Moteurs MotoGP 2022 : Où en sont les pilotes dans leur quota ?

Les pilotes du MotoGP ont tous entamé plus de la moitié de leur allocation de moteurs à mi-saison, mais ils disposeront d'un exemplaire supplémentaire pour les deux dernières manches de l'année. Voici le point pour chacun d'entre eux.

Moteurs MotoGP 2022 : Où en sont les pilotes dans leur quota ?

La trêve estivale du MotoGP va prendre fin ce week-end à Silverstone, la 12e des 20 manches au programme cette année puisque le championnat a pris la décision de ne pas remplacer le GP de Finlande, initialement prévu au début mois de juillet et finalement annulé. Alors que le cap de la mi-saison a été dépassé, certains pilotes ont plus entamé leur quota de moteurs que d'autres.

Le règlement permet d'utiliser sept exemplaires par machine sur l'ensemble de la saison, et neuf pour Aprilia, qui ne perdra cet avantage lié aux concessions techniques qu'en 2023. Un moteur supplémentaire sera ajouté au quota de chaque pilote à partir de la 19e manche de la saison, une mesure décidée en début de saison pour compenser l'allongement du calendrier sans pour autant offrir aux équipes une plus grande latitude dans la gestion des moteurs.

Cette nouvelle règle ne devait entrer en vigueur qu'avec une saison de 21 courses mais l'annulation du GP de Finlande signifie qu'il n'y en a finalement que 20 de prévues. Ce changement de programme ne changera pourtant rien à la situation puisque la FIM avait précisé que la mesure serait basée sur le calendrier publié avant l'entame du championnat. Les pilotes pourront donc compter sur ce moteur "bonus" pour les deux dernières manches de la saison.

Des situations comparables pour chaque pilote

Les motos Repsol Honda Team

Après 11 courses disputées cette année, chaque pilote a utilisé entre quatre et cinq moteurs et dispose donc encore de trois ou deux blocs neufs, auxquels il faudra ajouter celui autorisé pour la fin d'année. Chez Aprilia, les deux pilotes en sont à cinq moteurs utilisés et donc quatre neuf disponibles. Les quotas ont déjà été bien entamés mais un bloc précédemment utilisé peut encore servir dans les séances d'essais comme en course, et c'est plus le nombre de moteurs retirés de l'allocations qu'il faut regarder.

Plusieurs pilotes savent qu'ils sont d'ores et déjà définitivement privés d'un exemplaire, comme Aleix Espargaró et Enea Bastianini, mais c'est du côté de Honda que la situation est la plus critique. Les pilotes de l'équipe officielle ont chacun "perdu" un moteur et ceux du team LCR en ont vu trois retirés de leur quota. Il est par ailleurs à noter que Stefan Bradl, actuel remplaçant de Marc Márquez, conserve l'allocation de l'Espagnol, indépendante de celle dont il a disposé comme pilote engagé en wild-card à Jerez.

Un dépassement du quota de moteurs entraîne une lourde pénalité pour un pilote, contraint de s'élancer depuis la voie des stands et seulement cinq secondes après l'apparition du feu vert. Le moteur supplémentaire autorisé à partir de Sepang devrait néanmoins permettre à chacun de couvrir les sept prochaines manches sans sanction, même si le moindre souci technique pourrait remettre en cause les plans des équipes.

Le tableau ci-dessous permet de voir la situation de tous les pilotes, sans prendre en compte cet élargissement du quota en fin de saison.

Moteurs MotoGP - L'état des lieux avant le GP de Grande-Bretagne

Pilote Moteurs

 Fabio Quartararo

Moteurs utilisés 5
Moteurs neufs restants 2
Moteurs retirés 0

 Aleix Espargaró

Moteurs utilisés

5

Moteurs neufs restants

4

Moteurs retirés

1

Johann Zarco

 

Moteurs utilisés 5
Moteurs neufs restants 2
Moteurs retirés 0

 Pecco Bagnaia

Moteurs utilisés

Moteurs neufs restants

Moteurs retirés

 Enea Bastianini

Moteurs utilisés 5
Moteurs neufs restants 2
Moteurs retirés 1

 Brad Binder

Moteurs utilisés

4

Moteurs neufs restants 3
Moteurs retirés 1

 Jack Miller

Moteurs utilisés

5

Moteurs neufs restants

2

Moteurs retirés

0

 Joan Mir

Moteurs utilisés 4
Moteurs neufs restants 3
Moteurs retirés 0

 Álex Rins

Moteurs utilisés

4

Moteurs neufs restants

3

Moteurs retirés

0

 Miguel Oliveira

Moteurs utilisés 4
Moteurs neufs restants

3

Moteurs retirés

1

 Jorge Martín

Moteurs utilisés

5

Moteurs neufs restants

2

Moteurs retirés

0

 Maverick Viñales

Moteurs utilisés

5

Moteurs neufs restants 4
Moteurs retirés 0

 Marc Márquez

Moteurs utilisés

5

Moteurs neufs restants

2

Moteurs retirés

1

 Marco Bezzecchi

Moteurs utilisés

5

Moteurs neufs restants

2

Moteurs retirés

0

 Luca Marini

Moteurs utilisés 5
Moteurs neufs restants 2
Moteurs retirés 0

 Takaaki Nakagami

Moteurs utilisés 5
Moteurs neufs restants 2
Moteurs retirés 3

 Pol Espargaró

Moteurs utilisés

4

Moteurs neufs restants

3

Moteurs retirés

1

 Álex Márquez

Moteurs utilisés

5

Moteurs neufs restants

2

Moteurs retirés

3

 Franco Morbidelli

Moteurs utilisés 5
Moteurs neufs restants 2
Moteurs retirés 0

 Fabio Di Giannantonio

Moteurs utilisés

5

Moteurs neufs restants

2

Moteurs retirés

1

 Darryn Binder

Moteurs utilisés 5
Moteurs neufs restants 2
Moteurs retirés

0

 Andrea Dovizioso

Moteurs utilisés 5
Moteurs neufs restants 2
Moteurs retirés 0

 Remy Gardner

Moteurs utilisés

4

Moteurs neufs restants

3

Moteurs retirés

1

 Raúl Fernández

Moteurs utilisés 3
Moteurs neufs restants 4
Moteurs retirés

0

Lire aussi :
partages
commentaires

Related video

La pénalité de Quartararo le "motive encore plus" pour Silverstone
Article précédent

La pénalité de Quartararo le "motive encore plus" pour Silverstone

Article suivant

Honda au centre de l'attention à l'heure de la reprise du MotoGP

Honda au centre de l'attention à l'heure de la reprise du MotoGP