MotoGP
02 août
-
04 août
Événement terminé
09 août
-
11 août
Événement terminé
23 août
-
25 août
Événement terminé
13 sept.
-
15 sept.
Événement terminé
20 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
04 oct.
-
06 oct.
Prochain événement dans
10 jours
C
GP du Japon
18 oct.
-
20 oct.
Prochain événement dans
24 jours
25 oct.
-
27 oct.
Prochain événement dans
31 jours
C
GP de Malaisie
01 nov.
-
03 nov.
Prochain événement dans
38 jours
C
GP de Valence
15 nov.
-
17 nov.
Prochain événement dans
52 jours

Petronas : un an de rêve et bientôt l'objectif victoire

partages
commentaires
Petronas : un an de rêve et bientôt l'objectif victoire
Par :
6 sept. 2019 à 11:20

L'équipe la plus récente du plateau MotoGP réalise des débuts impressionnants, notamment grâce aux prouesses du rookie Fabio Quartararo, révélation de l'année. Ensemble, ils viseront bientôt la plus haute marche du podium.

Il y a à peine plus d'un an, la structure SIC Racing Team officialisait son arrivée dans la catégorie reine des Grands Prix, dernier échelon de la compétition internationale dans laquelle l'équipe malaisienne s'est peu à peu investie avec le soutien de Petronas. En marge du Grand Prix de Grande-Bretagne, l'organisation du nouveau team MotoGP était dévoilée et ses pilotes présentés. Un line-up qui avait créé la surprise, puisqu'à Franco Morbidelli, doté d'un an d'expérience, était associé le très jeune Fabio Quartararo, destiné à rejoindre la grande classe sans avoir encore pu jouer le titre dans l'une des deux catégories inférieures.

Aujourd'hui, le Français fait l'unanimité chez les observateurs et la fierté de Razlan Razali, patron de l'équipe. "Sans aucun doute, la plus grande surprise pour moi est venue de Fabio", affirme le team principal et PDG du Sepang International Circuit. "Lorsque nous l'avons annoncé en tant que deuxième pilote, beaucoup de personnes nous ont dit que nous avions fait le mauvais choix, mais maintenant tout le monde s'accorde à dire que nous avons pris la bonne décision ! Il a été la plus grande surprise de l'année, avec une série de podiums, des pole positions, des arrivées dans le top 5 et dans le top 10. Il a été fabuleux et il est vraiment talentueux."

Lire aussi :

Si Franco Morbidelli n'obtient pas de résultats aussi spectaculaires, sa courbe de performances est tout de même élevée, faisant du Petronas Yamaha SRT la seule équipe satellite à avoir deux pilotes dans le top 10 du championnat. En dépit de plusieurs accidents en course, l'Italien a d'ores et déjà dépassé son total de points de la saison passée, signant notamment ses trois premières arrivées dans le top 5 en plus de deux départs de la première ligne.

"Signer la pole position et la deuxième place [sur la grille] dès la première manche européenne, à Jerez, a été exceptionnel", poursuit Razlan Razali, aux anges de voir ses troupes figurer en cinquième place du championnat par équipes à ce stade. "Nous ne nous attendions en aucune manière à occuper cette fantastique position après seulement 12 manches de la saison 2019. Nous espérions que Franky réalise des performances dans le top 6 et pour Fabio nous visions le statut de Rookie de l'année. Nous ne nous attendions pas à ce qu'ils fassent tous les deux ce qu'ils font en ce moment et nous sommes extrêmement heureux et satisfaits d'eux. Pouvoir réaliser des performances aussi solides est déterminant pour notre sponsor titre et nous avons obtenu encore plus que ce qui était désiré sur la base des objectifs que nous avions fixés au début de l'année."

Fabio Quartararo, Petronas Yamaha SRT

La belle histoire se poursuit donc pour l'équipe battant pavillon malaisien, dont le programme le plus récent est à ce jour celui qui apporte le plus de succès. En Moto2, la saison 2019 est en effet fortement compromise par la blessure du seul pilote de l'équipe, Khairul Idham Pawi, dont les remplaçants s'enchaînent. En Moto3, John McPhee et Ayumu Sasaki parviennent à se montrer aux avant-postes, mais une seule victoire est pour l'instant venue récompenser ces efforts dans un programme qui pourrait pourtant être arrivé à maturité.

