Pramac et cette victoire si souvent touchée du doigt avec Ducati
Prime
MotoGP Contenu spécial

Pramac et cette victoire si souvent touchée du doigt avec Ducati

Par :
Co-auteur:
Léna Buffa

Pramac Racing entre cette année dans sa 20e saison en MotoGP, la 17e en partenariat avec Ducati. Frôlée à plusieurs reprises, sa première victoire avec le constructeur italien constitue toujours l'objectif de l'équipe, qui accueille en 2021 deux nouveaux pilotes. Le moment est-il venu ?

"Nous voici, prêts pour 2021 ! C'est une année très importante pour nous, puisqu'il s'agit de la 20e saison de Pramac Racing en MotoGP. C'est exceptionnel, étant donné que tout avait débuté presque comme un jeu. Nous sommes désormais devenus une équipe très forte, et nous espérons le confirmer cette année."

Cette brève réflexion du team principal Paolo Campinoti traduit parfaitement ce qu'a été l'évolution de Pramac Racing dans la catégorie reine des Grands Prix moto au fil des années. Une aventure née en 2002, avec une Honda NSR500 confiée à l'époque à Tetsuya Harada. Puis ce fut le passage à la RC211V répondant au nouveau règlement MotoGP, cette fois avec Makoto Tamada, auteur en 2003 d'un premier podium au Brésil. L'année suivante, le Japonais fit mieux encore, avec deux victoires décrochées sur ses terrains de jeu favoris : Rio à nouveau, puis chez lui, à Motegi. Deux succès qui furent également les premiers de Bridgestone dans la catégorie reine. À l'époque, la moto était toutefois gérée par Pons Racing, de sorte que ces victoires ne sont pas toujours prises en compte dans le palmarès de Pramac, bien qu'elles fassent véritablement partie de son Histoire.

partages
commentaires

Related video

Dans l'incertitude pour 2022, Bastianini espère rester lié à Ducati

Enea Bastianini ne sait pas de quoi son avenir sera fait en MotoGP, entre le départ prévu d'Avintia et une probable nouvelle équipe satellite pour Ducati, à qui il est lié.

Miller ému par les signes de reconnaissance après sa victoire

L'émotion de Jack Miller après sa victoire en Espagne était proportionnelle au niveau d'intensité qu'il a connu en off ces dernières semaines.

Percuté par Lecuona, Álex Márquez évoque un "désastre"

Le mauvais début de saison d'Álex Márquez a connu un nouvel épisode à Jerez, le pilote du team LCR ayant une nouvelle fois chuté en course, après avoir été percuté par Iker Lecuona.

Joan Mir "un peu frustré" de ne pas avoir pu exploiter son bon rythme

Des qualifications décevantes et des difficultés dans les dépassements ont empêché Joan Mir de se battre pour le podium à Jerez. Le pilote Suzuki pense pourtant qu'il avait le rythme pour se battre avec Jack Miller.

Viñales : Une course "fantastique" mais des difficultés au freinage

Malgré une modeste septième place, Maverick Viñales reste satisfait des performances de sa Yamaha à Jerez, le freinage ayant été son seul point faible. Il a senti de nets progrès dans le test post-course organisé le lendemain.

Arm-pumps à répétition : quelle est la source du mal ?

Le phénomène de l'arm-pump n'est pas nouveau en MotoGP mais les cas se multiplient depuis le début de la saison. La préparation des pilotes n'explique pas tout, d'autant plus que l'avancée technologique rapproche leur corps des limites.

MotoGP
5 mai 2021

Pol Espargaró a profité du test pour mieux appréhender la Honda

Pol Espargaró s'est concentré sur de nombreux domaines lors du test post-course de Jerez, afin de parfaire ses connaissances de la Honda, au guidon de laquelle il estime manquer encore d'expérience.

MotoGP
5 mai 2021

La joie tout en nuance de Ducati après un doublé historique à Jerez

Qui aurait un jour pensé voir deux Ducati au sommet du podium à Jerez, piste qui fait la part belle à l'agilité dans les virages et a souvent été ces dernières années un mauvais moment à passer pour le constructeur italien ?

MotoGP
5 mai 2021
Dovizioso de retour avec Aprilia ? "Ne jamais dire jamais"

Article précédent

Dovizioso de retour avec Aprilia ? "Ne jamais dire jamais"

Article suivant

Une saison sans Anglais : Crutchlow "triste pour le MotoGP"

Une saison sans Anglais : Crutchlow "triste pour le MotoGP"
Charger les commentaires