Un programme de développement renforcé pour Aprilia

partages
commentaires
Un programme de développement renforcé pour Aprilia
Par : Willy Zinck
18 avr. 2017 à 12:50

L'équipe italienne a réalisé un début de saison convaincant, et table sur de nombreuses améliorations et sur la montée en puissance de Sam Lowes pour progresser encore davantage.

Aleix Espargaro, Aprilia Racing Team Gresini
Aleix Espargaro, Aprilia Racing Team Gresini
Aleix Espargaro, Aprilia Racing Team Gresini
Aleix Espargaro, Aprilia Racing Team Gresini
Aleix Espargaro, Aprilia Racing Team Gresini
Aleix Espargaro, Aprilia Racing Team Gresini
Sam Lowes, Aprilia Racing Team Gresini
Sam Lowes, Aprilia Racing Team Gresini
Sam Lowes, Aprilia Racing Team Gresini
Sam Lowes, Aprilia Racing Team Gresini
Fausto Gresini, Team Manager Gresini Racing Team

Ne vous fiez pas aux derniers résultats d'Aprilia, lors du Grand Prix d'Argentine, où l'équipe italienne est repartie avec un zéro pointé. Passé ce hiatus qui ressemble fort à un simple accident de parcours, les troupes de Noale se sont bel et bien montrées à leur avantage en ce début de saison. 

Enfin, surtout Aleix Espargaró, transfuge à l'intersaison après son éviction de chez Suzuki, et qui semble ressuscité en ce début d'exercice, avec une formidable remontée de la 15e à la sixième position lors de la manche inaugurale au Qatar.

L'Espagnol aurait pu rééditer une telle performance en Argentine, voire même un peu plus suite à sa huitième place sur la grille, s'il n'avait pas tenté la lune lors d'une attaque trop appuyée sur Andrea Dovizioso, qui a mis hors-course les deux pilotes.

Dommage, car il y avait véritablement un coup à faire en Amérique du Sud, surtout compte tenu du rythme affiché par la RS-GP en course, grâce à une bonne économie des pneus qui permet à la machine italienne de finir très fort ses courses.

Mais ce n'est que partie remise pour le patron de l'équipe, Fausto Gresini, qui a reconnu lors d'un entretien avec Motorsport.com que le résultat d'Espargaró à Losail a lancé idéalement la campagne 2017 d'Aprilia. "Ce premier résultat a bien sûr été puissant pour l'usine, pour les gens, pour les pilotes. C'est un résultat important pour tout le monde."

Pour l'heure, Aprilia ne peut cependant réellement compter que sur le pilote espagnol, alors que Sam Lowes, qui fait ses débuts en MotoGP cette saison, est en difficulté, la faute à une méconnaissance de la RS-GP de 2017, que l'Anglais n'a découvert que lors des ultimes essais de pré-saison.

Une machine en constante évolution

Mais les choses vont être amenées à s'arranger à mesure que le rookie va gagner en expérience cette année, et que la RS-GP va faire l'objet d'améliorations constantes. "Aprilia veut améliorer la moto", reprend Gresini. "Ils ont les moyens de faire évoluer différentes parties du moteur, du châssis, de l'aérodynamique. L'objectif est de progresser."

Pour la machine transalpine, l'axe de progression principal est connu depuis longtemps : le manque de puissance. Aussi, après un gain de poids entamé l'an dernier à la demande d'Álvaro Bautista, lorsque la précédente Aprilia s'était vue allégée de trois kilos, l'usine de Noale concentre à présent son programme de développement sur des améliorations sur le V4, avec plus de couple à bas régime, et la refonte d'un rapport de boîte pour gagner en accélération et en vitesse de pointe.

Un travail de longue haleine qui est censé permettre à l'équipe de s'installer durablement dans la première partie du peloton, et de viser encore mieux que le top 6 décroché lors de la manche inaugurale. "Nous voulons rester dans le top 9, ce serait un résultat très solide", admet Gresini. "Les écarts sont très serrés. Mais le nouvel objectif pour l'équipe est de monter sur le podium, ou quelque chose d'approchant."

Un horizon dégagé qui pousse à l'optimisme, tandis qu'Aprilia, par l'intermédiaire de Romano Albesiano, n'exclut pas d'aligner une équipe satellite dès 2018 alors que la Dorna entend ajuster le règlement sportif en ce sens d'ici deux ans.

Mais Gresini se veut pragmatique et ne veut pas aller plus vite que la musique, en insistant sur le fait que 2017 reste la priorité pour l'équipe italienne. "Je pense qu'il est préférable de se concentrer sur les résultats de 2017 pour le moment. Bien sûr c'est mieux pour Aprilia d'avoir plusieurs motos en piste, mais maintenant que nous avons débuté la saison, il faut se focaliser sur 2017."

Propos recueillis par Federico Faturos

Prochain article MotoGP
De nouvelles ambitions pour les pilotes Aspar après l'Argentine

Previous article

De nouvelles ambitions pour les pilotes Aspar après l'Argentine

Next article

Iannone résigné à l'idée de piloter avec un déficit de vitesse en 2017

Iannone résigné à l'idée de piloter avec un déficit de vitesse en 2017

À propos de cet article

Séries MotoGP
Pilotes Aleix Espargaró , Sam Lowes
Équipes Gresini Racing
Auteur Willy Zinck
Type d'article Interview