MotoGP GP d'Inde

Le problème de visas désormais résolu pour les pilotes MotoGP

Tous les pilotes MotoGP sont attendus au Buddh International Circuit jeudi, y compris Marc Márquez, l'un des derniers à avoir pu quitter l'Europe après un retard dans la délivrance des visas. Le programme du GP d'Inde est donc maintenu tel que prévu.

Marc Marquez, Repsol Honda Team

Le premier Grand Prix d'Inde MotoGP est précédé par beaucoup d'instabilité et de doutes. À ceux qui entourent la sécurité de la piste ou la présence annoncée de serpents sur place s'est ajouté un casse-tête bureaucratique, au moment où auraient dû être délivrés des visas permettant d'entrer sur le territoire.

De nombreux membres d'équipes, jusqu'aux plus célèbres pilotes de la catégorie reine, ont été bloqués en Europe faute d'avoir reçu le document à temps pour prendre le vol prévu. Parmi eux, Marc Márquez, qui n'a pu embarquer mardi ainsi qu'il aurait dû le faire. L'octuple Champion du monde a cependant été en mesure de s'envoler mercredi, de même que les autres membres de l'équipe Repsol Honda également restés à terre, et tous sont attendus à destination jeudi.

Mardi soir, l'organisateur du Grand Prix d'Inde s'est voulu rassurant en communiquant sur les efforts fournis pour résoudre le problème administratif qui a un temps fait craindre pour la bonne tenue de l'épreuve. Et la résolution est effectivement en bonne voie, sachant que ce matin, et selon nos informations, seuls deux pilotes des petites catégories rencontraient encore des problèmes de visa, pour des raisons diplomatiques cependant et en passe d'être réglées.

Quelques activités promotionnelles ont été maintenues pour une partie des pilotes MotoGP, confirmées pour la journée de jeudi. Une cérémonie traditionnelle indienne aura lieu dans la pitlane en fin de matinée, avec Aleix Espargaró, Jorge Martín, Álex Márquez, Franco Morbidelli, Fabio Di Giannantonio, Jack Miller, Marco Bezzecchi, Raúl Fernández, Augusto Fernández et Takaaki Nakagami. Puis une partie de Gully Cricket opposera dans l'après-midi Pecco Bagnaia, Fabio Quartararo, Maverick Viñales, Miguel Oliveira, Luca Marini et Pol Espargaró.

Le programme sportif est quant à lui bien maintenu. Le plan B qui était de modifier, voire supprimer la journée de vendredi est abandonné. L'IRTA a en effet reçu la confirmation que le personnel des équipes se trouvait désormais dans le pays ou était en passe d'y arriver. Comme prévu, les essais débuteront vendredi et seront rallongés afin que les pilotes puissent découvrir la piste.

"La piste est très bien, les pilotes seront contents"

Il s'agira assurément d'une étape importante, car maintenant que la question administrative est réglée, l'attention se porte sur les conditions de la piste. Ancien circuit de Formule 1, Buddh a mené des travaux afin de s'adapter aux normes du MotoGP, mais les images qui leur ont été montrées n'ont pas rassuré tous les pilotes. Ils ont prévu de faire ensemble le tour de la piste à pied jeudi matin pour inspecter les lieux et donner leur feu vert.

Au préalable, Loris Capirossi s'est montré rassurant. Délégué à la sécurité pour la Dorna, l'ancien pilote se trouve sur place depuis la semaine dernière pour superviser les derniers travaux, avant l'homologation officielle qui aura lieu jeudi. Il a lui-même inspecté le circuit mardi et s'est dit conquis.

"La piste est très bien", a-t-il déclaré, cité par GPOne. "Nous sommes ici, en Inde, depuis une semaine. Nous avons travaillé et aujourd'hui [mardi], j'ai tourné à moto pour avoir une vision encore plus claire. Ce que je peux dire, c'est que la piste est bien, les pilotes seront contents. Toutes les modifications demandées ont été faites et il y a aussi toutes les protections nécessaires. En ce qui me concerne, je trouve que le tracé est très beau, il y a un virage parabolique formidable !"

"Il n'y aura aucun problème", a assuré Loris Capirossi. "À la Commission de sécurité de Misano, nous avons montré aux pilotes des images de la piste avec des vues de drone. On voyait qu'elle n'était pas complètement terminée, les vibreurs n'étaient pas encore peints, mais ils ont été contents. Désormais, elle est prête et c'est même encore mieux, tout est au point."

Lire aussi :

Be part of Motorsport community

Join the conversation

Related video

Article précédent Pedrosa "n'envisage absolument pas un retour" à plein temps
Article suivant Pourquoi l'Aprilia souffre sur certains circuits

Top Comments

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Sign up for free

  • Get quick access to your favorite articles

  • Manage alerts on breaking news and favorite drivers

  • Make your voice heard with article commenting.

Motorsport prime

Discover premium content
S'abonner

Edition

Suisse