Qualifs - Lorenzo martèle, Márquez et Rossi s'accrochent

L'impressionnante domination établie depuis le début du week-end par Jorge Lorenzo a trouvé son aboutissement cet après-midi avec la pole position. S'il ne s'agit que de sa deuxième pole de la saison, le pilote Yamaha affiche un tel potentiel qu'il obligera ses adversaires à poursuivre leurs efforts pendant le warm-up pour ne pas le voir décamper dimanche à l'extinction des feux.

Après avoir battu le record absolu de la piste tchèque ce matin, Lorenzo a encore repoussé les limites du chronomètre pour établir une nouvelle référence en 1'54.989, près d'une demi-seconde plus rapide que le record que détenait Cal Crutchlow depuis deux ans. "Avant de commencer, je pensais qu'un temps similaire à celui de ce matin serait suffisant, mais j'avais tort! Mon tour n'a pas été parfait, j'ai mis trop de gaz dans le dernier virage et la moto a trop patiné, mais c'est l'un des meilleurs tours de ma carrière," assure-t-il.

Un Lorenzo rapide sur le tour lancé, mais qui a surtout su rappeler ce samedi que c'est lui qui détient le meilleur rythme de course : dominateur de chacune des séances auxquelles il a participé aujourd'hui, il a notamment brillé en essais libres 4, dans les conditions les plus similaires à celles que l'on attend pour la course - si celle-ci reste sèche.

Rossi retrouve la première ligne

Durant ces EL4, Marc Márquez et Andrea Iannone ont vaillamment tenté de s'accrocher. Le pilote Ducati a fini par perdre du terrain en fin de séance alors que Valentino Rossi opérait un retour dont il a le secret. Après avoir beaucoup hésité entre ses deux options de pneus, l'Italien s'est hissé au deuxième rang de cette séance en gommes dures.

C'est avec cette combinaison qu'il a d'abord entamé les qualifications, se ravisant rapidement pour préférer le pneu arrière medium. Ainsi chaussée la Yamaha n°46 a gravi les échelons, jusqu'à se positionner dans le top 3 dans son dernier tour. Lui qui a souvent dû se satisfaire d'un départ depuis la troisième ligne, Rossi admet son soulagement et donne rendez-vous dimanche à 14h : "C'est très important, parce que Jorge et Marc sont très rapides dès le départ et, si on s'élance derrière, il devient impossible de rester avec eux. Cet après-midi on a amélioré les réglages et j'arrive à afficher un bon rythme."

Entre les deux pilotes Yamaha s'est intercalé Marc Márquez. Il a beau ne rien avoir pu faire pour contrer Jorge Lorenzo aujourd'hui, l'Espagnol ne s'avoue pas vaincu. Son tour lancé ne concède que sept centièmes à celui de son adversaire, mais c'est surtout en configuration de course qu'il pense pouvoir se rapprocher encore un peu. "J'ai compris que la pole position serait difficile à décrocher aujourd'hui," admet-il. "Il faut qu'on s'estime heureux parce qu'hier on était très loin, je perdais près de huit dixièmes au tour. Aujourd'hui je suis plus proche et je sens que demain, au warm-up, on pourra progresser encore un peu."

Andrea Iannone hérite ainsi de la quatrième place et confirme qu'il reste le mieux loti des pilotes Ducati ce week-end. Il semble préférer l'ancienne version de la GP15, au contraire de son coéquipier Andrea Dovizioso qui poursuit son effort avec la nouvelle GP15 et se place en sixième position sur la grille.

Bradley Smith s'est intercalé cet après-midi entre les pilotes Ducati, la récompense d'une journée parfaitement réussie pour l'Anglais. Quatrième des EL3, il a pointé le museau de sa M1 dans le groupe de tête dès l'entame des qualifications. Si les gros bras l'ont brièvement fait rétrograder, il s'est à nouveau invité à la fête dans son dernier run pour finir par égaler son meilleur placement de la saison.

Pedrosa tient le coup

Son coéquipier Pol Espargaró devra se contenter de la troisième ligne, après une journée plus mouvementée. Contraint de passer par la Q1, puis victime d'une chute en EL4, l'Espagnol a fini par briller en enchaînant deux tours très rapides à la fin de la première phase de qualifications. L'utilisation de pneus medium l'a toutefois contraint à limiter ses sorties durant la Q2 et c'est en effectuant deux tours seulement qu'il a décroché ce huitième temps, s'intercalant entre la Suzuki de Maverick Viñales et la Honda de Dani Pedrosa. Blessé hier, ce dernier tient bon malgré la douleur.

A noter encore le dixième temps de Cal Crutchlow, qui sauve ce qui peut l'être après avoir dû, lui aussi, attendre la Q1 pour décrocher son ticket qualificatif. En revanche, Aleix Espargaró n'a rien pu faire pour remonter la pente : pour la première fois cette saison, il ne s'est pas qualifié pour la Q2, ce qui lui vaut la quinzième place seulement.

Héctor Barberá est le mieux classé des pilotes Open avec le onzième temps. Pour les Français, la situation est plus complexe mais en progrès par rapport à hier, avec la 17e place pour Mike di Meglio et la 18e pour Loris Baz.

MotoGP - Qualifications

Pos. Pilote  Moto   Temps/Ecart 
Jorge Lorenzo Yamaha 1'54.989 
Marc Márquez Honda 0.074
Valentino Rossi Yamaha 0.364
Andrea Iannone Ducati 0.401
Bradley Smith Yamaha 0.471
Andrea Dovizioso Ducati 0.946
Maverick Viñales Suzuki 0.965
Pol Espargaró Yamaha 0.966
Dani Pedrosa Honda 0.980
10  Cal Crutchlow Honda 1.203
11  Hector Barberá Ducati 1.410
12  Yonny Hernández Ducati 1.750
13  Danilo Petrucci Ducati (Q1) 0.501
14  Scott Redding Honda (Q1) 0.553
15  Aleix Espargaró Suzuki (Q1) 0.594
16  Stefan Bradl Aprilia (Q1) 0.921
17  Mike di Meglio Ducati (Q1) 1.003
18  Loris Baz Yamaha Forward (Q1) 1.328
19  Álvaro Bautista Aprilia (Q1) 1.340
20  Eugene Laverty Honda (Q1) 1.422
21  Nicky Hayden Honda (Q1) 1.433
22  Jack Miller Honda (Q1) 1.643
23  Alex de Angelis ART/Aprilia (Q1) 2.387
24  Claudio Corti Yamaha Forward (Q1) 2.933
25  Karel Abraham Honda (Q1) 3.691
A propos de cet article
Séries MotoGP
Événement GP de République Tchèque
Sous-évènement Qualifications
Circuit Brno
Pilotes Valentino Rossi , Jorge Lorenzo , Marc Márquez , Andrea Iannone
Équipes Ducati Team , Yamaha Factory Racing , Repsol Honda Team
Type d'article Résumé de qualifications
Tags brno, jorge lorenzo, motogp, pole position, qualifications