Qui est Aramco, le sponsor de VR46 qui bat les géants Apple et Amazon ?

La société Saudi Aramco fera une entrée remarquée en MotoGP lors de la saison 2022, puisqu'il s'agira du sponsor principal de l'équipe VR46 dirigée par Valentino Rossi. Mais de quoi s'agit-il au juste ?

Qui est Aramco, le sponsor de VR46 qui bat les géants Apple et Amazon ?

Les débuts de VR46 en MotoGP étaient attendus depuis plusieurs années, et nous en avons eu un avant-goût cette saison avec un montage permettant une première étape intermédiaire à cette arrivée, mais c'est en 2022 que l'équipe de Valentino Rossi fera ses grands débuts dans la catégorie reine. L'annonce en a été faite en avril, et c'est grâce au soutien de Saudi Aramco que ce nouveau programme a pu être monté.

Lire aussi :

Il s'agit d'une société pétrolière, déjà fortement impliquée dans d'autres disciplines de sports mécaniques tels que le Dakar, qui s'y est transféré en 2020, et la Formule 1. Aramco est notamment devenu le premier partenaire mondial de la F1 depuis que Liberty Media a repris la gestion du championnat, début 2017. Cela implique la sponsorisation de plusieurs courses, et une prochaine étape sera franchie en fin de saison avec le premier Grand Prix qui s'y tiendra, dans le cadre d'un accord portant sur les dix prochaines années.

Détenu par le prince Abdulaziz bin Abdullah bin Saud bin Abdulaziz Al Saud, Aramco est le fleuron de l'Arabie saoudite et le moteur de son économie. L'entreprise figure actuellement parmi les cinq premières sur la liste Forbes Global 2000, un classement annuel établi par le prestigieux magazine et dans lequel figurent les 2000 entreprises privées du monde entier présentant la meilleure combinaison de ventes, de bénéfices, d'actifs et de valeur marchande. Aramco est la seule société basée en dehors des États-Unis et de la Chine à figurer dans le top 10. Elle est également la première entreprise pétrolière, la suivante étant Sinopec, à la 48e place.

Aramco a grimpé dans ce classement d'année en année jusqu'à dépasser des entreprises aussi connues qu'Apple (6e), Amazon (10e), Samsung (11e) ou encore Microsoft (15e). En 2019, elle a même été nommée la plus rentable du monde par FitchRatings. Introduite en bourse en décembre de la même année, elle affiche aujourd'hui une valeur boursière de 1'897,2 milliards de dollars − placée juste derrière Apple et Microsoft dans le top 100 de la liste −, avec des bénéfices de 510,3 milliards de dollars.

Top 10 de la liste Forbes Global 2000 en 2021*

 

Entreprise

Ventes

Bénéfices

Actifs

Valeur marchande

1

ICBC

190.5 

45.8 

4,914.7 

249.5 

2

JPMorgan Chase

136.2 

40.4 

3,689.3

464.8 

3

Berkshire Hathaway

245.5 

42.5 

873.7 

624.4 

4

China Construction Bank

173.5 

39.3 

4,301.7 

210.4 

5

Saudi Arabian Oil Company (Saudi Aramco)

$229.7 

49.3 

510.3 

1,897.2 

6

Apple

294 

63.9 

354.1 

2,252.3 

6

Bank of America

98.8 

17.9 

2,832.2 

336.3 

6

Ping An Insurance Group

169.1

20.8 

1,453.8 

211.2 

9

Agricultural Bank of China

153.9 

31.3 

4,159.9 

140.1 

10

Amazon

386.1 

21.3 

321.2 

1,711.8 

*En milliards de dollars (source : Forbes)

Saudi Aramco est née en 1933, lorsqu'un contrat de concession a été signé entre l'Arabie saoudite et la Standard Oil Company of California (SOCAL). Après que le désert du pays a été sondé à la recherche de pétrole, le forage a commencé en 1935 et la production commerciale a débuté trois ans plus tard. Le gouvernement d'Arabie saoudite a pris le contrôle total de la société en 1980.

Leader dans le domaine de l'énergie et des produits chimiques, Saudi Aramco est la plus grande société pétrolière et gazière au monde. Basée dans la ville de Dhahran, elle possède des entités dans le monde entier et emploie plus de 70'000 personnes. C'est également la clé du plan Vision 2030 du pays, qui vise à diversifier l'économie pour la rendre moins dépendante du pétrole. Ce plan est précisément cité comme l'une des branches du programme liant VR46 et Aramco, l'équipe devant en faire la promotion.

Les détails du programme sportif de VR46 se sont affinés avant la pause estivale, un partenariat ayant été annoncé avec Ducati. On sait par ailleurs que l'équipe est engagée en MotoGP pour les cinq prochaines années et Luca Marini est attendu au guidon de l'une des machines pour 2022 au moins. Si Marco Bezzecchi fait figure de favori pour compléter le line-up, le prince Abdulaziz bin Abdullah bin Saud bin Abdulaziz Al Saud, lui, a émis le souhait que ce soit Valentino Rossi lui-même qui coure

Lire aussi :

partages
commentaires
Pour Bagnaia, ce n'est pas Yamaha qui domine mais Quartararo

Article précédent

Pour Bagnaia, ce n'est pas Yamaha qui domine mais Quartararo

Article suivant

Pour Pramac, la victoire n'est pas l'objectif principal

Pour Pramac, la victoire n'est pas l'objectif principal
Charger les commentaires