Sign up for free

  • Get quick access to your favorite articles

  • Manage alerts on breaking news and favorite drivers

  • Make your voice heard with article commenting.

Motorsport prime

Discover premium content
S'abonner

Edition

Suisse

Quartararo "beaucoup trop loin" pour songer au championnat

Incapable de lutter avec les leaders depuis le début de la saison, Fabio Quartararo ne songe plus vraiment au titre. Le Français a décidé de revenir à une base de réglages vieille de deux ans pour retrouver des sensations sur la Yamaha.

Fabio Quartararo, Yamaha Factory Racing

Photo de: Marc Fleury

Champion en 2021 et vice-Champion la saison dernière après avoir mené le championnat une grande partie de l'année, Fabio Quartararo est bien plus en retrait depuis le début de la campagne 2023. Après les cinq premières courses de la saison, le Français ne pointe qu'au huitième rang au classement général avec à peine plus de la moitié des points inscrits par leader Pecco Bagnaia, pourtant lui-même loin d'avoir connu un début de saison idéal avec trois abandons dans les courses principales.

La samedi, Quartararo a dû passer trois fois par la Q1 cette année, alors qu'il n'avait connu cette séance que quatre fois au cours de ses quatre premières saisons en MotoGP, et à deux reprises il n'a pas réussi à s'en extirper. En course, il n'a décroché qu'un seul podium, dans une course marquée par plusieurs chutes devant lui à Austin.

Après avoir disputé un quart des Grands Prix au programme cette année, Quartararo peine à se voir comme un prétendant au titre mondial. "On verra", a déclaré le pilote Yamaha à l'arrivée du Grand Prix de France. "Pour le moment on est beaucoup trop loin."

La course à domicile de Quartararo a été compromise par un arm-pump mais a aussi permis de voir des signes de progrès : "C'est bizarre à dire : dans un sens, je suis déçu de ne pas avoir réussi à décrocher un meilleur résultat et rouler à un meilleur rythme [dimanche], mais [dimanche et samedi] dans le sprint, mon rythme n'était pas mauvais. Sans le problème que j'ai eu, j'aurais pu être au moins une demi-seconde plus rapide parce que je ne pouvais pas bien freiner. C'est le seul point positif à retenir. Pour le moment, je ne pense pas au championnat parce que je pense qu'on est beaucoup trop loin pour le jouer."

Comme souvent ces derniers mois, les pistes de progrès sont en fait le fruit d'un pas en arrière, Quartararo ayant décidé d'écarter la quasi-totalité des nouveautés apportées par Yamaha sur sa machine cette année : "On a décidé de revenir à la moto d'il y a deux ans et de l'année dernière – avec le nouveau moteur bien sûr – en espérant vraiment retrouver un feeling. C'était un peu mieux donc on verra si on arrive à faire ce petit pas en avant."

Fabio Quartararo, Yamaha Factory Racing

Fabio Quartararo

Après les premiers essais au Mans, Quartararo reconnaissait ne pas avoir trouvé une bonne base sur sa moto 2023. Il espère y parvenir avec ce retour en arrière : "Depuis le début de l'année, on a testé des milliers de choses, des réglages, ceci et cela. On a décidé de rester sur les réglages de 2021 et d'aller de l'avant. Quand on a un problème, il faut que je m'y adapte. On a testé beaucoup de choses sur la moto, et la meilleure chose que l'on a, c'est la base d'il y a deux ans. On a décidé de rester sur ça."

"La seule chose que je peux analyser, c'est qu'en revenant à une base d'il y a deux ans, je me sens mieux sur la moto", a-t-il précisé. "On a décidé de ne plus rien toucher et de partir toujours avec cette base."

Je ne pense pas que les autres pilotes veuillent retourner à une moto d'il y a si longtemps. Je pense qu'ils ne se rappellent même plus de cette moto.

Fabio Quartararo

Après s'être régulièrement plaint d'une Yamaha en pleine stagnation face à une concurrence qui progresse sans cesse, Fabio Quartararo est loin de se réjouir de la stratégie décidée au Mans : "Je sais qu'on n'est pas prêts, on n'est pas là. Je sais que pour s'améliorer, on revient à une base d'il y a deux ans. [...] Au final, on n'a pas d'amélioration. On revient sur une base que l'on connaît mais on ne fait pas de pas en avant. C'est ça qui est difficile. Je ne pense pas que les autres pilotes veuillent retourner à une moto d'il y a si longtemps. Je pense qu'ils ne se rappellent même plus cette moto."

"C'est un point négatif de revenir en arrière sur une base de réglages de 2021, mais on prend ce négatif pour analyser les années précédentes pour dire 'en 2021 et 2022, on avait ces problèmes-là' donc on va essayer d'améliorer ça, mais on ne changera plus la moto", a-t-il précisé.

Fabio Quartararo peine également à voir le positif dans la septième place conquise dimanche, car même s'il a réussi à surmonter sa douleur au bras pour voir l'arrivée, il a conscience qu'il n'aurait probablement pas accroché le top 10 sans les nombreuses chutes devant lui.

"Ce n'est pas un bon résultat. Les pilotes qui sont tombés, ils n'étaient pas derrière moi, ils étaient devant. Si ces sept ou huit pilotes avaient été derrière moi quand ils sont tombés, sincèrement j'aurais pu être content, mais là je ne suis pas content du tout. [...] Ce n'est pas un bon résultat, mais comme je l'ai dit, le feeling commence à revenir. Sincèrement, mon objectif est de revenir petit à petit et de pouvoir me battre vraiment pour les bons résultats quand il faut."

Lire aussi :

Be part of Motorsport community

Join the conversation

Related video

Article précédent Deux courses marquées par des remontées pour Binder
Article suivant Bagnaia se sent aidé par les sprints et l'inconstance de ses rivaux

Top Comments

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Sign up for free

  • Get quick access to your favorite articles

  • Manage alerts on breaking news and favorite drivers

  • Make your voice heard with article commenting.

Motorsport prime

Discover premium content
S'abonner

Edition

Suisse