Réactions
MotoGP GP de Catalogne

Quartararo est revenu à sa base 2022 pour la course, "une bonne idée"

Le Grand Prix de Catalogne a permis à Fabio Quartararo de se hisser un peu plus haut dans la hiérarchie, au prix toutefois d'un retour en arrière sur sa Yamaha.

Fabio Quartararo, Yamaha Factory Racing

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Fabio Quartararo a obtenu à Barcelone ce qui est son meilleur résultat depuis le Grand Prix de France, en ralliant l'arrivée huitième à 10"8 du vainqueur. Parti 17e, il a profité d'un bon envol au second départ de la course − où deux motos manquaient à l'appel devant lui − pour se porter dans le top 10. Il s'est ensuite confronté avec réussite à Marc Márquez, Fabio Di Giannantonio et Jack Miller pour aller chercher son rang final.

C'était la conclusion positive d'un week-end pourtant éprouvant pour le pilote Yamaha, qui n'a pu s'empêcher d'être frustré par ses performances au regard du potentiel qui est habituellement le sien sur cette piste. Mais pour en arriver à retrouver des sensations plus plaisantes en course, Quartararo a dû faire un choix radical, celui d'abandonner le package aérodynamique de 2023, doté d'ailerons plus grands que par le passé.

"Pour moi, ça a été une bonne journée", s'est-il félicité après la course. "On est revenus à la base de la moto de l'année dernière au warm-up et ça a été très bien, le rythme était là. On a décidé de continuer comme ça pour la course et ça a été un peu mieux. J'ai pu imprimer un très bon rythme. Je termine à dix secondes du premier, alors qu'hier avec la moitié des tours, j'étais à 17 secondes, donc je pense que ça n'est pas trop mal."

Ce n'est pas la première fois que le stand du Français revient à une configuration de 2022, alors qu'aucune base satisfaisante n'a semblé être définie depuis le début de la saison. "Ça n'est pas vraiment la première fois, mais en gros, sur cette piste, chaque sortie que j'ai faite vendredi et samedi ça a été avec une moto différente, des réglages différents, différentes masses. Ce matin, on a décidé de prendre la base de l'année dernière, mes sensations ont été meilleures et je l'ai utilisée en course. Je crois que ça a été une bonne avancée."

Reprendre ces anciens réglages lui a permis d'être "plus fluide, un petit mieux", a-t-il expliqué, alors que son coéquipier chez Yamaha avait conservé dimanche le package aéro de 2023. "Avoir de gros ailerons, ça signifie aussi qu'on doit utiliser plus de puissance. Avoir les ailerons plus petits était une bonne idée sur cette piste en particulier."

Ce changement n'est pas pour autant annonciateur d'un retour en arrière définitif. "À Misano, je pense qu'on va revenir aux gros ailerons", a indiqué Quartararo, "mais je pense que ça a été très bon de comparer les packages aéro sur une même piste pour être sûrs de nous et pour avoir plus d'informations sur la manière dont ça fonctionne au freinage et sur l'angle. Je pense que c'était très bien de le faire."

Bien qu'elle représente un mieux par rapport à sa prestation de la veille, il n'en demeure pas moins que cette septième place finale est encore très loin des ambitions de Fabio Quartararo. Le rendez-vous de Misano qui se profile ne sera pas seulement important pour le Grand Prix qui y sera mené, mais aussi, et surtout, pour le test qui lui fera suite et lors duquel le pilote attendra des réponses tangibles pour, enfin, avoir une perspective de sortie de cette mauvaise passe.

"Pour moi, mentalement c'est compliqué de passer du fait de gagner avec six secondes d'avance [en 2022] au fait de finir maintenant à dix secondes. C'est difficile mais je pense qu'ils savent à quel point le test de Misano est important. Mais entre Misano et le début de la saison prochaine, il y aura six mois, alors il est important qu'ils travaillent bien maintenant, jusqu'à Misano, puis entre Misano et le test de Valence, et ensuite entre le test de Valence et celui [de début 2024]. Ça va décider de beaucoup de choses pour 2024 et pour l'avenir."

Lire aussi :

Be part of Motorsport community

Join the conversation

Related video

Article précédent Maverick Viñales vaincu mais totalement épanoui
Article suivant Aucun plaisir pour Márquez : "La course semble durer une éternité"

Top Comments

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Sign up for free

  • Get quick access to your favorite articles

  • Manage alerts on breaking news and favorite drivers

  • Make your voice heard with article commenting.

Motorsport prime

Discover premium content
S'abonner

Edition

Suisse