MotoGP
20 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
04 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
18 oct.
-
20 oct.
Événement terminé
25 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
EL1 dans
03 Heures
:
26 Minutes
:
25 Secondes

Quartararo continue son apprentissage du MotoGP

partages
commentaires
Quartararo continue son apprentissage du MotoGP
Par :
10 févr. 2019 à 17:15

Fabio Quartararo a réalisé un test solide à Sepang mais doit encore progresser sur de nombreux points. Il continuera son travail dans deux semaines au Qatar.

Fabio Quartararo a conclu le premier test de l’année en 16e position et a atteint l’objectif qu’il s’était fixé de passer sous la barre des 2’00. En progrès d’une seconde et demie entre le premier et le troisième jour, il repart satisfait de Malaisie même s’il a conscience qu’il doit encore améliorer plusieurs choses.

Lire aussi :

Ses débuts en MotoGP se déroulent bien, et le Français a d’ailleurs réalisé sa toute première simulation de course lors du dernier jour de test. Une expérience positive qui a néanmoins mis l’accent sur l’un de ses points faibles. "Après la simulation de course que j’ai faite avec l’équipe, j’ai dit ‘OK, il faut se concentrer sur le freinage dans le dernier virage’", a-t-il expliqué. "En pneus usés nous avons progressé d’un dixième à chaque tour donc c’est assez bien mais nous devons continuer à travailler. Nous savons que le premier freinage, [à Losail], est vraiment [fort], on y arrive vite et c’est un point important à améliorer."

"Je suis encore surpris par les freins. Parfois vous voulez freiner tard mais vous arrivez à plus de 300 km/h et devez passer à 80 km/h, il me semble, ou 60 km/h et c’est très difficile d’arrêter la moto."

Des points à améliorer

C’est au Qatar que se tiendra le prochain et dernier test de pré-saison, dans deux semaines, ainsi que la première course de l’année dans un mois. Le test en Malaisie a permis au Niçois d’avancer dans son programme et il sait désormais qu’il devra travailler le freinage lors du prochain, mais pas que. "Je sais que l’on a du mal à faire le tour qualif’. Niveau rythme on n’est pas au top mais on n’est pas si mal que cela non plus", a-t-il commenté. "Il nous manque encore le tour rapide."

Pas facile, non plus, de tenir le choc physiquement lorsque l’on arrive du Moto2 : "C’est sûr que j’ai un peu mal aux épaules, un peu mal partout mais ça va, c’est gérable. C’est juste les mains qui m’ont fait mal durant les deux derniers runs."

Au-delà du freinage et du tour de qualifications, le plus jeune de la catégorie a conscience d’un autre point faible qui ne s’améliorera qu’avec l’expérience : "J’ai encore un peu de mal à faire les dépassements et je pense que c’est ce qui va me manquer sur les premières courses, mais ça viendra petit à petit. Je pense qu’on est plutôt bien."

Lire aussi :

 

Cette expérience, il ne l’a pas encore cherchée auprès des top pilotes en piste qu’il reconnaît ne pas avoir vraiment suivis. "J’ai suivi Dovi durant quelques tours, enfin disons deux, mais on sait que les Ducati prennent toujours des trajectoires différentes des Yamaha."

Un test solide

En dépit de ces points faibles, Fabio Quartararo a effectué un test solide et a beaucoup roulé pour gagner en expérience. Il fait partie des pilotes qui ont réalisé le plus grand nombre de tours, 200 dans son cas, et s’est montré constant et régulier dans sa progression. Il est passé d'un chrono de 2'00"985 à 1'59"497 entre le début et la fin du test, même si sa position au classement n’a pas beaucoup bougé, le faisant passer de la 18e à la 16e place.

Rendez-vous est désormais pris dans deux semaines au Qatar pour le rookie, et il sait déjà sur quoi il va travailler : "Tout d’abord apprendre la piste avec cette moto car on sait que la première course a lieu là-bas, travailler sur notre rythme, et bien sûr nous allons essayer d’améliorer notre tour qualif’." Réaliste, il confesse néanmoins : "C’est sûr que je vais avoir le stress au premier départ, au premier virage, mais sinon je me sens bien."

 
Article suivant
Pas de wild-cards prévues pour Folger en 2019

Article précédent

Pas de wild-cards prévues pour Folger en 2019

Article suivant

Rossi prévient : la vérité des tests n'est pas forcément celle des GP

Rossi prévient : la vérité des tests n'est pas forcément celle des GP
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement Essais de Sepang en février
Pilotes Fabio Quartararo
Auteur Charlotte Guerdoux