Quatrième, Petrucci rumine un podium perdu et charge Lorenzo

partages
commentaires
Quatrième, Petrucci rumine un podium perdu et charge Lorenzo
Par : Michaël Duforest
15 juil. 2018 à 18:54

Parti deuxième, Danilo Petrucci est passé près du podium mais termine finalement à la quatrième place du Grand Prix d'Allemagne au Sachsenring.

Jorge Lorenzo, Ducati Team
Danilo Petrucci, Pramac Racing
Danilo Petrucci, Pramac Racing
Danilo Petrucci, Pramac Racing
Danilo Petrucci, Pramac Racing
Danilo Petrucci, Pramac Racing
Danilo Petrucci, Pramac Racing
Danilo Petrucci, Pramac Racing

Il s'élançait du même emplacement de la grille qu'en 2017, mais cette fois, Danilo Petrucci a fait plus que de la résistance en course, et se battait pour le podium dans les dernières boucles. Si c'est finalement Maverick Viñales qui l'a expédié à la quatrième place, le pilote Pramac estime que Jorge Lorenzo a également joué un rôle dans ce podium perdu…

"J'ai fait un 1'21"9 pour le rattraper dans les derniers tours, mais ensuite il est sorti large au virage 1, j'étais à l'intérieur, assez calme car je me disais que ça allait, il était large, mais ensuite il m'a vu et il a décidé de me toucher, parce qu'il était derrière et il me touche sur le pneu avant. Donc je pense qu'il m'a vu et qu'il a fait, je ne dirais pas volontairement [quelque chose], mais en tout cas il n'a pas essayé de m'éviter."

Un point de vue qui n'est évidemment pas partagé par Jorge Lorenzo, qui s'est défendu tout en pointant du doigt le comportement de celui qui le remplacera l'an prochain sur la machine officielle de Borgo Panigale.

"Si vous allez large dans la saleté, vous essayez de revenir sur la bonne trajectoire le plus vite possible. Si vous ne faites pas ça vous restez sur la trajectoire sale et peut-être même dans l'herbe. Il faut bien revenir sur la bonne trajectoire tôt ou tard, non ? Le pilote qui est derrière doit savoir que le pilote devant va revenir à l'intérieur du virage tôt ou tard. Il doit être prudent. Il [Petrucci] explique 'c'est ma chance, j'y vais, j'ouvre davantage les gaz'. C'est ça le problème. Il a besoin de comprendre qu'un pilote qui part large va revenir [à l'intérieur]."

Le porteur du numéro 9 sait exactement le temps perdu sur cette manœuvre, et quand on sait qu'il ne termine qu'à six dixièmes de Maverick Viñales, le coup peut être dur à encaisser… Mais l'Italien ne se voile pas la face, et sait également que cela aurait été très difficile de résister à la Yamaha, dont les pneus étaient plus frais.

"On a perdu une seconde, pile une seconde par rapport aux tours précédents. Et peut-être qu'avec cette seconde j'aurais pu finir sur le podium, mais c'est sûr que Maverick était plus rapide car il avait plus de pneus et il m'a passé sans que je puisse répondre. Je veux penser que Lorenzo m'a touché et que ça m'a fait perdre le podium, mais au final le fait est que Maverick était plus rapide et qu'il m'a battu."

Avec Willy Zinck

Prochain article MotoGP
Lorenzo : "C'était impossible d'avoir une accélération normale"

Previous article

Lorenzo : "C'était impossible d'avoir une accélération normale"

Next article

Zarco sauve les meubles et réaffirme sa faim au général

Zarco sauve les meubles et réaffirme sa faim au général
Load comments

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP d'Allemagne
Catégorie Course
Lieu Sachsenring
Pilotes Jorge Lorenzo Shop Now , Danilo Petrucci
Équipes Pramac Racing , Ducati Team Shop Now
Auteur Michaël Duforest
Type d'article Réactions