MotoGP
20 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
04 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
18 oct.
-
20 oct.
Événement terminé
25 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé

Furieux en EL2, Quartararo veut être "plus calme"

partages
commentaires
Furieux en EL2, Quartararo veut être "plus calme"
Par :
5 juil. 2019 à 15:08

Gêné par son équipier Franco Morbidelli lors des Essais Libres 2 du GP d'Allemagne MotoGP, Fabio Quartararo souhaite montrer plus de calme à l'avenir dans ce type de situations. En attendant, il a passé toute cette première journée dans le trio de tête.

Une nouvelle fois, Fabio Quartararo débute de fort belle manière un week-end MotoGP, puisqu'après avoir signé le meilleur temps ce matin, il pointe au troisième rang ce vendredi à l'issue des EL2. Une position favorable au classement combiné, et ce alors qu'il n'a pu effectuer qu'un seul tour rapide en pneu soft en fin de journée. La faute notamment à son équipier Franco Morbidelli, qui l'a gêné dans le virage 2 alors que le pilote niçois venait de signer son meilleur temps et tentait d'enchaîner avec une autre amélioration. 

Lire aussi:

Furieux sur sa Yamaha YZR-M1 sur le moment, il a expliqué sa colère aux journalistes en fin de journée. "J'étais fâché pendant cinq minutes. Mais c'est spécial, quand tu mets un pneu soft c'est le meilleur moment de la journée, c'est là que tu donnes tout, c'est très fun. Malheureusement nous n'avons pas pu faire un bon temps avec ce pneu mais ça va. J'étais trop en colère, je dois être plus calme dans ces conditions", indique-t-il.

"C'était un incident, mais voilà, c'est comme ça. Il faut que j'apprenne à rouler dans cette situation, c'est la première fois que ça m'arrive. Je pense que c'est un peu normal aussi, j'étais un peu énervé sur la moto, il faudra rester plus calme la prochaine fois."

Toujours fidèle aux avant-postes

Outre ce léger incident en fin d'Essais Libres 2, le rythme affiché par Fabio Quartararo est prometteur. Le Français sait toutefois qu'il y a un maître sur le Sachsenring, à savoir Marc Márquez, invaincu depuis neuf ans ici. Mais Quartararo ne dispose désormais que d'une seule journée d'expérience sur la piste allemande en MotoGP...

"Mon rythme de course est bon, nous savons que Marc est très bon sur 'son' circuit, mais ça n'est que ma première journée en MotoGP sur le Sachsenring. J'ai vraiment hâte de regarder les données, de voir où je peux progresser, quelles parties de la moto je peux améliorer pour demain aussi. Gagner un ou deux dixièmes sur notre rythme de course serait assez bien."

Plus rapide lors des EL1, Quartararo a tenu à tempérer les attentes : "Ce matin nous avons mis des pneus neufs aussi, alors qu'il est resté avec les mêmes pneus pendant toute la séance. C'est bon pour la confiance d'être dans le top 5, et pour faire du bon travail en EL2 aussi. Je ne pense qu'à notre travail pour demain, nous avons encore des choses à améliorer, et les EL3 seront bons."

Si ses bonnes performances ne choquent plus le paddock, puisque le numéro 20 reste sur deux pole positions et deux podiums consécutifs, et qu'il n'a plus quitté le top 3 lors de toutes les séances auxquelles il a pris part depuis Barcelone, le principal intéressé ne s'attendait pas à être aussi bon ce vendredi. Il est vrai que le Sachsenring est un circuit sur lequel il n'a pas eu régulièrement l'occasion de briller dans les autres catégories. 

Lire aussi:

"C'est un circuit qui ne m'a jamais réussi, j'y ai toujours eu du mal par rapport aux pneus, beaucoup trop durs pour moi. Là franchement, je me suis senti super bien, même avec le pneu dur, qui m'a donné de bonnes sensations. Avec le medium aussi, le soft malheureusement je n'ai pas pu le tester à 100%. Pour l'instant je me sens bien avec les trois [types de] pneus, et c'est vraiment positif pour le dimanche."

Après avoir souffert il y a une semaine à Assen au niveau de son bras droit, toujours convalescent après une opération du syndrome des loges, le Français s'est montré rassurant ce vendredi. Il est vrai que la nature particulière du Sachsenring, circuit composé quasi exclusivement de virages à gauche, a tendance à aider. "Le bras va assez bien. Nous avons vraiment de la chance que ce soient majoritairement des virages à gauche, et que je ne souffre pas du côté droit. Ça n'est pas encore parfait donc j'ai hâte que ça revienne à 100%."

L'absence de longues lignes droites (la vitesse de pointe y est inférieure à 300 km/h) aide aussi les Yamaha ce week-end. Quartararo le concède, même si pour lui, la M1 est une machine compétitive sur toutes les pistes : "Pour moi, la Yamaha est bonne partout. Il y a des points très positifs sur la moto, certains moins. Ici il y a moins de lignes droites donc la moto est vraiment bonne. Le comportement de la moto est bon, tout est OK, c'est un bon circuit pour nous."

"Dans le deuxième secteur, on est tout le temps sur l'angle, et sur cette moto on fait vraiment surchauffer le côté gauche du pneu. Il faut la faire glisser le moins possible pour éviter l'usure des pneus et le patinage, et ça je pense que c'est la chose la plus compliquée."

Le top 3 des EL2

Cla Pilotes Moto Tours Gap
1 Spain Marc Márquez Honda 26  
2 Spain Álex Rins Suzuki 26 0.341
3 France Fabio Quartararo Yamaha 23 0.360

 

Article suivant
Pramac aura bien deux Ducati 2020 avec Miller et Bagnaia

Article précédent

Pramac aura bien deux Ducati 2020 avec Miller et Bagnaia

Article suivant

En plein test de pneus et de châssis, Márquez domine

En plein test de pneus et de châssis, Márquez domine
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP d'Allemagne
Catégorie Essais Libres 2
Lieu Sachsenring
Pilotes Fabio Quartararo
Équipes SIC Racing Team
Auteur Michaël Duforest