Poncharal accueille Petrucci : "Un pilote heureux est un pilote rapide"

Le patron du team Tech3 salue l'arrivée de Danilo Petrucci dans son équipe, un pilote qui devra faire profiter KTM de son expérience mais qui pourrait aussi tirer les bénéfices personnels du nouvel environnement au sein duquel il va évoluer.

Poncharal accueille Petrucci : "Un pilote heureux est un pilote rapide"

C'est un Danilo Petrucci tout sourire qui est entré dans l'année 2021 sous de nouvelles couleurs, celles de KTM. Le pilote italien, pourtant si profondément lié à Ducati durant sa carrière MotoGP, a vite tourné la page. Galvanisé par sa promotion depuis le team Pramac, ses deux saisons dans l'équipe officielle l'ont fait déchanter, malgré les deux victoires qu'il y a obtenues, et ce nouveau défi tombe aujourd'hui à point nommé pour lui permettre de gommer la pression qu'il y a ressentie et qui souvent l'a figé.

Au printemps dernier, Petrucci s'était trouvé au bon endroit au bon moment, libéré prématurément par Ducati alors que KTM apprenait avec sidération le départ prochain de son pilote le plus expérimenté, Pol Espargaró, et la nouvelle orientation choisie par Jorge Martín, l'un des jeunes pilotes maison qui a opté pour une Ducati satellite au lieu de la KTM qui lui était pourtant promise. Pour endiguer cette hémorragie qui débutait, le constructeur autrichien s'est empressé de confirmer ses trois pilotes restants et de recruter un profil expérimenté. Dans un second temps, il a été décidé de reformer le binôme Binder-Oliveira au sein de l'équipe officielle, ce qui a finalement conduit Petrucci vers le team Tech3.

Lire aussi :

"Pendant le confinement, personne n'a pu évaluer l'efficacité de la KTM RC16 2020. C'est pourquoi toutes les personnes impliquées ont pensé qu'un pilote comme Danilo, qui à l'époque avait déjà remporté un Grand Prix MotoGP et qui avait piloté l'une des meilleures motos du championnat pendant de nombreuses années, pourrait apporter une contribution précieuse à notre projet. Je comprends parfaitement la décision de KTM en faveur de Danilo", assure Hervé Poncharal à Speedweek.

"Bien sûr, le travail de Tech3 consiste normalement à développer et former de jeunes pilotes pour l'équipe d'usine, afin qu'ils puissent montrer leur potentiel. Nous y sommes parvenus avec Miguel. Mais Pit Beirer a dit : 'Nous n'avons plus d'équipe junior. Nous avons quatre pilotes d'usine, deux dans l'équipe officielle, deux chez Tech3. Ils ont tous la même base technique.' Et c'est vrai", garantit le directeur de l'équipe française.

 

Nouveau chapitre pour Danilo Petrucci, et nouveau chapitre également pour Tech3, qui devient plus que jamais l'un des vecteurs des ambitions de KTM. Il s'agit du troisième recrutement de pilote que connaît le team français en trois ans, mais le changement est plus radical cette fois puisqu'il lui est donné d'accueillir l'un des récents vainqueurs du MotoGP et un pilote dont les débuts dans le stand seront accompagnés par ceux d'un nouvel ingénieur, Guy Coulon ayant décidé de prendre du recul.

Lire aussi :

"Je l'aime beaucoup, c'est un gars très sympa", souligne Hervé Poncharal au sujet de Danilo Petrucci. "J'ai un bon feeling avec Danilo. J'aime avoir de bonnes relations avec mes pilotes et pouvoir tout partager avec eux. Nous ferons tout ce que nous pouvons pour le rendre heureux. C'est ce que nous voulons et ce que veut KTM. Nous voulons lui montrer clairement qu'il est le bienvenu ici et qu'il obtiendra le meilleur package technique possible de la part de KTM, car un pilote heureux est généralement un pilote rapide."

"J'espère qu'ensemble nous obtiendrons des résultats solides. En même temps, nous attendons de lui qu'il nous fournisse des informations importantes pour que les ingénieurs de KTM puissent continuer à améliorer la moto. C'est notre objectif", ajoute le Français, sans toutefois se risquer à exprimer un objectif. "Il serait absurde de faire des prédictions sur Petrucci maintenant. Nous devons d'abord voir comment il se sent sur la KTM. Danilo est surpris de voir combien il est déjà soutenu par KTM. Il est déjà allé dans la soufflerie et il est très heureux de sa nouvelle situation."

partages
commentaires

Related video

Courir de nuit à Sepang, une hypothèse toujours possible selon Razali

Article précédent

Courir de nuit à Sepang, une hypothèse toujours possible selon Razali

Article suivant

Pol Espargaró : "Je ne rejoins pas Honda pour jouer le top 6"

Pol Espargaró : "Je ne rejoins pas Honda pour jouer le top 6"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Auteur Léna Buffa