MotoGP
18 oct.
-
20 oct.
Événement terminé
25 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

Quartararo a hâte de se battre contre Márquez et Rossi

partages
commentaires
Quartararo a hâte de se battre contre Márquez et Rossi
Par :
12 juil. 2019 à 16:05

Le pilote Petronas a impressionné pour ses débuts en MotoGP et totalise déjà d’excellents résultats, aussi bien en qualifications qu’en course. À l’heure de faire le bilan, il n’y a pratiquement que du positif, et il pense désormais à l’étape d’après : se battre contre les meilleurs.

Sa chute au Sachsenring n’a pas entaché son "très bon bilan" au terme de la première partie de la saison, et Fabio Quartararo se montre plus que satisfait de ce qu’il a réalisé. Lui qui découvrait tout juste sa M1 il y a encore quelques mois, il a réalisé un parcours solide, presque sans faute, et espère déjà pouvoir monter d'un cran lors des prochains Grands Prix qui l’attendent à la reprise, en août.

Lire aussi:

Un long fleuve tranquille

"On n'aurait jamais pensé faire ce qu'on a fait : trois pole positions, deux [autres] premières lignes, deux podiums. Je pense qu'on a fait vraiment bien, surtout en comptant depuis Jerez. On a pris énormément de confiance", estime-t-il, avant de renchérir auprès de BT : "Si on fait le bilan de cette année, je ne suis tombé qu'une fois en course." Il est vrai que sans la chute du Grand Prix d’Allemagne, les statistiques du Français (qui a notamment décroché le record du plus jeune poleman de l’Histoire en Catalogne) auraient été encore plus impressionnantes. "Je ne m'attendais pas à ça de ma première moitié de saison."

Mais le métier doit rentrer, et il reconnaît avoir déjà beaucoup appris : "Les leçons les plus importantes que j’ai tirées jusqu’à présent sont comment faire un time attack, car c’est totalement différent du Moto2, comment tirer le meilleur de ses pneus et comment doubler avec autant de vitesse au freinage. J’ai pu apprendre des top pilotes, mais il y a encore beaucoup de choses que je peux améliorer." Parmi celles-ci, il y a évidemment le fait "de rester plus calme sur la moto", comme son erreur en Allemagne l'a montré. "Nous devons être plus patients durant les courses, et j’ai également besoin d’essayer de mieux gérer les pneus car ce n’est pas quelque chose que j’ai vraiment fait cette année. Je suis curieux d’avoir une course dans un grand groupe et d’apprendre de cela, car je n’ai pas eu la chance d’expérimenter cela jusqu’à présent."

S’il a fait parler de lui dès le premier Grand Prix de l’année, au Qatar, en se qualifiant en cinquième position, il avait ensuite calé sur la grille et terminé hors des points. Il est cependant revenu dans le top 10 dès l’Argentine, et est ensuite monté en puissance. Pourtant, il aurait pu voir son bon début de saison tourner court avec le diagnostic d’un syndrome des loges juste après le Mugello. Opéré puis en piste à Barcelone quelques jours plus tard, il n’a finalement pas été inquiété, avec une nouvelle pole position ainsi que le premier podium de sa carrière. Même aux Pays-Bas, l’une des deux pistes compliquées pour lui, il s’est emparé de la pole position.

Ce début de saison semble donc être un long fleuve tranquille pour Quartararo, qui bénéficie également d’une très bonne forme physique, ce qui peut parfois pêcher lorsque l’on arrive en catégorie reine : "Je me sens super bien. Quand je termine les courses, je suis bien. À Assen, la seule chose qui m'a gêné c'est le bras, en cardio j'étais super bien. Je suis super content des performances physiques que j'ai. Il faut que je regarde bien mon épaule et mon avant-bras pour les prochaines courses, mais je pense que les deux circuits les plus difficiles sont passés, je pense que c'était Assen et [le Sachsenring], donc je pense qu'on est bien."

Bientôt le duel ?

L’heure est désormais aux vacances, avec trois semaines de pause, dont le Niçois compte bien profiter : "Je vais bien sûr me reposer, prendre des vacances, et je vais travailler dur pendant les deux dernières semaines pour préparer la seconde moitié de la saison." Celle-ci démarrera par deux Grands Prix consécutifs, en République Tchèque et en Autriche, qui devraient lui permettre de continuer sur sa lancée.

"Sur la deuxième partie de saison, ce sont des circuits plus grands que le Sachsenring. Ce sont des circuits que j'apprécie énormément. Celui-ci était l’un des circuits que j'aime le moins, un circuit qui ne m'a jamais réussi", a-t-il commenté auprès de Canal +. "Je suis vraiment content du bilan de la première moitié de la saison et j'ai vraiment hâte d'être à la seconde", a-t-il ajouté auprès du site officiel du MotoGP.

L’excellent début de saison du Français n’a pas échappé au reste du plateau, loin de là, et surtout pas au leader du championnat. Bien que conforté par son avance de 58 points, Marc Márquez n’a pas caché avoir l’intention de se méfier de Quartararo et de Maverick Viñales, qu’il considère comme dangereux, lors de la seconde partie de l’année.

Si, pour le moment, aucun duel n’a éclaté en piste entre le Champion du monde en titre et le rookie, ce dernier ce montre impatient que ce moment arrive, et pas seulement avec l'Espagnol : "Je n’ai pas encore eu de grosse bagarre avec des gens comme Márquez et Rossi, et j’ai vraiment hâte que cette possibilité [se présente] lors des prochaines courses."

Le Français sera prêt à cette éventualité, et ne se montrera pas impressionné par ses aînés : "Pour l'instant on n'a pas eu l'opportunité, on va continuer à travailler le vendredi, le samedi, et le dimanche continuer à apprendre des choses comme je l'ai fait aujourd'hui. Si un jour on a l'opportunité de se battre avec [Márquez], on ne va pas la manquer."

Avec Léna Buffa

Article suivant
Les duels entre coéquipiers à la mi-saison

Article précédent

Les duels entre coéquipiers à la mi-saison

Article suivant

Le test de Pedrosa donne de l'espoir à Zarco pour Brno

Le test de Pedrosa donne de l'espoir à Zarco pour Brno
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Pilotes Fabio Quartararo
Équipes SIC Racing Team
Auteur Charlotte Guerdoux