Quartararo craint "l'excellente aérodynamique" de la Ducati

Fabio Quartararo estime que la vitesse de pointe de Ducati n'est pas due qu'à son moteur mais aussi à son aérodynamique. Il est également impressionné par les performances de la moto en courbe.

Quartararo craint "l'excellente aérodynamique" de la Ducati

Malgré le titre mondial assuré dès le Grand Prix d'Émilie-Romagne, la fin de saison n'a pas rassuré Fabio Quartararo. Le Français a connu son dernier succès de l'année à Silverstone tandis que Pecco Bagnaia, son dauphin au championnat, a remporté quatre des six dernières courses, les deux autres revenant à Marc Márquez, vainqueur à Misano grâce à la chute de l'Italien.

L'une des forces historiques de la Ducati est sa vitesse de pointe et Quartararo a répété son besoin de disposer d'une Yamaha plus puissante en 2022, les tests effectués avec la nouvelle version du quatre cylindres en ligne n'ayant pour le moment pas apporté le gain espéré. Mais pour El Diablo, ce n'est pas que grâce à son moteur que la Ducati est redoutable en ligne droite, l'aspect aérodynamique entrant en jeu. Il craint les progrès du clan italien dans ce domaine après les deux journées passées à Jerez.

"C'est assez bizarre, parce qu'au Mugello, la différence de vitesse était d'environ 10 km/h", a expliqué Quartararo. "Et [sur un circuit de Jerez aux lignes droites plus courtes], elle était autour de 10 km/h. Donc je ne comprends pas. Je pense qu'ils ont une excellente aérodynamique. Je crois qu'on doit beaucoup travailler sur ce domaine pour avoir un peu plus d'appui, je pense que c'est le plus important pour [réduire] le wheelie."

Autrefois surtout réputée pour cette puissance, la Desmosedici est devenu une machine très polyvalente et elle est maintenant très performante en courbe, même si une marge de progression existe encore dans ce domaine. Quartararo estime néanmoins que la Ducati est désormais redoutable, également grâce au bon niveau de l'ensemble de ses pilotes.

"Pour moi, clairement, l'époque où Ducati disait 'ça ne tourne pas, c'est une grosse moto', ce n'est plus le cas, associé aux pilotes. Je ne dis pas que la moto fait la différence parce que je déteste dire 'la moto est meilleure'. La moto a besoin d'un pilote ; dans la combinaison [pilote-moto], le pilote passe avant. La moto dont Ducati dispose les rend très forts. On doit progresser dans de nombreux domaines. Mais évidemment, ils sont super, super rapides et ils ont l'air d'être très forts."

Lire aussi :
partages
commentaires

Related video

Pol Espargaró renoue avec le grip arrière et son style de pilotage
Article précédent

Pol Espargaró renoue avec le grip arrière et son style de pilotage

Article suivant

Morbidelli va dédier l'hiver à sa récupération

Morbidelli va dédier l'hiver à sa récupération
Charger les commentaires