Mais face à la complexité d'un engagement dans les trois catégories du championnat, Razlan Razali veut avant tout retenir la force que dégage son équipe, aidée par une symbiose qui s'est crée naturellement au gré de son expansion. "En général, pour que les pilotes performent, ils ont besoin de soutien de la part de l'équipe, et ce qui m'a procuré la plus grande fierté a été de voir comment l’équipe a formé un ensemble soudé dans les trois catégories. Bien entendu, le team Moto3 est là depuis 2015 et le team Moto2 a un an et cela a été difficile pour eux avec beaucoup de pilotes différents sur les motos ces deux dernières années. Alors les voir former une équipe, soutenir nos pilotes et s'entendre avec tout le monde alors que l'équipe s'étend à 48 personnes, c'est impressionnant. Il y a vraiment une bonne ambiance et une bonne alchimie. Bien sûr, il y a toujours de la place pour l'amélioration et rien n'est jamais parfait à 100%, mais nous pouvons être fiers de ce que nous avons fait."

Lire aussi :

"Beaucoup de personnes me questionnent sur l'équipe que nous formons et je ne sais pas très bien quoi leur répondre, car nous capitalisons simplement sur l'expérience de chaque membre et la maximisons", décrit le patron. "Johan Stigefelt, par exemple, est formidable pour réunir les personnes et la logistique, ce qui forme le cadre de tout cela. Wilco Zeelenberg a beaucoup d'expérience au sein d'une équipe MotoGP et son expérience avec Yamaha nous aide. Nous capitalisons sur les talents des personnes que nous embauchons d'une manière horizontale et pas uniquement verticale. Chacun est très fonctionnel dans son rôle. Nous essayons de ne pas dépasser les limites et nous avons une communication constante. C'est le secret de là où nous nous situons en termes de perception, de présentation et au final dans la performance des pilotes également."

Line-up inchangé mais plus de pression en 2020

S'il reste encore sept Grands Prix pour tenter de cocher quelques cases supplémentaires et de peaufiner un bilan d’ores et déjà glorieux, le patron de l'équipe malaisienne n'en oublie pas des objectifs plus ambitieux encore. En MotoGP, notamment, la victoire figurera sur le plan de route pour 2020.

"Une fois que l'on a goûté au succès tel qu'un podium, une pole position ou même une victoire, on en veut plus. On veut continuer, on veut pousser l'équipe à obtenir encore plus. Mais peu importe ce que l'on obtient, notre objectif reste le même et il est important pour nous de garder notre concentration et notre objectif. Ceci dit, j'aimerais vraiment fêter une victoire ou un podium au Grand Prix de Malaisie !" se prend-il à rêver pour cette fin d'année.

Lire aussi :

"Nous avons certainement établi une référence pour une nouvelle équipe, alors il y aura plus de pression pour nous la deuxième année", poursuit-il. "Bien sûr, nous voulons faire encore mieux, et je suis certain que nos deux pilotes continueront à réaliser de bonnes performances. Lorsque nous en arriverons au même stade dans la saison 2020, mon ambition est que nous ayons au moins une victoire en MotoGP."

Le line-up pour atteindre les sommets est presqu'intégralement connu. En MotoGP, pas de surprise : "Nous continuerons avec Franco et Fabio et ce devrait être une association formidable pour la deuxième saison de l'équipe", souligne le patron. En Moto2, Xavi Vierge vient d'être recruté pour épauler Khairul Idham Pawi que tout le monde espère de retour en forme en 2020. Enfin, en Moto3, John McPhee a d'ores et déjà été prolongé et il ne manque plus que le nom de son coéquipier.

Article suivant
Norris portera un casque dédié à Valentino Rossi

Article précédent

Norris portera un casque dédié à Valentino Rossi

Article suivant

Tech3 : Pas de plan pour laisser partir Oliveira "pour le moment"

Tech3 : Pas de plan pour laisser partir Oliveira "pour le moment"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Pilotes Franco Morbidelli Boutique , Fabio Quartararo
Équipes SIC Racing Team
Auteur Léna Buffa