MotoGP
23 août
-
25 août
Événement terminé
13 sept.
-
15 sept.
Événement terminé
20 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
04 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
18 oct.
-
20 oct.
EL1 dans
07 Heures
:
14 Minutes
:
52 Secondes
C
GP de Malaisie
01 nov.
-
03 nov.
EL1 dans
14 jours
C
GP de Valence
15 nov.
-
17 nov.
EL1 dans
28 jours

Quartararo : Márquez est "dans une autre catégorie"

partages
commentaires
Quartararo : Márquez est "dans une autre catégorie"
Par :
20 sept. 2019 à 15:02

Fabio Quartararo a indiqué ne pas se focaliser sur les performances de Marc Márquez après la première journée du Grand Prix d'Aragón, l'Espagnol évoluant selon lui "dans une autre catégorie".

Le Français Fabio Quartararo a terminé ce vendredi à la quatrième place du classement combiné des essais du Grand Prix d'Aragón. Une performance qui peut presque sembler décevante au vu des derniers exploits du pilote Petronas Yamaha ! Le numéro 20 a donc tenu à rappeler qu'il reste un rookie en MotoGP, et qu'il est satisfait de sa première journée de travail sur le MotorLand Aragón en catégorie reine.

"Je pense que le top 4 n'est pas mal pour un rookie en Aragón ! [C'était une] journée positive, nous avons fini dans les cinq premiers, c'était l'objectif pour être en sécurité demain en cas de pluie. Nous avons de bonnes sensations au niveau du rythme mais nous ne sommes pas à 100%, je ne me sens pas si bien avec la moto. Le feeling général est bon mais nous devons travailler sur des zones où nous avons du mal", a-t-il déclaré au site officiel du MotoGP.

Lire aussi :

Le Niçois n'est toutefois pas très étonné de ne pas avoir les meilleures sensations sur cette piste : "C'est un circuit que je n'aime pas vraiment, franchement. Je ne sais pas pourquoi, depuis mes débuts ici c'est un circuit où je ne me suis pas senti super bien. On ne va pas dire que là c'est la même chose, mais ce n'est pas un circuit où je m'amuse à 100%. Mais bon, il faut s'adapter à tous les circuits."

Si sa Yamaha éprouve sans surprise des difficultés dans le dernier secteur, qui comporte notamment une ligne droite de 900 mètres, c'est dans le deuxième intermédiaire que le Français espère pouvoir reprendre le plus de temps. Notamment dans le freinage du virage 8. Il s'agit de l'un des endroits les plus particuliers du circuit, avec un long freinage en descente avant un virage en tire-bouchon, rappelant le Corkscrew de Laguna Seca. Une configuration particulière qui fait que stopper la moto n'est pas aisé.

"Le secteur 4 est celui où nous avons pas mal de difficultés, mais il y a aussi le secteur 2, avec le freinage en descente du virage 8. Là, on sent que la moto ne s'arrête jamais. C'est l'une des premières fois où nous sentons que nous avons un peu de mal. C'est difficile à dire [pourquoi la moto ne freine pas], parfois ça vient de l'avant car quand tu pousses vraiment, tu bloques un peu l'avant. Lors du time attack l'avant était très bas, et l'arrière bougeait un peu donc je ne me sentais pas génial à cet endroit."

Lire aussi :

"Je pense que dans le secteur 4, il y a énormément de lignes droites, c'est quelque chose sur lequel il est dur de travailler. On sait très bien que la moto va très bien sur tous les circuits mais que c'est une zone que l'on ne peut pas vraiment améliorer. Mais nous travaillons énormément pour essayer de faire le trou dans le dernier virage et avoir la meilleure accélération possible. Je pense qu'il va plus falloir se focaliser sur le secteur 2 que le secteur 4. Nous avons comparé les tours avec Maverick [Viñales], et ici on prend près de la moitié de notre retard", explique-t-il.

S'il éprouve encore quelques difficultés sur l'exercice du tour lancé, Fabio Quartararo se montre plutôt satisfait de son rythme de course : "Pour mon rythme de course, je pense que c'était très bien cet après-midi, nous étions constamment dans les 1'49. S'il fait beau demain matin, nous allons essayer d'améliorer la moto, car je pense que c'est quelque chose que l'on peut améliorer", indique-t-il, avant de se satisfaire également du rythme global des Yamaha. "On a vu que Valentino [Rossi est rapide] et c'est bien pour Yamaha et aussi pour nous pour [étudier] ses données et voir où il est plus rapide que nous. En tout cas, oui, il est toujours bon de voir que les trois premières Yamaha sont devant en EL2", se réjouit-il auprès de Sky Italia.

Personne ne peut atteindre Márquez, mais une erreur est possible

Reste toutefois un homme qui paraît très difficile à battre sur cette piste, Marc Márquez. Le Champion du monde en titre a atomisé la première séance d'essais libres ce matin, se rapprochant à deux dixièmes du record du circuit, et reléguant son plus proche poursuivant à 1"6. Pour Fabio Quartararo, il n'y a aucun intérêt à commencer à imaginer une revanche du duel de Misano, tant la Honda #93 est devant. Mais comme l'a prouvé le Grand Prix des Amériques (seule course qu'il n'a pas terminée), Márquez n'est pas à l'abri d'une déconvenue le dimanche...

"Je pense qu'il ne faut pas regarder Marc. Il est dans une autre catégorie ce week-end. Nous avons vu ce matin qu'il était très rapide, et nous avons aussi vu qu'à Misano, une piste qui n'était pas pour lui, il a gagné. Nous pensons que c'est la meilleure piste pour la Honda et pour lui, donc il peut se donner à 100%, et nous avons vu qu'il était très rapide. Nous verrons dans le week-end mais notre but n'est pas de battre Marc Márquez. Nous voulons faire une bonne course, apprendre des choses des meilleurs, et essayer de revenir avec quelques points."

Lire aussi :

"Honnêtement, il a un rythme que personne ne peut atteindre ce week-end, mais il peut toujours faire une erreur comme à Austin. Nous faisons notre meilleur travail. Ce matin il était très rapide, cet après-midi il a travaillé sur un rythme incroyable. Nous ne pensons pas à Márquez, mais nous nous concentrons plutôt sur nos objectifs."

Pas même la chute du numéro 93 en Essais Libres 2 ne vient mettre en doute sa domination du week-end pour Quartararo : "Je crois qu'il a perdu l'avant, je pense que ça vient de la confiance. Tu sens que la moto ne peut jamais partir de l'avant, et au final il y a un moment où tu chutes. Mais nous connaissons Marc, il va refaire des tours et être directement au même niveau. Il sait où est la limite et nous savons que ce pilote sait toujours sentir où est la limite."

Article suivant
EL2 - Attaque groupée des Yamaha, mais Márquez garde l'avantage

Article précédent

EL2 - Attaque groupée des Yamaha, mais Márquez garde l'avantage

Article suivant

Marc Márquez s'attendait à chuter vendredi après-midi

Marc Márquez s'attendait à chuter vendredi après-midi
Charger les commentaires