Poncharal - Deux rookies performants, mais des objectifs humbles

partages
commentaires
Poncharal - Deux rookies performants, mais des objectifs humbles
Par : Léna Buffa
15 janv. 2017 à 10:15

Le team Tech3 aborde la saison 2017 avec deux nouveaux pilotes, qu'il va accompagner dans leur découverte de la catégorie reine. Si les ambitions sont mesurées, les premiers tours de roues ont d'ores et déjà satisfait le team manager.

Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3, Alex Rins, Team Suzuki MotoGP
Hervé Poncharal, directeur Tech 3 Yamaha Team
Jonas Folger, Monster Yamaha Tech 3
Jonas Folger, Monster Yamaha Tech 3
Jonas Folger, Monster Yamaha Tech 3
Jonas Folger, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Guy Coulon, Monster Yamaha Tech 3, Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Jonas Folger, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Jonas Folger, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Jonas Folger, Monster Yamaha Tech 3
Hervé Poncharal, Team Principal Tech 3 Yamaha

Pour la saison à venir, l'équipe Tech3 accueille deux nouveaux visages du MotoGP, Johann Zarco et Jonas Folger, tous deux issus du Moto2. Une page se tourne, avec le départ de Bradley Smith et Pol Espargaró, qui auront passé respectivement six et trois ans au sein de l'équipe de Bormes-les-Mimosas, et il est l'heure d'ouvrir un nouveau chapitre dans l'Histoire, déjà riche, de Tech3.

Décrivant la nouvelle saison comme "un excitant challenge", Hervé Poncharal se réjouit d'entamer une nouvelle aventure avec des rookies. "Bien sûr, plus un pilote est performant et plus nous sommes heureux, mais ce que j’aime également, c’est le fait de travailler avec des jeunes, de les aider à découvrir le MotoGP", explique-t-il dans un entretien sur le site officiel du MotoGP.

"Johann Zarco est déjà entré dans l’histoire du motocyclisme français. Jonas Folger s’est lui aussi montré plutôt rapide lors des premiers essais, alors que certains observateurs, allemands notamment, étaient au départ un peu sceptiques… Certes, on ne sait jamais où on va quand on signe avec deux rookies, et ce quel que soit leur palmarès en Moto2", concède le directeur de l'équipe. "Pour certains, comme Marc Márquez, la transition se fait très vite. D’autres, comme Tito Rabat, ont besoin de plus de temps."

"De notre côté, nous avons été agréablement surpris par les performances de nos recrues à Sepang et à Valence, où ils s’étaient classés meilleurs rookies. Johann et Jonas sont très proches l’un de l’autre. Ça nous ravit d’autant plus que ça crée une forme d’émulation en interne."

Deux tests encourageants pour les débutants

Zarco et Folger ont en effet disputé deux séances d'essais en novembre dernier, le test collectif de Valence puis le test privé organisé par Yamaha à Sepang, afin de découvrir leur nouvelle monture et l'environnement dans lequel ils vont évoluer.

"Je suis très content", souligne Hervé Poncharal, "car nos pilotes n’ont cessé d’évoluer à chaque run. Nous leur avons notamment demandé de travailler en pneus usés, car nous ne voulions pas qu’ils ‘claquent’ un chrono pour ensuite afficher un rythme nettement plus lent, et ils ont plutôt bien cerné cet exercice."

"Comparé à une Moto2, l’électronique est également plus poussée. Nous leur avons donc expliqué tous les paramètres qu’ils auraient à gérer de ce point de vue ; car en emmagasinant un maximum d’informations sur la moto, nous pouvons croiser leurs commentaires avec les acquisitions de données et voir si ça va dans le même sens. Jonas et Johann ont tous deux été impressionnants."

"Deux dixièmes les séparaient de Valentino Rossi à l’issue du test de Valence. Bien évidemment, ça ne veut pas dire que l’on sera aussi près de lui en course, mais ces essais constituent une première base encourageante", se félicite Hervé Poncharal.

Quant au test privé de Sepang, il a confirmé les éléments positifs des débuts. "Sans divulguer le moindre chrono, je peux vous dire que tout s’est très bien passé. C’était pour nous comme une confirmation", assure le patron des troupes Tech3, qui rappelle par ailleurs que ses nouveaux pilotes ne sont pas partis à la faute sur ces premiers roulages - "Espérons que ça dure."

Objectif top 10 quand le moment sera venu

Le directeur de l'équipe souhaite désormais voir ses nouvelles recrues poursuivre leur apprentissage durant les essais qui les mèneront à Sepang, Phillip Island et Losail avant l'ouverture de la saison, puis il sera temps de "monter en puissance par la suite", souligne-t-il.

"Mais pas question de se faire trop d’illusions non plus. Il est difficile de découvrir une catégorie, tout en faisant face à des personnages comme Marc Márquez, Valentino Rossi ou Jorge Lorenzo, qui ont une grosse expérience du MotoGP."

"Nous voulons donc commencer par nous battre pour les points. L’objectif sera ensuite le top 10", promet Hervé Poncharal. "Nous devons débuter avec humilité, mais le travail ne fait pas peur à nos deux pilotes."

Prochain article MotoGP
Jack Findlay, le premier homme du Bibendum

Previous article

Jack Findlay, le premier homme du Bibendum

Next article

Silverstone souhaite conserver le MotoGP à la place du Pays de Galles

Silverstone souhaite conserver le MotoGP à la place du Pays de Galles

À propos de cet article

Séries MotoGP
Pilotes Johann Zarco , Jonas Folger
Équipes Tech 3
Auteur Léna Buffa
Type d'article Actualités