MotoGP
C
GP d'Espagne
30 avr.
-
03 mai
Prochain événement dans
41 jours
14 mai
-
17 mai
Prochain événement dans
55 jours
C
GP d'Italie
28 mai
-
31 mai
Prochain événement dans
69 jours
04 juin
-
07 juin
Prochain événement dans
76 jours
C
GP d'Allemagne
18 juin
-
21 juin
Prochain événement dans
90 jours
C
GP des Pays-Bas
25 juin
-
28 juin
Prochain événement dans
97 jours
C
GP de Finlande
09 juil.
-
12 juil.
Prochain événement dans
111 jours
C
GP de République Tchèque
06 août
-
09 août
Prochain événement dans
139 jours
C
GP d'Autriche
13 août
-
16 août
Prochain événement dans
146 jours
C
GP de Grande-Bretagne
27 août
-
30 août
Prochain événement dans
160 jours
C
GP de Saint-Marin
10 sept.
-
13 sept.
Prochain événement dans
174 jours
25 sept.
-
27 sept.
Prochain événement dans
189 jours
02 oct.
-
04 oct.
Prochain événement dans
196 jours
C
GP du Japon
15 oct.
-
18 oct.
Prochain événement dans
209 jours
C
GP d'Australie
23 oct.
-
25 oct.
Prochain événement dans
217 jours
C
GP de Malaisie
29 oct.
-
01 nov.
Prochain événement dans
223 jours
13 nov.
-
15 nov.
Prochain événement dans
238 jours
20 nov.
-
22 nov.
Prochain événement dans
245 jours
27 nov.
-
29 nov.
Prochain événement dans
252 jours

Quartararo était "prêt à 100%" pour débuter la saison

partages
commentaires
Quartararo était "prêt à 100%" pour débuter la saison
Par :
19 mars 2020 à 07:44

La révélation de la saison passée se trouve, comme ses collègues, contraint à un repos forcé d'au moins deux mois alors que le championnat aurait dû être lancé début mars.

Comme l'ensemble du paddock MotoGP, et bien plus largement les populations de nombreux pays en Europe et dans le monde, Fabio Quartararo est contraint de passer ce début de printemps chez lui, en Andorre, alors même qu'il aurait dû disputer cette semaine le deuxième Grand Prix de la saison MotoGP. La pandémie de coronavirus a reporté cette épreuve, prévue en Thaïlande, à l'automne, de même que les deux suivantes, laissant pour le moment les acteurs du championnat dans l'incertitude quant à la date à laquelle ils pourront quitter les starting-blocks. Le premier rendez-vous figurant au programme pour le moment est celui de Jerez, début mai.

Lire aussi :

"C'est bien sûr un gros souci, mais la priorité est d’aller bien à 100% et que tout le monde soit en bonne santé", commente le jeune pilote français auprès du site officiel du MotoGP, impuissant et soumis à la longue attente que chacun connaît désormais. Une attente qu'il met autant que possible à profit afin de maintenir un programme d'entraînement qui lui permettra d'être affûté lorsque le paddock pourra enfin être réuni.

"Physiquement on peut faire tout ce qu'on veut à la maison", souligne-t-il, "mais quand vous allez en MotoGP, c'est une autre histoire : c'est la seule moto que l'on peut avoir avec une telle vitesse. Il faudra se réadapter à la moto, ressentir la moto dans toutes les situations et ce sera bien sûr difficile parce qu'on aura eu une pause de plus de deux mois. Ça ne sera vraiment pas facile et le premier jour sera douloureux pour tout le monde", pressent le jeune pilote.

Si le corps s'occupe comme il le peut pendant ces vacances forcées, l'esprit, lui, ne peut s'empêcher de vagabonder vers cette M1 qui reste au garage. "Chaque fois que je vais à la salle, je regarde une course pour revoir comment est le MotoGP, parce que je l'oublie un peu étant donné que ça fait longtemps que j'ai laissé ma moto", explique le pilote Petronas Yamaha. "Je vis pour le MotoGP, c'est ma passion et ce que je ressens sur la moto est un rêve alors je veux que ce rêve reprenne."

 

Seule certitude pour le moment en matière de calendrier, le Grand Prix du Qatar restera page blanche, seul manche à ce jour à avoir été définitivement annulée pour cette année. "On était prêt à 100% et c'était positif pour nous afin de commencer la saison", regrette Quartararo, parmi les plus en vue lors des essais de pré-saison. Des essais qui avaient montré qu'il y aurait peut-être eu une opportunité à saisir pendant le Grand Prix face à un Marc Márquez qui à ce moment-là était encore en phase de convalescence.

"Marc n'était pas à 100%, mais si on avait couru au Qatar il est certain qu'il aurait été devant. Il semble en tout cas que la Honda était un peu en difficulté pendant le test au Qatar, c'est donc un bénéfice pour eux", estime Quartararo, qui sait toutefois que ce délai supplémentaire peut s'avérer utile dans les autres camps aussi. "J'espère que notre équipe et notre constructeur auront un peu plus travaillé, parce qu'il y aura eu un peu plus de temps avant la première course. En tout cas, c'est comme ça, j'espère qu'on pourra courir dès que possible."

Lire aussi :

Article suivant
Lorenzo : "Tout peut arriver, mais mon choix est définitif à 98%"

Article précédent

Lorenzo : "Tout peut arriver, mais mon choix est définitif à 98%"

Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Pilotes Fabio Quartararo
Équipes SIC Racing Team
Auteur Léna Buffa