Pol Espargaró a repris la piste à Jerez

Pol Espargaró a repris la piste au test de Jerez, cinq jours après sa lourde chute sur le circuit de Valence.

Pol Espargaró a repris la piste à Jerez

Forfait au GP de Valence, Pol Espargaró fait son retour sur la Honda au test de Jerez. Samedi, en Essais Libres 3, le Catalan a été éjecté de sa Honda après un violent highside et même s'il n'a subi aucune fracture, il souffrait d'une contusion thoracique au niveau des côtes, rendant chaque respiration douloureuse, ce qui l'a poussé à renoncer au reste du week-end.

Quatre journées de repos ont permis à Espargaró de se sentir mieux et mercredi, il précisait sur les réseaux sociaux qu'il allait "essayer" de prendre la piste à Jerez. Ce test est essentiel dans la préparation de la saison prochaine puisque les constructeurs ont pour objectif de passer en revue les évolutions prévues pour 2022 et le #44 a bel et bien entamé le roulage ce jeudi matin.

 

Honda roulait à Jerez dès mercredi, avec Stefan Bradl et Tetsuta Nagashima. Avec un Espargaró diminué, la marque risquait de ne pouvoir s'appuyer que sur Bradl et sur les représentants du team LCR, Álex Márquez et Takaaki Nakagami, ce jeudi et ce vendredi puisque son pilote phare, Marc Márquez, est encore inapte à rouler. Victime d'une chute lors d'un entraînement en enduro avant le GP de l'Algarve, l'Espagnol souffre d'une diplopie, autrement dit le fait de voir double, en raison d'un nerf paralysé au niveau de l'œil. Il a dû faire l'impasse sur les deux dernières courses de la saison puis sur ce test et une nouvelle longue convalescence l'attend.

Le test de Jerez a débuté ce jeudi à 10h00 mais il a fallu attendre près d'une heure pour voir les premiers pilotes s'aventurer en piste, la température de cette dernière n'ayant atteint que 12°C au moment où ces lignes sont écrites. Les deux journées devraient être épargnées par la pluie, permettant au plateau de découvrir les différentes nouveautés, pas seulement sur le plan technique : les rookies 2022 – Remy Gardner, Raúl Fernández, Marco Bezzecchi, Fabio di Giannantonio et Darryn Binder – sont en piste, le team VR46 fait ses débuts et Aprilia et Gresini sont désormais séparés, le premier ayant sa propre équipe et le second alignant des Ducati.

Lire aussi :

partages
commentaires
Ducati : "Zarco s'est mis trop de pression"
Article précédent

Ducati : "Zarco s'est mis trop de pression"

Article suivant

Le team VR46 fait ses débuts en MotoGP à Jerez

Le team VR46 fait ses débuts en MotoGP à Jerez
Charger les commentaires