Pol Espargaró : "Je sais les résultats qui doivent être obtenus avec Honda"

Pol Espargaró a conscience d'avoir bénéficié pour sa première saison chez Honda d'une certaine compréhension concernant les résultats qu'il pouvait obtenir, et que la donne va changer l'an prochain.

Pol Espargaró : "Je sais les résultats qui doivent être obtenus avec Honda"

Après avoir fait ses gammes au guidon d'une Yamaha satellite puis mené le programme KTM jusqu'à ce que la RC16 soit apte à gagner des courses, Pol Espargaró était ouvert à un changement dans sa carrière et la proposition de Honda n'a pas mis longtemps avant de le séduire. Rejoindre le HRC et courir sous les couleurs de Repsol était un rêve pour le pilote espagnol, qui a donc apposé sa signature sur son nouveau contrat au printemps 2020, avant même que la saison chamboulée par le COVID-19 ait pu débuter.

Beaucoup d'attentes accompagnaient ce transfert, décuplées ensuite par la blessure qui a affaibli Marc Márquez. Au terme de sa première saison au guidon de la RC213V, le bilan est toutefois mitigé, Espargaró ayant indéniablement rencontré des difficultés, comme finalement tous les pilotes du groupe à l'exception du #93 lui-même, qui est parvenu par on ne sait quel miracle à les compenser pour malgré tout s'imposer sur trois courses.

Durant la dernière partie de la saison, cependant, Espargaró a réussi à se rapprocher du niveau auquel il prétendait, avec notamment une pole position à Silverstone et une deuxième place, son seul podium, au GP d'Émilie-Romagne.

"Sans aucun doute, ce résultat m'a ôté un poids des épaules, mais je ne suis pas chez Honda pour signer un podium, mais pour maintenir une régularité. J'aurais sûrement préféré quelques quatrièmes places en début de saison plutôt que ce podium si tard", a expliqué Pol Espargaró dans une interview accordée à l'édition espagnole de Motorsport.com. "Monter sur le podium n'était pas une obsession, ce qui m'obsède c'est d'être rapide à chaque course. En tout cas, obtenir une deuxième place signifie que quand les choses fonctionnent bien, lorsque je sais que je peux aller vite, alors j'arrive à le faire."

"Il y a eu des moments très difficiles, beaucoup. Barcelone a été une très mauvaise course, je suis même tombé, le week-end n'a pas été bon et j'ai vu une KTM gagner avec une confiance incroyable", a rappelé le pilote espagnol. "Sur les autres circuits, ça a été plus ou moins la même histoire. Ne pas obtenir de résultats a été difficile."

L'idée d'avoir fait le mauvais choix l'a-t-il alors traversé ? "Je ne suis pas stupide, je sais ce que je suis venu faire ici et je sais quels sont les résultats qu'il faut obtenir avec cette moto et sous ces couleurs, et quand ils ne sont pas atteints, je suis le premier à faire mon auto-critique et à ne pas être heureux", a admis Espargaró.

"Mais quand vous prenez une décision, c'est parce qu'à ce moment-là vous pensez que c'est la meilleure chose à faire. Regarder en arrière et penser que c'était une erreur ou penser à ce qu'on aurait pu faire d'autre n'est pas la bonne chose à faire. Il ne faut pas penser à ça, ça ne mène nulle part et c'est contre-productif. Avec les décisions que l'on prend, il faut aller de l'avant, obtenir les meilleurs résultats possibles et ne pas les regretter. Ça ne sert à rien."

Pol Espargaro, Repsol Honda Team

Pol Espargaró sur le podium du GP d'Émilie-Romagne

Bien que seulement 12e du championnat, Pol Espargaró peut se féliciter d'avoir fait progresser ses résultats durant la seconde partie de la saison. À égalité avec Álex Márquez avant Silverstone, il a marqué 30 points de plus que son compatriote par la suite pour grimper de trois rangs au classement. Honda a bien remarqué cette progression, et veut donc retenir une année prometteuse pour sa recrue.

"Sincèrement, le début de la saison a été compliqué pour Pol. Il s'attendait un type de moto et il en a trouvé un autre", observe Alberto Puig auprès du site officiel du MotoGP. "Mais il est vrai aussi que, pendant la saison, il a compris la moto. Il a réussi à faire la pole position à Silverstone, puis à Misano nous avons eu un test important et nous avons pas mal changé la moto pour lui. À partir de là, il a tout le temps eu sa vitesse normale. Pol est un pilote rapide, nous le savons, c'est la raison pour laquelle nous l'avons recruté, donc je pense que maintenant il comprend vraiment mieux la moto et c'est important."

Une deuxième saison qui devra être à la hauteur

Cette première année sous les couleurs de Repsol Honda n'a pas véritablement changé la notoriété de Pol Espargaró. Elle l'a plutôt placé sous le regard dur des critiques et il sait que l'attention du public pourrait s'avérer féroce à son égard si les résultats ne sont pas à la hauteur la saison prochaine. Il aura alors dépassé le stade de débutant et ne bénéficiera plus de la relative mansuétude qui lui a été accordée en 2021.

"Malheureusement, au niveau médiatique, il n'y a pas eu de grand changement car les résultats ne sont pas arrivés. En ce qui concerne les critiques, je les ai remarquées, mais je pense qu'on m'a un peu accordé une année de marge, surtout parce que les pilotes qui m'ont précédé dernièrement ont eu des difficultés lors de leur première saison. De ce point de vue-là, je pense avoir fait un peu plus la différence", a-t-il souligné.

"J'aurais vraiment aimé le faire plus souvent, mais le podium ou la pole sont des résultats que d'autres grands pilotes qui ont été dans ma situation par le passé n'ont pas obtenus, j'ai donc cette espèce de marge. Mais elle touche à sa fin et, à partir de l'année prochaine, je n'aurai plus de marge. Je devrai faire beaucoup plus et beaucoup mieux."

Lire aussi :
partages
commentaires

Related video

Jorge Martín : "À la fois la meilleure des saisons et la pire"
Article précédent

Jorge Martín : "À la fois la meilleure des saisons et la pire"

Article suivant

Dur de passer de la Ducati à une autre moto ? Dall'Igna ne se l'explique pas

Dur de passer de la Ducati à une autre moto ? Dall'Igna ne se l'explique pas
Charger les commentaires