Sign up for free

  • Get quick access to your favorite articles

  • Manage alerts on breaking news and favorite drivers

  • Make your voice heard with article commenting.

Motorsport prime

Discover premium content
S'abonner

Edition

Suisse

Quartararo limité par une Yamaha en manque de grip et trop sensible

Plus lent qu'il y a un an, Fabio Quartararo peine une nouvelle fois à expliquer le manque de performances de sa Yamaha après les premiers essais au Grand Prix de Grande-Bretagne. Il devra encore passer par la Q1.

Fabio Quartararo, Yamaha Factory Racing

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Pour la cinquième fois en neuf Grands Prix cette année, Fabio Quartararo n'a pas réussi à se qualifier directement pour la Q2 à Silverstone. Tout au long de la séance de l'après-midi, désormais la seule dans laquelle il faut attendre le top 10 pour échapper à la Q1, le pilote Yamaha a été à la peine avec une moto difficile à maîtriser, ce qui lui a valu quelques frayeurs et une modeste 11e place.

"[Je n'ai] pas un bon équilibre", a résumé Quartararo. "Le problème est que l'on n'arrive pas à générer de l'adhérence. En fait, mes sensations sont que mon pilotage était plutôt bon mais chaque petite erreur comptait. Je n'ai pas pu faire mieux à la dernière chicane, où je ne me sentais pas super bien aujourd'hui. Dans tous les autres virages, je sentais que je pilotais bien mais les chronos étaient très loin de nos attentes. Je dirais que l'équilibre est assez mauvais."

De fortes averses sont attendues tout au long de la journée samedi, ce qui est susceptible de rebattre les cartes, mais Quartararo ne se projette pas vraiment : "Quoi qu'il arrive, je le prends. Je ne me soucie pas vraiment qu'il neige, qu'il pleuve ou que ce soit venteux, donc on essaiera de faire de notre mieux, comme toujours."

Une nouvelle fois, Fabio Quartararo semble démuni face aux limites affichées par sa Yamaha. Alors que le leader du jour, Aleix Espargaró, a gagné près d'une seconde par rapport à la même séance en 2022, le Niçois, leader il y a un an, a été plus lent de près de cinq dixièmes. Il ne s'explique absolument pas cette regression.

"C'est le problème : on ne sait pas pourquoi [on est loin]. Quoi que je fasse sur la moto, tout est plus sensible, je fais beaucoup plus d'erreurs mais j'essaie d'attaquer au maximum et mes sensations sont que je suis une seconde plus rapide que l'an dernier, mais [finalement] je suis une seconde plus lent. C'est ce qui me frustre vraiment parce que ce n'est pas ce que je veux. C'est le plus dur mentalement, ne pas savoir pourquoi on est si lents."

"L'an dernier, j'étais super rapide, en 2021 j'étais super rapide, tous les ans : en 2019 j'étais super rapide", a insisté Quartararo. "Cette année, sur toutes les pistes où j'étais rapide par le passé, je suis lent. D'abord, les autres ont fait un pas en avant, mais on ne fait même pas les chronos que l'on faisait avant. On a du mal à comprendre pourquoi."

Fabio Quartararo, Yamaha Factory Racing

Fabio Quartararo a testé de nouveaux éléments aérodynamiques

Yamaha a multiplié les expérimentations en début de saison, avec des nouveautés qui n'ont pas porté leurs fruits, et depuis le Mugello, Quartararo est revenu à des réglages utilisés la saison passée. Ne voyant aucune nouvelle direction à prendre, il a préféré conserver cette base à Silverstone.

"On ne sait pas vraiment quoi faire, et à chaque fois que l'on essaie quelque chose, ça n'apporte pas de progrès. Aller dans une direction pour être encore plus perdu n'est pas une solution. On a tout tenté en début d'année, ça n'a pas fonctionné. On a gardé la base [de 2022]."

La Yamaha a pourtant évolué ce vendredi, avec un nouvel ensemble aérodynamique que Quartararo a évalué dans la matinée et qui semble apporter des progrès... mais pas sur un tracé comme celui de Silverstone.

 "Je pense que ça peut être positif mais sur un circuit ou Misano ou l'Autriche, où la moto cabre un peu. Je pense qu'il y avait un peu plus d'appui mais ici, le wheelie est très faible. C'est l'un des trois circuits du championnat où on n'a pas besoin de tant d'aéro."

Lire aussi :

Be part of Motorsport community

Join the conversation
Article précédent Viñales promet de serrer les dents après un coup à la jambe
Article suivant Johann Zarco rapide malgré des sensations mitigées

Top Comments

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Sign up for free

  • Get quick access to your favorite articles

  • Manage alerts on breaking news and favorite drivers

  • Make your voice heard with article commenting.

Motorsport prime

Discover premium content
S'abonner

Edition

Suisse