Rabat toujours absent en Thaïlande, Torres rempile

partages
commentaires
Rabat toujours absent en Thaïlande, Torres rempile
Par : Willy Zinck
1 oct. 2018 à 09:34

Jordi Torres va participer à sa deuxième course dans la catégorie reine ce week-end, son compatriote n'étant pas encore totalement remis de ses blessures.

Il voulait initialement faire son retour à la compétition à l’occasion du Grand Prix de Thaïlande, dont la première édition aura lieu ce week-end sur le circuit de Buriram, mais il faudra encore un peu patienter pour Tito Rabat avant de retrouver ses pairs en MotoGP.

L’Espagnol a été gravement blessé lors de la dernière séance d’essais libres du Grand Prix de Grande-Bretagne, fin août, après que la moto de Franco Morbidelli l’a littéralement fauché dans le bac à gravier, lui occasionnant une triple fracture tibia-péroné-fémur à la jambe droite. 

Lire aussi:

Si le pilote Avintia a pu sortir la semaine dernière de l’Hôpital Dexeus de Barcelone où il avait été admis il y a plus d’un mois, celui-ci doit en effet encore poursuivre sa récupération ainsi que sa rééducation, chez lui à Valence.

Pour la deuxième course d’affilée, c’est donc Jordi Torres qui va assurer la relève, après un premier coup d’essai plutôt concluant lors de la dernière manche en Aragón, où il avait fini dans le sillage de son coéquipier Xavier Siméon.

Torres, le pilote le plus expérimenté à Buriram

"Après la grande expérience en Aragón, où j’ai dû absorber beaucoup d’informations durant tout le week-end de sorte à adapter mon style de pilotage au MotoGP, c’est fantastique d’avoir une autre chance et de remonter sur la moto en Thaïlande", réagit ainsi l'Ibère, qui aura une longueur d'avance sur ses adversaires de la catégorie reine, la manche asiatique faisant partie du Superbike. 

Lire aussi:

"Je connais très bien le circuit, car j’y ai couru ces quatre dernières années en Superbike", confirme-t-il, lui qui y a obtenu deux quatrième places pour meilleurs résultats en 2015. "C’est une piste que j’aime et où j’ai fait de bonnes courses. Nous allons faire de notre mieux lors des EL1 vendredi pour rattraper les autres et continuer de progresser. Je dois me faire à l’angle d’inclinaison maximum, et apprendre comment relever la moto dans les sorties de virages aussi vite que possible. Il y a plein de choses dont je me suis rendu compte, et à présent il est temps d’appliquer tout cela sur la moto. Voyons voir si je peux piloter de façon plus douce, et si je peux obtenir un résultat correct dimanche."  

 
Prochain article MotoGP
En Aragón, Espargaró a voulu piloter avec l'Aprilia de 2017

Article précédent

En Aragón, Espargaró a voulu piloter avec l'Aprilia de 2017

Article suivant

Dovizioso : "Reprendre 72 points en cinq courses, c'est impossible"

Dovizioso : "Reprendre 72 points en cinq courses, c'est impossible"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP de Thaïlande
Lieu Chang International Circuit
Pilotes Tito Rabat
Équipes Avintia Racing
Auteur Willy Zinck
Type d'article Actualités