Quartararo successeur de Rossi ? : "Je ne peux pas en rester là"

Fraîchement titré, Fabio Quartararo affiche son ambition d'établir son nom parmi les références du MotoGP, à commencer par Valentino Rossi.

Quartararo successeur de Rossi ? : "Je ne peux pas en rester là"

La saison 2021 restera dans l'Histoire comme celle du premier titre d'un pilote français en MotoGP, Fabio Quartararo. Âgé de seulement 22 ans, El Diablo ne veut pas voir son sacre comme l'apothéose de sa carrière mais plus comme le début de son règne sur la catégorie reine de la moto. Riche de l'expérience acquise en 2020, saison qui l'a vu mener la danse avant de sombrer dans la hiérarchie, puis cette année, sa première campagne victorieuse dans un Championnat du monde, il espère que d'autres titres viendront garnir son palmarès.

"Mon plus grand rêve était de devenir Champion du monde, aujourd'hui j'ai accompli mon plus grand rêve", a déclaré Quartararo dans les instants suivants l'arrivée du Grand Prix d'Émilie-Romagne. "Maintenant, bien sûr, je ne peux pas m'arrêter là. On a toujours des choses à accomplir et mon prochain rêve c'est d'en regagner un autre. Et s'il y en a un deuxième, ce sera encore d'en regagner un et de repousser vraiment toutes ces limites. Je pense qu'on a les capacités pour le faire."

"Même si aujourd'hui je réalise que je suis Champion du monde, l'expérience que j'ai eue avec la grosse pression que j'ai ressentie sur les deux dernières courses – je n'en ai pas eu sur les courses précédentes –, une grosse pression de moi-même, pas du team ou de qui que ce soit d'autre, eh bien je pense que si je suis dans une situation comme ça, ça va m'aider [à me dire] que j'ai déjà vécu ça et que ça se passe bien."

Lire aussi :

Quartararo s'inscrit dans la lignée de Rossi

Fabio Quartararo peut devenir à plusieurs égards le successeur de Valentino Rossi. Jorge Lorenzo a décroché trois titres après les derniers de la légende italienne mais le #20 a pris la place de la légende italienne dans l'équipe officielle cette année et porte maintenant les espoirs de la marque. Un nouveau symbole de cette passation est venu dimanche, Quartararo s'assurant la couronne mondiale le jour de la dernière course de Rossi en Italie. Pendant que le pilote Yamaha fêtait son titre, le septuple Champion de la catégorie reine était célébré par des spectateurs restés en nombre.

"Plusieurs personnes m'ont déjà dit que c'est la dernière année de Valentino Rossi, que j'ai 'pris' sa moto dans le team, que je suis Champion du monde cette année alors que c'est sa dernière année… J'espère penser, comme tous ces gens, que je pourrais prendre la place d'une légende. Sincèrement, c'était un plaisir aujourd'hui de voir tous ces fans en jaune célébrer ce titre avec moi, je les ai entendus crier. C'est une sensation bizarre de voir tous ces gens crier pour mon titre en sachant qu'il y avait Bagnaia et que ce sont les fans de Valentino, mais ils ont célébré avec moi. En tant que grand fan de Valentino, j'espère vraiment me rapprocher de sa carrière."

"C'est un moment spécial pour Vale ici, mais c'était aussi un moment spécial pour moi", a ajouté Quartararo. "Quand j'ai fêté le titre et que j'ai fini ma célébration, je suis parti avec la moto et j'ai trouvé Vale sur la route. Il m'a félicité alors qu'on était les deux seuls pilotes en piste et que c'était un moment vraiment spécial pour moi de le féliciter aussi pour avoir porté ce sport à ce niveau et m'avoir donné envie de devenir pilote MotoGP. Il est celui qui m'a vraiment transmis l'envie de devenir Champion du monde MotoGP."

Avant toute chose, je ne veux pas être comme d'autres, je veux être différent.

Fabio Quartararo

Plus qu'à Rossi, c'est à Lorenzo que Fabio Quartararo a été souvent comparé depuis son arrivée en MotoGP, son style de pilotage rappelant celui du Majorquin. Même s'il est flatté par les comparaisons avec ses illustres aînés et qu'il voit en eux des références, le Niçois ne veut pas se contenter d'être le nouveau Rossi ou le nouveau Lorenzo mais tout simplement... Fabio Quartararo.

"Avant toute chose, je ne veux pas être comme d'autres, je veux être différent. Mais bien sûr, si je dois être honnête, j'ai un style de pilotage proche de celui de Jorge, plus agressif, je pense, mais quand on regarde Jorge quand il a gagné les titres en 2015, 2012 et 2010, il était un pilote fluide et la Yamaha en 2019 était comme ça. Par contre, si on regarde 2019 et cette année, mon style de pilotage a beaucoup changé. En 2019, je ressemblais beaucoup plus à Jorge. Quand je faisais un tour rapide, on avait l'impression que j'étais lent, mais cette année quand on regarde un tour rapide, on voit que je suis à la limite, ça se voit à la TV."

"Je pense donc que, durant ces deux années, ça a beaucoup changé chez Yamaha et il faut être beaucoup plus agressif, alors je pense que la ressemblance n'est pas si grande. Mais il est certain que Jorge ou Vale sont de grandes références pour Yamaha parce qu'ils sont restés longtemps avec eux et ce sont deux grandes légendes, alors c'est génial de faire partie du club des Champions du monde."

Lire aussi :

Avec Léna Buffa

partages
commentaires
Márquez favorable à la limite d'âge : les pilotes seront "plus mûrs"
Article précédent

Márquez favorable à la limite d'âge : les pilotes seront "plus mûrs"

Article suivant

Bagnaia : "J'ai perdu ce championnat dans trois courses"

Bagnaia : "J'ai perdu ce championnat dans trois courses"
Charger les commentaires