Règlement MotoGP : des "points concessions" parmi les nouveautés

La Commission Grand Prix a annoncé les modifications apportées au règlement technique du MotoGP, décidées lors d'une réunion le 27 mars en marge de la manche d'ouverture au Qatar.

Le software électronique (ECU) unique qui entrera en vigueur en 2016 pour toutes les MotoGP sera basé sur celui qu'utilise actuellement la catégorie Open. Il sera possible d'y apporter des modifications entre le 1er juillet 2015 et la fin de la saison 2016, cependant tout changement devra être décidé unanimement par Ducati, Honda et Yamaha, à leur charge. A l'inverse, si c'est l'organisateur du Championnat qui souhaite apporter une modification durant cette même période, celle-ci devra être acceptée unanimement par ces trois constructeurs.

La Commission annonce en outre que, dès 2016, les équipes seront autorisées à utiliser jusqu'à sept moteurs au cours de la saison, blocs dont les spécifications seront gelées. Le règlement autorisera une capacité maximale des réservoirs de 22 litres et un poids maximal des motos fixé à 157 kg.

L'arrivée de "points concessions"

Pour les constructeurs n'ayant remporté aucune course sur le sec au cours des saisons 2013, 2014 et 2015, les concessions actuellement définies par le règlement seront conservées. Cependant des modifications sont apportées aux critères définissant la perte de tels avantages.

La Commission annonce en effet la mise en place d'un système de points, selon un barème simple : une victoire vaut 3 points, une deuxième place 2 et une troisième place 1 point. Si un constructeur cumule 6 points de concessions en 2016, il perdra le droit d'effectuer des essais avec ses pilotes titulaires et se verra retirer toute concession pour la saison suivante. Cela s'applique quelles que soient les conditions météo.

Par ailleurs, dès 2015, 3 points sur courses sèches vaudront à un constructeur la réduction immédiate de la quantité de carburant pouvant être embarquée, laquelle passera de 24 à 22 litres. Rappelons que Ducati vient de perdre cet avantage pour avoir atteint le cap de trois podiums sur le sec entre 2014 et 2015, puisque telle était jusqu'à présent la règle en vigueur.

Enfin, la Commission a apporté une modification immédiate au règlement portant sur les changements de conditions climatiques qui interviennent après l'installation en grille des pilotes. Les courses des catégories Moto2 et Moto3 seront réduites à deux tiers de la distance prévue si un tel changement devait provoquer un retard dans la procédure de départ.

 

A propos de cet article
Séries MotoGP
Type d'article Actualités
Tags commission grand prix, fim, réglement