Poncharal : Nous savions en venant qu'il y aurait du travail avec KTM

partages
commentaires
Poncharal : Nous savions en venant qu'il y aurait du travail avec KTM
Par :
7 avr. 2019 à 17:00

Le patron du team Tech3 avait bien conscience des efforts qu'il faudrait fournir en s'alliant à KTM. Aujourd'hui, il se félicite de la bonne dynamique qu'il observe dans les troupes autrichiennes et qui se traduisent par des progrès.

Dès les premiers essais du Grand Prix d'Argentine, Hervé Poncharal sentait que les KTM semblaient être dans une bonne dynamique, avec des performances globales encourageantes pour l'équipe officielle comme pour Tech3 – indépendamment d'un petit incident de parcours pour Hafizh Syahrin lors des EL1. Une tendance plutôt positive qui s'inscrivait, pour le patron du team français, dans la lignée de la progression accomplie au fil des derniers mois.

"Les sensations sont très bonnes en ce moment dans les stands  KTM , que ce soit dans l'équipe d'usine ou chez Tech3", se félicitait-il au micro du site officiel pendant l'épreuve argentine. "Tout le monde travaille dur. Nous savons qu'il y a du travail à faire, mais nous le savions lorsque nous avons signé et lorsque nous sommes venus. Entre chaque test hivernal, le Qatar et ici, nous voyons à chaque fois que nous prenons la piste que les pilotes ont de meilleures sensations, la moto est plus compétitive, et c'est important." 

Lire aussi:

Les améliorations d'ores et déjà obtenues ne masquent pas, toutefois, le chemin restant encore à parcourir à l'escadron de RC16. Au sein d'un peloton de plus en plus concurrentiel, force est de constater en effet que, pour une équipe qui part de loin, les progrès réalisés ont parfois un impact limité sur le résultat brut. "Il y a clairement de très gros progrès chez KTM, mais tout le monde progresse fort et le problème quand vous êtes un peu derrière, comme c'est notre cas en ce moment, c'est qu'il faut travailler plus vite qu'eux et ça n'est pas facile", concède le team manager de Tech3.

"Le problème que nous avons tous pour le moment c'est que, lorsque nous montons un pneu neuf, il semble que les autres obtiennent une bien plus grosse progression que nous. Ils progressent de plus d'une demi-seconde, tandis que lorsque nous gagnons deux dixièmes c'est beaucoup. Nous essayons donc de nous ajuster, de penser à ce qui peut être fait pour cela", précise Hervé Poncharal.

Cinq points et du spectacle

Miguel Oliveira, Red Bull KTM Tech 3

Pour Tech3, l'objectif de cette deuxième manche du championnat était d'entrer dans les points et il a été atteint, grâce à un Miguel Oliveira toujours aussi convaincant, qui a su donner du fil à retordre jusqu'à l'arrivée au pilote officiel Pol Espargaró, en lui contestant la dixième place. Il n'en fallait pas plus pour faire le bonheur d'Hervé Poncharal.

"Miguel a fait un travail incroyable. Il a travaillé très dur, il a essayé de compenser la légère déception d'avoir manqué les points au Qatar et il nous a rendus très heureux, très fiers. Ce n'est que sa deuxième course MotoGP et je pense que ce qu'il fait est le travail d'un pilote MotoGP très établi et expérimenté", estime le patron français. "Je pense qu'il est un véritable atout pour tout le département course de KTM et nous sommes heureux d'avoir vu Pol et Miguel se pousser l'un l'autre jusqu'au drapeau à damier. Je pense que c'est bien pour KTM, afin de recueillir toutes les informations venues de styles de pilotage différents." 

Lire aussi:

Quant à Hafizh Syahrin, il a lui aussi su convaincre son team manager en se remettant sur le droit chemin après une épreuve qatarie et une entame de week-end argentin très compliquées. "La façon dont il s'est rattrapé a été formidable", salue Hervé Poncharal. "Il s'est battu avec d'autres pilotes, il a passé des pilotes tels que Mir, Rabat, Abraham, Iannone, et c'est quelque chose dont nous sommes très fiers. Nous savions qu'il avait un gros potentiel, mais nous voulions qu'il le montre sur la KTM, ce qui est ce qu'il a fait [dimanche]."

Affirmant quitter l'Argentine "avec un grand sourire", Hervé Poncharal ne pouvait que se féliciter du bilan de ce week-end. "Des EL1 de vendredi matin à la course, nous avons progressé à chaque séance, avec les deux pilotes", résumait-il. "J'aimerais remercier KTM pour les bonnes motos que nous avions. Je crois que cela a été week-end très solide, qui va tous beaucoup nous motiver, c'est certain."

 
Article suivant
Dovizioso : Faire "beaucoup mieux" en Argentine, ça n'était pas assez

Article précédent

Dovizioso : Faire "beaucoup mieux" en Argentine, ça n'était pas assez

Article suivant

Aprilia doit encore progresser sur l'accélération selon Espargaró

Aprilia doit encore progresser sur l'accélération selon Espargaró
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP d'Argentine
Lieu Autodromo Termas de Rio Hondo
Pilotes Hafizh Syahrin , Miguel Oliveira
Équipes Tech 3
Auteur Léna Buffa
Soyez le premier à recevoir toute l'actu