Rainey : Rossi "impressionnant", toujours au rendez-vous le dimanche

partages
commentaires
Rainey : Rossi
Par :
2 févr. 2019 à 17:02

Le triple Champion du monde se montre admiratif de la motivation toujours intacte du pilote Yamaha, qui repart inlassablement en quête de victoires et de titres chaque saison.

L'expression est appréciée des anglophones, mais "GOAT" ne désigne en aucun cas une chèvre, comme pourrait le laisser penser n'importe quel dictionnaire bilingue, mais plutôt "the greatest of all time", autrement dit le meilleur de tous les temps. Un statut bien difficile à attribuer, alors qui mieux qu'un des plus grands, justement, pour tenter de nous éclaircir sur cette épineuse question.

Valentino Rossi est-il le meilleur pilote de tous les temps ? C'est ce que Motorsport.com a demandé à Wayne Rainey… mais le triple Champion du monde s'est montré très prudent dans sa réponse : "Parler du meilleur de tous les temps, c'est un commentaire très difficile à faire, parce que chacun a été le meilleur de son époque. Il n'a pas couru très longtemps en 500cc. Je n'ai pas couru contre Agostini ou Kenny [Roberts] ; ils étaient à des époques différentes de la mienne..."

Lire aussi :

S'il ne se risque pas à placer Rossi au-dessus de tous les autres grands champions de l'Histoire de la moto, l'Américain n'en est pas moins admiratif du pilote Yamaha. Outre son talent, c'est son abnégation inébranlable, à bientôt 40 ans désormais, que retient Rainey.

"Ce qui est très impressionnant au sujet de Valentino Rossi c'est qu'il a toujours le désir d'aller au bout de l'effort, de rouler au plus haut niveau et d'être compétitif le dimanche, de se mettre en position non seulement de gagner des courses mais aussi de se battre pour le titre. Peut-être que ces deux dernières années il n'en a pas été très proche, mais il a assurément toujours la vitesse, il a l'expérience pour tirer le maximum de sa moto", observe-t-il.

"Il sait que le vendredi et le samedi ne comptent pas, tout ce qui compte c'est la position de départ et le jour vraiment important est le dimanche. Et c'est toujours le dimanche que le véritable Rossi sort", poursuit Rainey. "Rossi est sympa à regarder, parce que le dimanche il vient pour courir et il peut donc mettre la pression sur les autres, qui pensent peut-être qu'ils vont le battre. Le dimanche, il montre toujours que ça n'est pas le cas."

Un problème électronique à régler pour Yamaha

Le stand de Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing

Troisième pilote le plus titré de tous les temps, le Docteur a beau voir Marc Márquez s'approcher peu à peu de ses records, il s'accroche. Bien que sa dernière victoire au championnat remonte désormais à il y a dix ans, Valentino Rossi reste engagé dans la compétition et repart une nouvelle fois en quête de son dixième titre (le huitième en catégorie reine).

Mais pour viser les sommets, encore faudra-t-il que la Yamaha se montre à la hauteur des ambitions de ses pilotes, or au vu de ses performances en berne depuis 2017, le constructeur d'Iwata a indéniablement d'importants soucis à régler sur la version 2019 de sa machine. Des soucis que Rainey estime se situer du côté de l'électronique.

"Par le passé, Yamaha a toujours eu un bon package, globalement. Mais [en 2018], ils semblent avoir un peu manqué cela. Parfois, les motos privées, les Tech3, étaient plus rapides que celles de l'équipe factory. L'électronique pèse beaucoup dans la performance globale de la moto, c'est très important", pointe Rainey.

Lire aussi :

"C'est amusant, parce que ces dernières années la seule course à laquelle je suis allé et où j'ai rencontré du monde, c'est celle du COTA [le GP des Amériques, ndlr]", poursuit l'ancien pilote. "Or, chaque année quand j'y retourne, tout le monde a toujours les mêmes problèmes que quand je courais, tout le monde se bat pour les mêmes choses : 'On n'a pas assez de traction au freinage, on n'a pas assez de grip latéral pour ouvrir les gaz, ou bien il n'y a pas assez de grip à l'accélération…'"

"C'est comme si je retournais en arrière, parce que les problèmes sont toujours les mêmes. La seule différence maintenant, c'est que derrière les gars du top 5, toutes les équipes sont très fortes, les motos sont très bonnes. Vous pouvez mettre Márquez sur n'importe quelle moto du fond de grille et il montera sur le podium. C'est le niveau qu'il a. Toutes ces motos sont très bonnes."

Pas simple dans ces conditions de tirer son épingle du jeu. Charge désormais à Yamaha de se rapprocher des avant-postes avec la YZR-M1 version 2019, qui sera présentée lundi.

Interview Gerald Dirnbeck

Wayne Rainey

Article suivant
Petronas Yamaha SRT : "Les pilotes ont soif de victoire"

Article précédent

Petronas Yamaha SRT : "Les pilotes ont soif de victoire"

Article suivant

Crutchlow de retour en piste à Sepang

Crutchlow de retour en piste à Sepang
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Pilotes Valentino Rossi Boutique , Wayne Rainey
Équipes Yamaha Factory Racing
Auteur Léna Buffa
Be first to get
breaking news