Redding n'exploite pas encore tout le potentiel de la GP16

partages
commentaires
Redding n'exploite pas encore tout le potentiel de la GP16
Par : Willy Zinck
6 mars 2017 à 09:45

Le pilote anglais a connu un exercice 2016 des plus compliqués, et ses premiers essais à Sepang et Phillip Island ne lui ont pas encore permis de redresser la barre.

Scott Redding, Octo Pramac Racing
Scott Redding, Octo Pramac Racing
Scott Redding, Octo Pramac Racing
Scott Redding, Octo Pramac Racing
Scott Redding, Octo Pramac Racing
Scott Redding, Octo Pramac Racing
Scott Redding, Octo Pramac Racing
Scott Redding, Octo Pramac Racing
Scott Redding, Octo Pramac Racing
Scott Redding, Octo Pramac Racing

L'équipe Pramac a lancé sa saison en début de semaine dernière en dévoilant, à Naples, ses machines pour 2017. Ses deux pilotes, Danilo Petrucci et Scott Redding, défendront ainsi ses couleurs, respectivement aux guidons de la GP17 et de la GP16.

Une situation qui résulte de la lutte interne lancée à la mi-saison 2016, lorsque il a été annoncé que l'attribution de la toute dernière Desmocedici sortie des usines de Borgo Panigale serait déterminée par le pilote le plus efficace au championnat.

Et à ce petit jeu, c'est bien Petrucci qui s'est révélé le meilleur, damant le pion à Redding. Ce dernier dispose tout de même d'une moto avec une base solide et qui a fait ses preuves l'an dernier, permettant à l'équipe officielle de signer deux belles victoires : une première dès le Grand Prix d'Autriche au coeur de l'été par l'intermédiaire d'Andrea Iannone, et une seconde grâce à Andrea Dovizioso à Sepang en toute fin de championnat. 

Des essais difficiles

Mais même avec un matériel qui a fait ses preuves, Redding a rencontré de nombreuses difficultés au cours des premiers essais de pré-saison, ne parvenant pas à décoller du fond du classement, avec une 19e place aux temps combinés à Sepang et une 20e à Phillip Island, à chaque fois à plus d'une seconde du meilleur temps. "Le feeling avec la GP16 est très bon. Je pense qu'elle a beaucoup de potentiel. Mais pour le moment nous n'avons pas encore trouvé tout ce potentiel", a expliqué le Britannique au micro du site officiel du MotoGP. "J'ai la sensation de n'utiliser que 80% de la moto, car nous avons passé du temps à essayer de résoudre les problèmes."

Les derniers essais à Phillip Island ont notamment été marqués par des soucis de stabilité à l'arrière de la GP16. Un phénomène qui a en plus été accentué par les conditions très venteuses sur le tracé australien, ainsi que par l'essai de nouvelles gommes Michelin auxquelles il a fallu s'accoutumer. "Le feeling n'est pas parfait, mais je pense qu'il y a beaucoup de potentiel. Il reste encore une séance de tests [avant le début de la saison], et je pense que nous pouvons utiliser ce temps de façon très judicieuse pour obtenir ce dont nous avons besoin", poursuit le numéro 45.

Avec une 15e place au championnat obtenue l'an passé, un petit point juste derrière son coéquipier Danilo Petrucci, Redding entend bien prendre sa revanche cette année en dépit d'une moto qui accuse un an de plus que celle de l'Italien. 

Objectif top 10

Mais comme l'ont démontré les premiers essais, la GP17 donne beaucoup de fil à retordre à ses pilotes, et se trouve toujours dans une phase de déverminage qui requiert une attention particulière pour gommer ses maladies de jeunesse.

Redding espère donc bien en profiter pour reprendre le dessus, et expose ainsi ses objectifs pour 2017. "Mon objectif pour cette saison sera d'atteindre le top 10 ou le top 12. Le plateau est très relevé cette année. Aprilia et Suzuki ont haussé leur niveau de jeu, et ils semblent très forts à présent. Je pense que dans des conditions pluvieuses ou mixtes nous pouvons en profiter et essayer d'intégrer le top 10, ou le top 6. Mais mon objectif global est d'inscrire plus de points que la saison passée."

Non seulement plus de points que son total de 2016, mais à coup sûr plus de points que son coéquipier.

Prochain article MotoGP
Aleix Espargaró sorti "renforcé" d'une année 2016 moralement difficile

Previous article

Aleix Espargaró sorti "renforcé" d'une année 2016 moralement difficile

Next article

Grâce à Iannone, Suzuki a trouvé une solution à la perte de Viñales

Grâce à Iannone, Suzuki a trouvé une solution à la perte de Viñales

À propos de cet article

Séries MotoGP
Pilotes Scott Redding
Équipes Pramac Racing
Auteur Willy Zinck
Type d'article Actualités