Sign up for free

  • Get quick access to your favorite articles

  • Manage alerts on breaking news and favorite drivers

  • Make your voice heard with article commenting.

Motorsport prime

Discover premium content
S'abonner

Edition

Suisse

Razgatlioglu va faire un nouveau test MotoGP avec Yamaha

Champion World Superbike 2021, Toprak Razgatlioglu va prendre le guidon de la Yamaha M1 lundi et mardi à Jerez, avec l'objectif de rejoindre le MotoGP.

Toprak Razgatlioglu, Pata Yamaha WorldSBK

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Yamaha annonce ce dimanche que Toprak Razgatlioglu, qui fait partie de l'écurie d'usine engagée dans le championnat WorldSBK, participera à un test privé sur le circuit de Jerez lundi et mardi, partageant le garage avec le pilote essayeur britannique Cal Crutchlow.

Lire aussi :

Pour Razgatlioglu, il s'agira d'une deuxième expérience au guidon de la YZR-M1 de MotoGP, puisqu'il avait participé à un test d'une journée au MotorLand Aragón le 21 juin dernier, où il avait parcouru 40 tours avant que la pluie ne vienne interrompre le roulage. Ce test à Aragón était une récompense de Yamaha pour le titre mondial WorldSBK, remporté l'année précédente par le pilote turc sur la R1 d'usine.

Encore une fois, Razgatlioglu va travailler avec l'équipe d'essais de Yamaha, dirigée par l'Italien Silvano Galbusera, et sera soutenu et conseillé par Cal Crutchlow, qui tentera de profiter de ces deux jours d'essais pour tester de nouvelles pièces sur la M1 2023 qui pose tant de problèmes à Fabio Quartararo.

"Je suis impatient de tester la YZR-M1 MotoGP à Jerez, un circuit que j'aime beaucoup", déclare Razgatlioglu. "Le dernier test à Aragón a été limité par la météo, mais à Jerez, il semble que nous aurons de meilleures conditions et plus de temps de piste. Cela me permettra de mieux comprendre les exigences du pilotage d'une MotoGP d'usine. Merci à Yamaha de m'avoir donné cette opportunité."

Toprak Razgatlıoglu y Cal Crutchlow test Aragón

Toprak Razgatlıoglu et Cal Crutchlow

Lin Jarvis, directeur général de Yamaha Motor Racing, sera présent lors des essais pour suivre les progrès de son pilote. "C'est un plaisir pour nous de pouvoir donner à Toprak une nouvelle opportunité de piloter la YZR-M1", ajoute-t-il. "Je n'ai pas pu être présent lors de son précédent test, mais cette fois, je serai à Jerez pour suivre les essais et je partirai directement de là-bas pour me rendre au Grand Prix des Amériques à Austin le week-end prochain."

"Toprak est un pilote extraordinairement talentueux et je suis très curieux de voir sa vitesse sur notre MotoGP d'usine. Il aura l'occasion de rouler aux côtés de Cal, qui sera présent pour les tests de développement de notre YZR-M1 2023."

Le MotoGP en ligne de mire

Le week-end dernier, après un test officiel du WorldSBK à Barcelone, Razgatlioglu a déclaré lors d'un point presse qu'"il n'y a rien à annoncer pour l'instant, mais [que] maintenant [il] rêve de courir en MotoGP". Il a ajouté : "Mon plan et mon rêve, c'est de me battre pour le titre MotoGP, ou pour des podiums. Je ne veux pas simplement piloter une MotoGP."

Selon les informations de Motorsport.com, l'agent de Razgatlioglu, l'ancien pilote Kenan Sofuoglu, a déjà informé Yamaha que le pilote turc voulait courir en MotoGP en 2024, et que si Yamaha ne lui ouvrait pas les portes de son équipe, il en chercherait une autre. Pour l'instant, Yamaha n'a qu'une seule écurie dans la catégorie reine, avec Fabio Quartararo, qui est engagé jusqu'à fin 2024, et Franco Morbidelli, dont le contrat s'achève au terme de la campagne actuelle. La logique veut donc que Razgatlioglu courtise le guidon de l'Italien.

Après une saison 2022 en demi-teinte, Morbidelli a réagi le week-end dernier à Termas de Río Hondo, en terminant quatrième des deux courses du GP d'Argentine, son meilleur résultat depuis sa troisième place au GP d'Espagne 2021. Suite à l'ultimatum de Razgatlioglu, Yamaha a donné à Morbidelli jusqu'à l'été pour faire ses preuves avant de prendre une décision.

Stefan Bradl, Repsol Honda Team

Stefan Bradl au guidon de sa Honda

Honda, KTM et Aprilia au rendez-vous pour les essais

Outre Yamaha, les équipes d'essais de Honda, KTM et Aprilia seront présentes à Jerez lundi et mardi. Comme indiqué précédemment, ces tests sont particulièrement importants pour la structure de Tokyo, puisque Stefan Bradl testera le nouveau châssis fabriqué par le fournisseur allemand Kalex, une pièce sur laquelle l'équipe fonde ses espoirs d'amélioration de la RC213V. Pour Aprilia, c'est le pilote d'essais Lorenzo Savadori qui sera à Jerez, tandis que KTM pourra compter sur son essayeur Dani Pedrosa.

Après les tests, qui se termineront mardi après-midi, Bradl se rendra à Austin, où il a été appelé par Honda au cas où la blessure au pouce droit de Marc Márquez empêcherait l'Espagnol de participer au GP des Amériques, lui qui était déjà forfait la semaine dernière en Argentine.

Be part of Motorsport community

Join the conversation

Related video

Article précédent Ducati veut soutenir Bagnaia, pas le crucifier
Article suivant Les points communs de Bezzecchi avec Rossi décrits par son ingénieur

Top Comments

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Sign up for free

  • Get quick access to your favorite articles

  • Manage alerts on breaking news and favorite drivers

  • Make your voice heard with article commenting.

Motorsport prime

Discover premium content
S'abonner

Edition

Suisse