

Lire aussi:

Sur son premier run au cours de cette Q2, l'Espagnol s'était muni des pneus pluie medium, qui ne lui ont donc pas offert le niveau de grip nécessaire pour faire un chrono probant. L'intéressé a donc fait un passage par les stands en vue de chausser le composé soft à l'arrière, dans l'espoir de retrouver un tant soit peu de cette adhérence. Mais force est de constater que cela n'a pas été le cas.

Une chute avant d'utiliser le pneu soft

Sans doute victime d'un pneu encore trop froid, Espargaró a même chuté après seulement quelques virages. Après coup, il partageait d'ailleurs l'avis de son frère Aleix, selon lequel la température du tarmac manceau, évaluée à 15°C, ne permettait de bénéficier d'aucune adhérence. "J'ai eu le même feeling, c'était complètement de la glace", a-t-il ainsi confirmé. "Dans le garage j'ai mis le soft à l'arrière pour voir si je gagnais quelque chose comme ça. Je savais que je ne gagnerais pas de grip, mais je devais essayer quelque chose, au moins pour être quelque part. Mais même comme cela j'ai mis le pneu et dans mon premier tour lancé je suis tombé. Je ne pouvais rien faire."

Au final, Espargaró prendra donc le départ du GP de France depuis la 12e place sur la grille, et disposera tout de même d'une belle carte à jouer en course, et d'une opportunité pour signer un deuxième top 10 cette saison après celui obtenu à Austin le mois dernier. Le pilote KTM peut en effet se montrer optimiste suite au warm-up, où il a décroché le troisième chrono, derrière Fabio Quartararo et Marc Márquez.

Cla Pilotes Moto Temps Gap
1 Spain Marc Márquez Honda 1'40.952  
2 Italy Danilo Petrucci Ducati 1'41.312 0.360
3 Australia Jack Miller Ducati 1'41.366 0.414
4 Italy Andrea Dovizioso Ducati 1'41.552 0.600
5 Italy Valentino Rossi Yamaha 1'41.655 0.703
6 Italy Franco Morbidelli Yamaha 1'41.681 0.729
partages
commentaires
Warm-up - Quartararo annonce la couleur avant la course

Article précédent

Warm-up - Quartararo annonce la couleur avant la course

Article suivant

LIVE MotoGP: GP de France, Course

LIVE MotoGP: GP de France, Course
Charger les commentaires