MotoGP
18 oct.
-
20 oct.
Événement terminé
25 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

Quartararo : "Il fallait en mettre un coup"

partages
commentaires
Quartararo : "Il fallait en mettre un coup"
Par :
8 mars 2019 à 19:54

Cinquième du jour, le Français n'a pas déçu après des tests hivernaux déjà très prometteurs, tirant profit de conditions optimales lors des EL2.

Suite à ses excellentes performances lors des essais de Losail il y a moins de deux semaines, lorsqu'il s'était adjugé le deuxième meilleur chrono absolu derrière Maverick Viñales tout en affichant un rythme de course très intéressant, c'est peu de dire que les performances de Fabio Quartararo allait être scrutées avec attention ce vendredi.

Et le Français n'a pas déçu les observateurs, bouclant la journée à la cinquième place aux temps combinés, ce qui le met d'emblée dans une très bonne position pour viser directement la Q2 demain.

Lire aussi :

En effet, les EL3 ne devraient autoriser que des améliorations chronométriques à la marge, sachant que les fortes chaleurs régnant sur leur créneau horaire incitent les pilotes à recourir à des gommes plus dures, et donc moins performantes.

C'est en tout cas l'avis du jeune rookie, qui a pourtant bien essayé dans la matinée d'opter pour un mélange plus tendre, sans succès : "Ce matin j'ai roulé avec le soft à l'avant, et franchement je me suis fait énormément de frayeurs", a-t-il ainsi souligné lors de son point presse. "Après je pense qu'améliorer un 1'53"3 [le meilleur temps du jour signé Márquez et nouveau record du circuit] ce n'est pas impossible, mais vraiment difficile."

Les EL2 ? Une priorité

Dès lors, signer un bon chrono lors des EL2 est devenu la priorité du Niçois, qui n'a pas déçu. "Je me suis dit qu'il fallait en mettre un coup car on sait très bien que pour rentrer dans la Q2, les EL2 étaient la clé", explique-t-il. "Pour moi c'était la séance où il fallait faire la plus grosse performance, et réussir à faire un bon chrono. On sait que demain on va travailler sur le rythme de course, même si les pneus ne seront pas vraiment ceux utilisés en course, dans le sens où lors des EL3 les conditions sont tellement chaudes qu'on est obligés de travailler avec des pneus plus durs. Mais lors des EL4 on va utiliser les vrais pneus [ceux qui seront réutilisés pour la course]."

Alors que son adaptation aux phases de freinage a pris du temps durant l'hiver, Quartararo estime à présent qu'il doit davantage soigner son approche des virages pour tenter de franchir un nouveau cap.

Lire aussi :

Relégué à seulement trois dixièmes de seconde de la meilleure Yamaha classée ce vendredi, celle de Viñales, une nouvelle progression dans ce domaine pourrait ainsi lui permettre de se mettre à niveau du plus rapide des pilotes officiels.

"Je pense que ce n'est plus une question de freinage, c'est une question d'entrée", indique-t-il. "Il faut que je rentre avec les freins un peu plus vite et réussir à l'arrêter [la moto]. En fait, il faut avoir énormément de confiance sur l'avant de la moto. Je me souviens quand j'étais rentré de Jerez je croyais être vraiment à la limite, mais maintenant quand je vois comment je rentre vite, c'est qu'on avait encore beaucoup de marge et là il nous en reste encore un petit peu sur le time attack."

À voir donc si le Français sera en mesure de progresser encore plus lors des qualifications prévues demain.

Article suivant
EL2 - Le record du circuit pour Márquez !

Article précédent

EL2 - Le record du circuit pour Márquez !

Article suivant

Márquez : "Nous ne sommes que vendredi, et j'ai toujours zéro point"

Márquez : "Nous ne sommes que vendredi, et j'ai toujours zéro point"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP du Qatar
Catégorie Essais Libres 2
Pilotes Fabio Quartararo
Équipes SIC Racing Team
Auteur Willy Zinck