Raúl Fernández confirmé dans le team Tech3

Raúl Fernández va rejoindre le MotoGP en 2022, sur une KTM du team Tech3, qui va donc se séparer de Danilo Petrucci et Iker Lecuona.

Raúl Fernández confirmé dans le team Tech3

L'équipe Tech3 fera bien rouler deux membres de la KTM GP Academy en 2022. Après avoir annoncé la titularisation de Remy Gardner au début du mois de juin, c'est Raúl Fernández, déjà son coéquipier dans le team Ajo en Moto2 cette année, qui a été confirmé par le constructeur autrichien ce samedi, en marge du Grand Prix de Styrie.

Le pilote espagnol, âgé de 20 ans, est la révélation de l'année pour sa première saison dans la catégorie intermédiaire, avec trois succès en neuf courses et la deuxième place du championnat, 31 points derrière Gardner. Ces performances ont suscité les convoitises du team Petronas mais KTM était très attaché à son pilote et ne souhaitait pas le laisser filer. Comme Motorsport.com l'annonçait dès le mois de juin, la marque autrichienne a donc obtenu gain de cause en plaçant son espoir chez Tech3.

"Honnêtement, je suis vraiment content de cette opportunité que m'offre KTM, tant pour cette année que pour la prochaine", commente Raul Fernández. "J'ai beaucoup appris en Moto2, j'ai aimé cela, et j'ai pu me mettre en position d'avoir cette chance de faire mon entrée en MotoGP et j'en suis très reconnaissant : c'est le rêve de tout pilote d'arriver dans cette catégorie."

"Pour l'instant, le plus important est que je reste concentré sur cette saison et que je donne tout jusqu'à la dernière course pour essayer de me battre pour le championnat. Si ça ne marche pas, alors tant pis, il y a une raison à tout et il faudra voir le positif. Je suis rookie cette année et je veux clore ce chapitre avant de recommencer en 2022, où je chercherai à trouver de bonnes sensations sur la moto et, surtout, à m'amuser."

Avec quatre pilotes directement issus de son panel, KTM reforme donc chez Tech3 un binôme qui se connaît déjà, démarche déjà conduite avec Miguel Oliveira et Brad Binder, qui restent associés dans l'équipe officielle.

"Nous savons tous que Raúl est un talent exceptionnel", commente Pit Beirer, directeur de KTM Motorsport. "Son passage du Moto3 au Moto2 a suscité quelques interrogations, mais il a montré à plusieurs reprises qu'il était un excellent pilote sur la plus grosse cylindrée, ce que nous pensions et espérions dès le départ car il était assez grand pour une Moto3. Passer au MotoGP aussi rapidement ne faisait pas partie du plan initial, mais il a démontré qu'il en avait le potentiel."

"Nous sommes ravis, fiers et excités d'accueillir Raúl Fernández aux côtés de Rémy Gardner", commente Hervé Poncharal, directeur du team Tech3. "Je pense que ce sera une saison 2022 très excitante avec deux des plus grands talents de la catégorie Moto2 qui passent dans la catégorie reine. Même s'l s'agira de leur première saison, je suis sûr qu'ils apprendront rapidement et qu'au bout de quelques courses, ils montreront également leur potentiel en MotoGP."

Petrucci et Lecuona sur le départ

L'arrivée de Fernández signifie que Tech3 ne conservera ni Danilo Petrucci, ni Iker Lecuona. "Bien que nous soyons très heureux de cette annonce, nous savons qu'il nous reste une demi-saison à réaliser avec nos pilotes actuels, Danilo Petrucci et Iker Lecuona, que je tiens à remercier pour leur dévouement et une attitude inlassablement constructive. Nous leur souhaitons bien entendu bonne chance pour l'avenir", souligne Hervé Poncharal.

Tous deux devraient quitter le MotoGP, le premier ayant annoncé sa volonté de disputer le Dakar et KTM étant prêt à le soutenir dans ce projet. Engagé dans sa dixième saison en MotoGP, Petrucci savait la fin de ce partenariat proche, sa première moitié de saison sur la RC16 s'étant révélée bien difficile. Jeudi, de retour d'une longue pause estivale durant laquelle il assurait n'avoir eu aucune nouvelle de KTM, il indiquait ne pas avoir encore entamé de négociations pour la suite, même si le rallye-raid, mais aussi le WorldSBK ou le motocross font partie de ses options.

"Il n'y a pas eu de communication avec KTM pendant cette période, alors je ne sais pas quelles sont leurs idées", indiquait-il. "Avant toute chose j'aimerais parler avec eux pour échanger sur ce qu'on pourrait améliorer, s'il y en a la possibilité, et ensuite prendre avec eux une décision. Ils m'ont accordé leur confiance l'année dernière et ni eux ni moi ne nous attendions à avoir autant de mal. Par respect, j'aimerais donc d'abord parler avec eux."

Le plateau MotoGP ne laisse quant à lui que très peu d'options, puisqu'à ce jour les guidons restant officiellement à attribuer sont ceux du Petronas SRT, une des Ducati du team VR46, ainsi qu'une Yamaha d'usine potentiellement destinée à Franco Morbidelli et une des deux Aprilia, sur laquelle pourrait monter Maverick Viñales. Sans avoir pour le moment fait part de ses projets, Iker Lecuona a exclu l'éventualité d'un retour en Moto2.

Lire aussi :

Le plateau MotoGP 2022

Équipe Pilotes confirmés
(fin de contrat)
Pilotes pressentis
Repsol Honda Team Marc Márquez (2024)
Pol Espargaró (2022)
 
Ducati Team Jack Miller (2022)
Pecco Bagnaia (2022)
 
Monster Energy Yamaha

Fabio Quartararo (2022)

 

Franco Morbidelli ?
Team Suzuki Ecstar Álex Rins (2022)
Joan Mir (2022)
 
Red Bull KTM Factory Racing

Brad Binder (2024)

Miguel Oliveira (2022)

 
Aprilia Racing Team Aleix Espargaró (2022)

Maverick Viñales

Andrea Dovizioso

Lorenzo Savadori
Joe Roberts

Petronas Yamaha SRT Franco Morbidelli (2022)

Marco Bezzecchi
Joe Roberts
Xavi Vierge
Jake Dixon

Pramac Racing

Johann Zarco (2022)

Jorge Martín (2022)

 
LCR Honda Álex Márquez (2022)
Takaaki Nakagami (2022)
 
 KTM Tech3 Remy Gardner (2022)
Raúl Fernández

 

 

 Aramco Racing Team VR46  

Luca Marini

Marco Bezzecchi

 Gresini Racing Fabio Di Giannantonio (2022)
Enea Bastianini (2022)
 

partages
commentaires

Related video

Valentino Rossi dément vouloir vendre VR46 à l'Arabie saoudite
Article précédent

Valentino Rossi dément vouloir vendre VR46 à l'Arabie saoudite

Article suivant

EL4 - Fabio Quartararo répond à Pecco Bagnaia

EL4 - Fabio Quartararo répond à Pecco Bagnaia
Charger les commentaires