Quartararo : "Personne ne s'entraînait autant avant Márquez"

Pour le Français, le niveau d'exigence de la majorité des pilotes MotoGP dans leur préparation a augmenté depuis l'arrivée de Marc Márquez dans la catégorie reine.

Quartararo : "Personne ne s'entraînait autant avant Márquez"

Fabio Quartararo abordera sa deuxième saison en MotoGP le mois prochain, après avoir été la sensation incontestée de 2019. Cinquième du championnat, il a cumulé sept podiums (dont cinq deuxièmes places), six pole positions et deux meilleurs tours en course (y compris dès la première d'entre elles), des résultats qui ont incontestablement fait de lui le meilleur débutant de 2019, mais aussi le meilleur pilote indépendant. Il va pouvoir très vite changer de statut, car il a obtenu pour cette saison une machine identique à celle des pilotes Yamaha officielle et il intégrera l'année prochaine l'équipe factory de la marque.

Lire aussi :

Au-delà des chiffres, le pilote de Nice a surtout transmis des émotions incomparables, et notamment lorsqu'il a touché du doigt à deux reprises (à Misano et Buriram) une première victoire dans la catégorie. Bien qu'il ait perdu ces deux duels face à Marc Márquez, le #20 est convaincu qu'il pourra très bientôt jouer la gagne face au pilote Honda.

Du haut de ses 21 ans, Quartararo sera cette année le deuxième plus jeune pilote dans la catégorie, après le rookie Iker Lecuona, né en 2000. Renforcée par cette jeunesse, sa condition physique fait de lui l'un des pilotes les plus résistants du moment, mais elle n'est pas due au hasard et découle d'un travail mené pendant des années. Et Quartararo n'a aucun mal à reconnaître que Márquez est sa référence sur ce point, ayant selon lui élevé le niveau en matière de préparation physique depuis son arrivée en 2013.

"Le niveau d'exigence des entraînements que l'on a maintenant dans le Championnat du monde a été établi par Marc, il a placé la barre plus haut à la fois en Moto3, en Moto2 et évidemment en MotoGP", explique le pilote Petronas à Motorsport.com. "Avant que Márquez ne fasse ses débuts en 2013, personne ne s'entraînait autant qu'aujourd'hui. Marc a remporté les dix premières courses en 2014 et on a pu voir qu'il s'entraînait vraiment très dur. Ensuite, tout le monde a changé. Moi j'ai vu cela quand j'étais en Moto3 et ça m'a motivé encore plus." Et Fabio Quartararo d'ajouter : "J'ai commencé le dirt track il y a deux ans parce que Marc en faisait, et c'est l'un des meilleurs entraînements que l’on ait."

Comme le reste de ses comparses, le Français a bien sûr dû adapter sa routine aux exigences imposées par le confinement, et cela, dit-il, le fera se présenter sur la première course, le 19 juillet à Jerez, plus fort que jamais, désireux de se battre et probablement de prendre sa revanche.

Lire aussi :

partages
commentaires
Après Valence, pas plus de 3 des 4 courses seront sauvées

Article précédent

Après Valence, pas plus de 3 des 4 courses seront sauvées

Article suivant

Accord Rossi-Petronas : plus qu'une question de jours ?

Accord Rossi-Petronas : plus qu'une question de jours ?
Charger les commentaires