Quartararo : remplacer le "Roi" Rossi et mener le championnat à la trêve

Vainqueur aux Pays-Bas pour la quatrième fois de la saison, Fabio Quartararo a revisité pour les médias sa première partie de saison et a donné une honnête vision de sa gestion mentale de celle-ci ainsi que de ce qu'il a tiré des derniers mois après une saison 2020 de laquelle il ne pouvait arriver qu'avec la pression d'un favori pour le titre 2021.

Quartararo : remplacer le "Roi" Rossi et mener le championnat à la trêve

Fabio Quartararo s'est livré avec honnêteté après la course d'Assen, où le pilote français a accru son avance au championnat du monde des pilotes d'une manière idéale en remportant non seulement la course mais en voyant plusieurs de ses rivaux principaux réaliser un bilan bien moins positif. 

De son approche de cette saison 2021 dans le fauteuil de favori en l'absence initiale de Marc Márquez à la manière dont il juge lui-même son évolution et son ressenti de la pression venant de l'extérieur, le leader du championnat a livré des réponses sincères et pleines de maturité.

Lire aussi :

Maintenant que l'on arrive à la mi-saison, comment tes résultat se trouvent-ils par rapport à tes attentes de début de saison ; sont-ils au niveau que tu espérais ?

Pour être honnête, ce n'est pas de l'équipe que j'avais de la pression en début d'année, mais plutôt de l'extérieur parce que même si j'essayais de ne pas l'entendre, je l'entendais : "On a la place du Roi, de Vale !" Et inconsciemment, on a toujours plus de pression, même dans les commentaires des médias : "Ah, il faut bien faire ; tu as une place importante dans l'équipe…" [long soupir]. Arrêtez ça !

Puis avec la victoire au Qatar, j'étais vraiment content, parce que depuis ce moment je n'ai plus entendu ce murmure. Je m'attendais à bien faire. Lorsque j'ai gagné à Portimão, ça a été quelque chose de vraiment important pour mon esprit parce qu'en 2020 ça avait été un désastre, et cette année ça a été génial. En 2020, je n'étais pas concentré, j'y ai perdu le championnat et cette année c'était le début de la saison alors ça a été un moment clair dans mon esprit dès le début de la saison. Je m'attendais à faire un bon début mais pas aussi bon que celui-ci.

Qui vois-tu comme ton adversaire principal pour la deuxième moitié de la saison ?

C'est la question que beaucoup de gens posent, mais le championnat est ouvert… Pour moi, tout le monde est rapide donc je ne veux pas faire d'erreur. Il y a beaucoup de monde et je n'en vois pas un clairement. Le plus important, maintenant, c'est que je souhaite me concentrer sur moi-même et c'est ce que j'ai fait depuis le Qatar. J'essaie juste de sortir le meilleur de moi-même sur chaque course et qu'un gars termine devant moi, ou deux, ou trois, de savoir que j'ai donné mon maximum. Je pense que c'est la meilleure approche. Je regarde juste les choses course après course. Bien sûr, maintenant, nous avons un bon avantage au championnat, mais sur la deuxième moitié de saison, nous devons commencer exactement comme l'avons fait sur la première course. C'est le principal pour moi, c'est la chose sur laquelle être concentré pour la deuxième moitié de la saison.

Ces cinq semaines de pause peuvent-elle provoquer un reset au championnat ? Comment vas-tu passer ce temps ?

Non, pas un reset. Je pense que tout le monde sait que l'on a déjà fait neuf courses, et pour moi ça ne sera pas un reset parce que je veux garder ce bon élan. Je vais rembobiner et tout garder en tête. Pour moi, la première semaine sera super : des vacances, un petit peu de temps avec la famille. Puis à partir de la moitié de la deuxième semaine jusqu'à la fin, je veux de nouveau bien m'entraîner, revenir à la normale. Mais c'est vrai que ça fait assez longtemps que je n'ai pas vu ma famille, alors je vais profiter de mon temps avec eux !

Lire aussi :

partages
commentaires
La pause estivale est "importante" pour Marc Márquez
Article précédent

La pause estivale est "importante" pour Marc Márquez

Article suivant

Les GP d'Australie F1 et MotoGP sont annulés

Les GP d'Australie F1 et MotoGP sont annulés
Charger les commentaires