MotoGP
14 août
Événement terminé
21 août
Événement terminé
11 sept.
Événement terminé
25 sept.
Événement terminé
16 oct.
Prochain événement dans
15 jours
C
GP du Teruel
23 oct.
Prochain événement dans
22 jours
C
GP d'Europe
06 nov.
Prochain événement dans
36 jours
13 nov.
Prochain événement dans
43 jours
20 nov.
Prochain événement dans
50 jours

Hervé Poncharal, "l'homme le plus heureux du monde !"

partages
commentaires
Hervé Poncharal, "l'homme le plus heureux du monde !"
Par :

Après avoir cru que son week-end tournait au cauchemar avec le contact ayant mis au tapis ses deux pilotes Moto3 dans la matinée, Hervé Poncharal a connu l’allégresse de sa première victoire en MotoGP quelques heures plus tard !

Il avait bien cru que cela n'arriverait jamais ! Certes, une victoire dans la catégorie reine du MotoGP en tant que patron d'équipe, Hervé Poncharal avait bien envie de croire que c'était possible. Mais l'expérience et la sagesse commençaient à avoir raison de la passion indéfectible du Français, figure des paddocks moto depuis des décennies. Ce dimanche, le team Tech3 a été récompensé de la plus belle des manières en signant son premier succès au sommet en qualité de team satellite de KTM, deux ans après avoir pris le pari de quitter Yamaha et de devenir le bras armé à part entière du constructeur autrichien.

Pour parfaire l'histoire, ce succès signé Miguel Oliveira, après un dernier virage fou que le Portugais a abordé en troisième position derrière Jack Miller et Pol Espargaró et dont il est ressorti premier, intervient sur les terres de KTM et Red Bull, les deux grands commanditaires du projet, et au terme d'une journée riche en émotions jusque-là négatives avec les péripéties connues par les jeunes loups chapeautés par Poncharal en Moto3 (voir la vidéo de leur chute).

Lire aussi :

"Quelle journée incroyable, quelles émotions incroyables !" se délectait le Français à l'arrivée, hilare et sautillant. "Cela fait quelque chose comme 40 ans que nous sommes dans ce métier et nous n'avions jamais gagné une course de MotoGP. Honnêtement, je pensais que cela n'arriverait jamais et aujourd'hui, notre rêve est devenu réalité !"

Cerise sur le gâteau, tous les grands représentants impliqués dans le projet Tech3 étaient présents ce week-end sur le Red Bull Ring. "Ici, en Autriche, devant notre sponsor en titre Red Bull, devant la direction de KTM, notre constructeur..." énumère Poncharal, incrédule. "Pour être honnête, ce matin, j'étais tellement déprimé quand j'ai vu mes deux pilotes Moto3 [Deniz Öncü et Ayumu Sasaki] qui sont entrés en collision alors qu'ils étaient en route pour un podium que je me suis dit qu'il était peut-être temps pour moi d'abandonner, parce que quand on est profondément impliqué comme je le suis, ça rend vraiment, vraiment triste."

Lire aussi :

Le yo-yo émotionnel connu par Poncharal ne pouvait être plus abrupt. "Maintenant, je suis presque l'homme le plus heureux du monde", s'esclaffait-il, déclarant son amour à toute personne croisée dans le paddock, à commencer par l'ex-pilote Simon Crafar, consultant Dorna, ou encore les équipe télé Canal+. "Putain, seule la course peut vous donner ces émotions de haut en bas ! Je voudrais bien sûr remercier Red Bull, remercier KTM, sans qui tout cela aurait été impossible."

"Je voudrais aussi dédier cette victoire à Miguel, parce qu'il a beaucoup poussé. La première année n'a pas été facile, il s'est blessé dans la deuxième moitié de la saison. Nous avons été rapides depuis le début de cette année, la moto s'est améliorée, il s'est amélioré, mais nous n'avons jamais pu réellement le montrer à cause de certaines circonstances de course et je savais qu'il pouvait le faire. Maintenant, nous l'avons fait. Je suis très fier de voir deux KTM sur le podium."

KTM, la moto à battre en 2020 ?

KTM est passé d'outsider rencontrant des difficultés à faire avancer son projet au plus haut niveau, à constructeur ayant réussi en l'espace de quelques semaines à gagner avec son équipe d'usine et son team satellite.

"Il est clair que c'est maintenant l'une des motos à battre", sourit Poncharal. "Nous avons fait un travail incroyable avec l'usine, les ingénieurs, l'équipe d'essai avec Dani Pedrosa… C'est sûr que [le fait d'avoir] quatre pilotes a beaucoup aidé et bien sûr je voudrais remercier Stefan Pierer, Hubert Trunkenpolz, Pit Beirer, Mike Leitner, Jens Hainbach, sans qui cela aurait été impossible. Ce n'est pas seulement le fait que nous ayons gagné : nous avons gagné avec ces personnes derrière nous et c'est un groupe incroyable."

"J'ai travaillé avec différents constructeurs, mais celui-ci est plus que spécial. Ils ont dit qu'ils étaient prêts à se faire la course et ce n'est pas seulement un slogan, mais la réalité. Il y a une telle implication, une telle passion pour la course que c'est contagieux. Alors fêtons cela ce soir, espérons qu'il y aura d'autres jours passionnants comme aujourd'hui, mais là, je veux remercier Miguel et Iker [Lecuona], qui a fait une grande course aussi. Je veux le féliciter aussi, parce que c'est incroyable, ce qu'il a fait jusqu'à présent en tant que débutant. Il grandit comme je ne m'y attendais pas. Merci à toute l'équipe, à tous les teams, au Moto3, au département communication, merci à tous ! Nous rentrons à la maison pour nous reposer et nous sommes motivés pour faire quelque chose de grand en Italie."

Quartararo dépité : "J'ai tout donné et je suis 13e"

Article précédent

Quartararo dépité : "J'ai tout donné et je suis 13e"

Article suivant

Espargaró a tout tenté et voit encore la victoire lui échapper

Espargaró a tout tenté et voit encore la victoire lui échapper
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP de Styrie
Catégorie Course
Lieu Red Bull Ring
Pilotes Miguel Ângelo Falcão de Oliveira , Iker Lecuona
Équipes Red Bull KTM Tech3
Auteur Guillaume Navarro