MotoGP
24 juil.
Événement terminé
14 août
Événement terminé
21 août
Événement terminé
11 sept.
Événement terminé
09 oct.
Prochain événement dans
19 jours
16 oct.
Prochain événement dans
26 jours
C
GP du Teruel
23 oct.
Prochain événement dans
33 jours
C
GP d'Europe
06 nov.
Prochain événement dans
47 jours
13 nov.
Prochain événement dans
54 jours
20 nov.
Prochain événement dans
61 jours

Quartararo accusé d'avoir enfreint la réglementation sur les tests

partages
commentaires
Quartararo accusé d'avoir enfreint la réglementation sur les tests
Par :

Un roulage privé au Paul Ricard, réalisé il y a deux semaines, pourrait coûter cher au pilote Petronas.

Fabio Quartararo devra se présenter devant les commissaires de la Fédération internationale de motocyclisme à Jerez, lorsqu'il se rendra sur place pour disputer le premier Grand Prix de la saison. Il est en effet accusé d'avoir enfreint le règlement portant sur les essais pouvant être réalisés hors saison.

La séance pointée du doigt par la FIM est celle que le Français a réalisée sur le Circuit Paul Ricard le 18 juin. Un roulage privé qu'il a effectué au guidon d'une Yamaha R1 préparée par la société française Techsolutions. Or il semble que la moto qu'a utilisée le pilote de l'équipe Petronas comportait plusieurs éléments de compétition, spécifiquement interdits par le règlement qui définit le cadre dans lequel les pilotes peuvent réaliser des essais et des entraînements en piste en dehors de la saison.

Une des équipes rivales de Petronas a ainsi détecté sur la R1 en question la présence de ces pièces suspectes et a déposé une réclamation officielle, estimant qu'il aurait enfreint l'article 1.15.1. du règlement, alinéa c, portant sur le type de machine autorisée pour les essais. La FIM a réagi en transmettant un rappel à l'ordre ferme à tous les concurrents et en convoquant Quartararo afin qu'il donne sa version des faits en marge du Grand Prix d'Espagne, dans deux semaines.

 

"Pour rappel, et à la suite de la décision de la Commission Grand Prix publiée le 27 mai 2020, les pilotes des catégories Moto3 et Moto2 ne sont pas autorisés à effectuer d'autres essais privés en 2020 jusqu'à nouvel ordre. Il en va de même pour les pilotes de la catégorie MotoGP, sauf s'ils courent pour des constructeurs bénéficiant des concessions", écrit la FIM dans un communiqué officiel. "Les restrictions relatives aux essais et aux tests pour toutes les catégories sont expressément décrites par l'article 1.15.1 du Règlement des Grands Prix de la FIM, y compris les détails concernant les machines qui peuvent être utilisées pour l'entraînement des pilotes et leur familiarisation avec la piste."

Le fait que Fabio Quartararo lui-même ait publié sur les réseaux sociaux des photos sur lesquelles ces pièces sont clairement visibles laisse penser que tout ceci serait le résultat d'un simple oubli, seulement cela ne l'empêchera sûrement pas de recevoir une sanction significative si l'infraction est confirmée.

Le communiqué diffusé par la FIM évoque plusieurs pilotes dans le même cas. D'après nos informations, Sergio García, qui court pour l'équipe Estrella Galicia en Moto3, serait lui aussi concerné.

 
 
Perdre Espargaró, une mauvaise nouvelle que KTM a dû accepter

Article précédent

Perdre Espargaró, une mauvaise nouvelle que KTM a dû accepter

Article suivant

Rivola : Le MotoGP offre moins de place aux ingénieurs que la F1

Rivola : Le MotoGP offre moins de place aux ingénieurs que la F1
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Pilotes Fabio Quartararo
Équipes Petronas Yamaha SRT
Auteur Oriol Puigdemont