MotoGP
C
GP d'Andalousie
24 juil.
-
26 juil.
Prochain événement dans
11 jours
C
GP de République Tchèque
06 août
-
09 août
Prochain événement dans
24 jours
C
GP d'Autriche
13 août
-
16 août
Prochain événement dans
31 jours
C
GP de Styrie
21 août
-
23 août
Prochain événement dans
39 jours
10 sept.
-
13 sept.
Prochain événement dans
59 jours
C
GP d'Émilie-Romagne
18 sept.
-
20 sept.
Prochain événement dans
67 jours
25 sept.
-
27 sept.
Prochain événement dans
74 jours
09 oct.
-
11 oct.
Prochain événement dans
88 jours
16 oct.
-
18 oct.
Prochain événement dans
95 jours
C
GP du Teruel
23 oct.
-
25 oct.
Prochain événement dans
102 jours
C
GP d'Europe
06 nov.
-
08 nov.
Prochain événement dans
116 jours
13 nov.
-
15 nov.
Prochain événement dans
123 jours

Rabat : La Ducati ? "J'aime tout sur cette moto !"

partages
commentaires
Rabat : La Ducati ? "J'aime tout sur cette moto !"
Par :
8 févr. 2018 à 10:55

Après deux ans sur Honda, le pilote espagnol a très bien négocié son arrivée chez Avintia et se dit très content de ses premières sensations au guidon de la Ducati GP17.

Tito Rabat, Avintia Racing
Tito Rabat, Avintia Racing
Tito Rabat, Avintia Racing
Tito Rabat, Avintia Racing
Tito Rabat, Avintia Racing
Tito Rabat, Avintia Racing
Tito Rabat, Avintia Racing
Tito Rabat, Avintia Racing
Tito Rabat, Avintia Racing

S'il est un pilote qui avait le sourire à l'issue des essais de Sepang, c'est bien Tito Rabat ! L'Espagnol, passé chez Avintia cette saison, a en effet bouclé ces premiers tests officiels de l'année à la 12e place des temps combinés.

Un chrono à moins d'une seconde de la comète Lorenzo (à 0"717 précisément du Majorquin), et une performance à laquelle le Barcelonais ne nous avait pas habitués lors de ses deux premières années en MotoGP.

Il faut dire qu'après deux premiers exercices passés au guidon d'une Honda qui n'a jamais été à son goût – Rabat a dû se contenter comme meilleurs résultats de deux neuvièmes places, à chaque fois en Argentine –, l'usage cette année de la Desmosedici convient bien mieux au Champion du monde de Moto2 2014.

"J'aime tout sur cette moto !" s'est-il ainsi réjoui en Malaisie, au micro du site officiel du MotoGP. "Pour moi, ça change le monde. Que ce soit au niveau de mon style de pilotage ou de tout autre chose, je me sens bien plus à l'aise pour le moment. C'est une moto plus fine, plus douce et qui est plus facile à contrôler. "

Après avoir gravi les échelons chez Marc VDS dans la catégorie intermédiaire (2014-2015) puis en MotoGP en 2016 et 2017, l'Ibère a finalement décidé de quitter le cocon belge pour voler de ses propres ailes et rejoindre Avintia.

Nécessité de confirmer d'ici le Qatar

Pour le moment, les choses se passent donc pour le mieux, celui-ci s'étant montré plus rapide que ces dernières années lors de chacune de ses sorties avec l'équipe espagnole. "Vous ne savez jamais vraiment [à quoi vous attendre] jusqu'à ce que vous arriviez au Qatar", prévient-il néanmoins. "Mais ce qui est sûr, c'est que sur chaque piste où je vais, je vais vite. Plus vite de minimum une seconde, et ici de deux secondes par rapport à la Honda. Je suis content."

Il est vrai que Rabat est bien aidé par une GP17 des plus performantes, et qui a permis l'an passé à Andrea Dovizioso de jouer le titre jusqu'à la dernière course face à Marc Márquez. Une machine qui sied donc enfin à son pilotage, et qui devrait lui permettre de franchir un cap et de concrétiser − c'est en tout cas tout le mal qu'on lui souhaite − son potentiel aperçu dans les catégories inférieures.

Article suivant
Affiner le moteur Honda, la mission de Crutchlow cette saison

Article précédent

Affiner le moteur Honda, la mission de Crutchlow cette saison

Article suivant

Yamaha : Rossi est le vrai maître d'œuvre du développement de la M1

Yamaha : Rossi est le vrai maître d'œuvre du développement de la M1
Charger les commentaires