Redding projette de passer 2 ans en BSB avant de viser le titre WSBK

partages
commentaires
Redding projette de passer 2 ans en BSB avant de viser le titre WSBK
Par : Léna Buffa
4 oct. 2018 à 13:46

Le pilote anglais a fait un choix mûrement réfléchi pour 2019, afin de donner un nouvel élan à sa carrière après 11 ans en Grand Prix.

Scott Redding, Aprilia Racing Team Gresini
Scott Redding, Aprilia Racing Team Gresini
Scott Redding, Aprilia Racing Team Gresini
Scott Redding, Aprilia Racing Team Gresini
Scott Redding, Aprilia Racing Team Gresini
Scott Redding, Aprilia Racing Team Gresini
Aleix Espargaro, Aprilia Racing Team Gresini, Scott Redding, Aprilia Racing Team Gresini
Scott Redding, Aprilia Racing Team Gresini
Scott Redding, Aprilia Racing Team Gresini
Scott Redding, Aprilia Racing Team Gresini
Scott Redding, Aprilia Racing Team Gresini

Scott Redding est arrivé en Thaïlande enfin soulagé d'avoir pu lever le voile sur son avenir, après que son arrivée en BSB a été officialisée hier. Si sa décision était prise depuis déjà un moment, l'Anglais n'avait pas encore pu l'annoncer aux médias et à ses fans, et cette étape désormais franchie il peut désormais se tourner sereinement vers l'avenir.

"Je savais que j'allais le faire, mais je ne pouvais pas le dire", admet-il. "Maintenant je me suis enlevé ce poids, tout le monde est au courant, et j'ai eu un retour bien meilleur que ce à quoi je m'attendais. Je m'attendais à recevoir beaucoup de commentaires négatifs et ça a plutôt été le contraire alors ça me booste encore plus. Je suis très excité d'aller là-bas et de m'écrire un nouvel avenir."

"Quand vous allez en BSB en venant du MotoGP, les gens pensent peut-être que vous gâchez votre talent, que vous ruinez votre carrière, que vous ne devriez pas y aller. Ça fait partie des choses que les gens peuvent dire, mais ils comprennent plutôt bien", retient Redding après une séance de questions-réponses avec ses fans mercredi, sur ses réseaux sociaux.

Lire aussi :

Il lui a notamment été demandé pourquoi il n'avait pas opté pour le World Superbike, et la réponse à ses yeux est évidente. "Je n'y suis pas allé, parce que ça n'était pas une moto compétitive", explique-t-il. "Mon plan n'est pas de rester en BSB pour le reste de ma vie. Je vais décider, mais j'aimerais faire deux ans là-bas, essayer de remporter le titre, ensuite aller en World Superbike avec une bonne moto en mesure de se battre pour le titre. Voilà ce que je veux faire, et les gens comprennent cela."

Lassé du monde des Grands Prix, Scott Redding a toujours mis un point d'honneur ces derniers mois à s'orienter vers un package compétitif, pouvant lui permettre de se battre aux avant-postes. Après avoir étudié des options en Moto2 et en WSBK, c'est donc dans le championnat britannique qu'i a trouvé son bonheur. Il rejoint une équipe compétitive et renommée, celle de Paul Bird, au sein de laquelle il pilotera la nouvelle Ducati V4.

"Je suis super excité, plus que ce que j'aurais pensé. Je suis très motivé à l'idée d'aller là-bas, du fait que je serai sur une moto complètement différente, avec des pneus différents, j'aurai à nouveau des freins en acier, pas d'électronique… tellement de choses que je vais avoir besoin de dompter rapidement, mais j'aime ce challenge. C'est quelque chose qui est sous mon contrôle, que je peux faire. Il faut juste que je m'y habitue, alors je vais beaucoup m'entraîner pendant l'hiver pour essayer de m'y adapter."

Scott Redding devra aussi prendre ses marques avec de nombreuses pistes sur lesquelles il n'a pas l'habitude de courir, un paramètre qui a pu le faire douter durant ces derniers mois passés à étudier ses options pour l'avenir. L'Anglais ne le cache pas, il redoute la dangerosité de certains tracés, le niveau d'encadrement étant moindre en BSB que dans les championnats du monde, mais il tente de dédramatiser et attend de pouvoir juger par lui-même.

"Je suis toujours inquiet, mais j'y ai bien réfléchi et je me suis dit qu'au fond les autres le faisaient. Ça n'est peut-être pas génial, mais ils le font, alors j'espère juste que je vais m'en sortir, disons. La sécurité s'améliore, ce qui est bon à savoir. Il faut voir, ça n'est pas non plus le TT de l'Île de Man dont je ne suis pas un grand fan – bien que j'aie le plus grand respect pour les gars qui le font."

Prochain article MotoGP
Assurer les points ou jouer la gagne, le dilemme de Márquez à Buriram

Article précédent

Assurer les points ou jouer la gagne, le dilemme de Márquez à Buriram

Article suivant

Torres libéré par MV Agusta pour se concentrer sur le MotoGP

Torres libéré par MV Agusta pour se concentrer sur le MotoGP
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP , WSBK
Événement GP de Thaïlande
Lieu Chang International Circuit
Pilotes Scott Redding
Équipes Gresini Racing
Auteur Léna Buffa
Type d'article Actualités