Redding officialisé chez Aprilia en remplacement de Lowes

Débarqué par Pramac suite au recrutement de Miller, l'annonce de l'arrivée de Redding au sein de l'équipe italienne était devenue imminente.

Redding officialisé chez Aprilia en remplacement de Lowes

Scott Redding va faire son retour au sein de l'équipe Gresini en 2018, en remplacement de Sam Lowes. C'était devenu un secret de polichinelle depuis la fin de la semaine dernière et l'annonce du recrutement de Jack Miller par l'équipe Pramac pour l'an prochain.

S'il a soigneusement éludé la question tout au long du Grand Prix d'Autriche quant à un probable transfert chez Aprilia, il faisait peu de doute que Redding, de facto disponible sur le marché des transferts, rejoigne les troupes de Noale à très court terme.

L'Anglais remplacera donc son compatriote Sam Lowes, dont le manager Roger Burnett avait confirmé durant le week-end que son poulain ne resterait pas chez Aprilia l'an prochain. Le numéro 22 sort en effet d'un début de saison très délicat, où il n'a marqué des points qu'à une seule reprise, au Mans grâce à une 14e place.

Pour Redding en revanche, c'est en quelque sorte un retour aux sources puisque celui-ci avait déjà officié au sein du team Gresini, qui utilisait alors des Honda, lors de ses débuts dans la catégorie reine en 2014. C'est d'ailleurs lors de cette première année qu'il a réalisé son meilleur classement général, avec une 12e place.

Retour dans les rangs de Gresini

Le natif de Gloucester avait rejoint l'année suivante l'équipe Marc VDS, décrochant son premier podium à Misano, avant de rejoindre Pramac en 2016 et de signer un second top 3 à Assen.

"Scott est un pilote qui, en dépit de son jeune âge, détient une expérience significative en MotoGP", explique Romano Albesiano, le patron d'Aprilia. "Nous sommes ravis qu'il rejoigne notre projet, et je pense que son talent ainsi que la croissance constante de la RS-GP vont permettre à l'équipe et à lui d'obtenir d'importants résultats."

De retour en MotoGP en 2015 par le biais de la structure Gresini, Aprilia a terminé cinquième du championnat constructeurs l'an passé avec pour pilotes Stefan Bradl et Álvaro Bautista. Cette saison, la marque italienne progresse et occupe le quatrième rang, profitant en partie de la baisse de régime des Suzuki.

"Notre moto a progressé de façon constante, course après course", reprend Albesiano. "L'objectif de se battre de façon stable dans le top 10 a été plus qu'atteint. Et alors que d'autres étapes dans le développement sont déjà en cours pour cette saison, nous préparons aussi la saison prochaine avec l'accord trouvé avec Scott. Aprilia sera sur les rangs avec une paire de pilotes de qualité qui ont un potentiel intéressant. Aleix démontre de plus en plus qu'il est un pilote de haute qualité, et une bonne garantie pour l'équipe. Avec la contribution de Scott, nous nous attendons à ce que le travail de l'équipe rapproche encore davantage Aprilia de la tête du championnat, à une position que mérite d'occuper une marque aussi glorieuse."

De son côté, Sam Lowes se retrouve donc sans guidon pour l'an prochain, alors qu'il ne reste à présent plus que trois motos disponibles : les deux machines d'Avintia, auxquelles prétendent déjà pas moins de six autres pilotes, et la seconde RC213V du team Marc VDS.

"Dans le même temps, nous disons adieu à Sam Lowes, en le remerciant pour son engagement et ses efforts durant sa première saison en MotoGP, ainsi que pour sa contribution à la croissance de l'équipe", poursuit le dirigeant italien. "C'est un pilote qui sera sans aucun doute capable d'exprimer son talent, mais dans l'immédiat nous devons faire des choix qui puissent nous permettre d'atteindre les engagements pris auprès du groupe Piaggio et des fans. Nous allons continuer à travailler avec les efforts que nous avons toujours faits, de sorte qu'il puisse avoir une bonne fin de saison, et nous souhaitons le meilleur pour la carrière de Sam dans le futur."

 
partages
commentaires
Kallio, pas "trop vieux" pour un top 10 avec KTM à domicile !
Article précédent

Kallio, pas "trop vieux" pour un top 10 avec KTM à domicile !

Article suivant

Une course passablement frustrante pour Cal Crutchlow

Une course passablement frustrante pour Cal Crutchlow
Charger les commentaires