Pramac a trouvé le successeur de Guidotti

Le team satellite Pramac a nommé Claudio Calabresi pour succéder à Francesco Guidotti, parti chez KTM.

Pramac a trouvé le successeur de Guidotti

Surpris par le départ de Francesco Guidotti pour KTM, officialisé au tout début du mois, le team Pramac a été contraint de procéder à une restructuration avant de se lancer dans la saison 2022. L'équipe satellite italienne a d'ores et déjà trouvé celui qui prendra la relève au poste de team manager en la personne de Claudio Calabresi. 

L'Italien a derrière lui une solide carrière de dirigeant dans diverses entreprises, sa fonction la plus récente dans ce domaine étant celle de vice-président commercial au sein du groupe Eni. Grand passionné de moto, il a surtout été très présent dans les paddocks au cours des vingt dernières années et a été team manager d'Octo Pramac en MotoE depuis l'origine du projet. 

"L'importance grandissante que prend Claudio au sein de notre équipe témoigne de l'estime et de la confiance que je lui porte, et je suis convaincu qu'après trois saisons comme team manager en MotoE, il sera à la hauteur de ce nouveau et important défi", explique Paolo Campinoti, grand patron de l'équipe Pramac. "Nous avons hâte de commencer cette nouvelle aventure ensemble et nous sommes certains que Pramac Racing sera l'une des meilleures équipes en MotoGP la saison prochaine."

La nomination de Claudio Calabresi comme team manager s'accompagne de la promotion de Fonsi Nieto, qui devient directeur sportif après avoir occupé le rôle de coach pour les pilotes. "L'étroite collaboration avec Fonsi nous garantira également des compétences et une expérience solides d'un point de vue sportif", confirme Paolo Campinoti. 

À l'heure d'endosser ses nouvelles responsabilités, Claudio Calabresi se dit particulièrement "fier" d'avoir été choisi pour prendre la suite de Francesco Guidotti au sein du team qui alignera toujours Johann Zarco et Jorge Martín au guidon de ses Ducati en 2022. 

"Je suis très fier que Paolo Campinoti ait pensé à moi pour ce poste", confirme-t-il. "Nous travaillons ensemble sur différents projets depuis plusieurs années et nous avons noué des relations fortes de respect et d'amitié. Désormais, un nouveau chapitre s'ouvre pour moi, où curiosité, passion et expérience seront à l'entière disposition de l'équipe, avec le plus grand engagement pour demeurer l'une des équipes les plus compétitives en MotoGP."

Lire aussi :

partages
commentaires
À l'aube et en secret : la découverte de la Yamaha par Rossi, en 2003
Article précédent

À l'aube et en secret : la découverte de la Yamaha par Rossi, en 2003

Article suivant

Poncharal : "Pas fou" d'imaginer un pilote satellite titré en MotoGP

Poncharal : "Pas fou" d'imaginer un pilote satellite titré en MotoGP
Charger les commentaires