Ce qu'il faut retenir des essais de Phillip Island

partages
commentaires
Ce qu'il faut retenir des essais de Phillip Island
Oriol Puigdemont
Par : Oriol Puigdemont
21 févr. 2017 à 13:40

Le 26 mars, date de la première course de la saison MotoGP, se rapproche et les trois jours d'essais menés la semaine dernière en Australie ont apporté quelques certitudes sur lesquelles il est intéressant de s'arrêter.

Diapo
Liste

Honda affine son diagnostic

Honda affine son diagnostic
1/8

Photo de: Repsol Media

Il ne fait aucun doute qu'Honda se trouve dans une situation plus confortable que l'an dernier à pareille époque. Márquez a beau insister sur le fait que sa moto, et surtout le nouveau moteur, ne sont pas encore prêts, il est clair qu'il ne pourrait pas être aussi rapide qu'en Australie si sa moto n'était pas au point. Au-delà du classement, la meilleure nouvelle pour le HRC, c'est probablement qu'ils ont désormais une direction à suivre après avoir diagnostiqué les points forts et les points faibles de la dernière évolution de la RC213V. Márquez a bouclé 271 tours, ce qui fait de lui le pilote le plus actif de ces trois jours. Son tour le plus rapide l'a placé à deux dixièmes de la meilleure performance de Viñales, mais son rythme a été légèrement plus élevé que celui de son rival. De plus, Pedrosa (auteur du troisième temps) semble lui aussi beaucoup plus à l'aise avec le nouveau prototype, ce qui laisse à penser que la RC213V a indéniablement gagné en qualité.

Viñales rafle tout

Viñales rafle tout
2/8

Photo de: Gold and Goose / LAT Images

Même s'il faut attendre de voir si l'on retrouvera durant la saison le même Viñales qu'aujourd'hui, il est désormais clair que Márquez a un concurrent direct dans la course au titre. On ignore si un troisième homme se mêlera à cette bagarre (Rossi ? Lorenzo ?), mais il semble clair que le nouveau pilote Yamaha a évolué et sera assurément en lice pour le titre. À la vitesse incroyable du Catalan (il a battu de 0"6 le meilleur temps qu'il avait lui-même signé lors des tests de l'an dernier) s'ajoute un rythme aussi régulier que celui du champion sortant. Et il faut ajouter que Viñales n'a pas encore commis d'erreur et n'est jamais tombé depuis qu'il pilote la Yamaha. En le voyant évoluer en piste et en l'entendant s'exprimer, on a l'impression qu'il n'attend qu'une chose : que la saison débute demain. Avec 245 tours lors du test australien, le jeune pilote de Roses a parcouru une course de moins (26 tours) que son compatriote, et il est encore une fois reparti avec le meilleur temps.

Le Docteur est en difficulté

Le Docteur est en difficulté
3/8

Photo de: Gold and Goose / LAT Images

Valentino Rossi tente d'apparaître détendu, mais la nervosité s'est installée de son côté du stand. L'Italien est en difficulté et Viñales clairement plus rapide que lui. Rossi a concédé 0"4 à son nouveau coéquipier et jusqu'à 0"6 dans les longs runs, ce qui l'aurait placé en sixième position au GP d'Australie 2016. "Il y a beaucoup à faire. On a encore des doutes et, pendant les prochains tests au Qatar, on va explorer d'autres chemins. Je ne suis pas encore satisfait, car on n'a pas réussi à régler nos problèmes", a fait savoir le Docteur, très insatisfait par la perte de grip arrière au fil des tours. Il est en tout cas surprenant de voir les problèmes qu'il a rencontrés en essayant de suivre les leaders. Il lui reste cependant du temps et personne ne doute de sa capacité de réaction, même si le 26 mars se rapproche.

La Ducati a du mal à tourner et Lorenzo paraît lent

La Ducati a du mal à tourner et Lorenzo paraît lent
4/8

Photo de: Gold and Goose / LAT Images

Comme l'a dit Dovizioso, tout dépend comment on analyse les performances de Ducati. Selon l'Italien, la situation est meilleure que celle de l'an dernier à pareille époque. Ce n'est toutefois pas une consolation si l'on pense aux prétentions nourries par Ducati, surtout depuis l'arrivée de Lorenzo. La Desmosedici a du mal à tourner, ce qui atteint le triple Champion du monde sur l'un de ses principaux points forts. Et, chez les Rouges, on pointe du doigt l'interdiction des ailerons, or celle-ci est connue depuis des mois. Pendant son run le plus long (13 tours), l'Espagnol a été plus lent que les leaders à raison d'environ 0"9 au tour, or cela ne correspond pas aux ambitions de la marque. Attendons de voir comment se passeront les tests du Qatar, l'un des circuits qui peut permettre au prototype d''exprimer pleinement ce qu'il a dans le ventre. Et attendons aussi de voir ce que Gigi Dall'Igna a encore à nous montrer car il a annoncé des surprises, probablement liées au carénage.

Suzuki, une inconnue

Suzuki, une inconnue
5/8

Photo de: Suzuki MotoGP

Suzuki est, avec Ducati, l'équipe qui génère le plus d'incertitude après ces tests en Australie. Après les bonnes sensations et des messages positifs des essais de Valence et Sepang, Andrea Iannone ne s'est pas senti à l'aise à Phillip Island, sans même savoir expliquer pourquoi. Le rythme de l'Italien a été 0"2 plus rapide que celui d'Álex Rins dans les longs runs, mais son coéquipier a conclu les essais beaucoup plus satisfait et avec un chrono plus rapide de 0"4 que le sien. Suzuki a par ailleurs dévoilé sa solution pour compenser l'interdiction des ailerons, un nouveau carénage très travaillé et dont personne ne voulait vraiment parler. Dans deux semaines, à Losail, on pourra tirer plus de conclusions et savoir si le constructeur d'Hamamatsu continue de croître comme ces deux dernières années ou bien s'il stagne.

Tech3 et ses rookies

Tech3 et ses rookies
6/8

Photo de: Gold and Goose / LAT Images

Il est bon de voir que Jonas Folger et Johann Zarco, deux des rookies de cette saison MotoGP, font déjà sensation en catégorie reine. Leur adaptation semble bien se passer, sûrement facilitée par une Yamaha YZR-M1 qui a remporté plusieurs courses en 2016. L'Allemand a quitté Phillip Island avec le quatrième temps, malgré une chute en fin de séance. Le Français, double Champion du monde Moto2 en titre, a réalisé une simulation de course (20 tours) très régulière et au rythme remarquable. Zarco a adopté une approche mesurée, reconnaissant que le circuit australien n'était pas propice à une prise de risques, mais il a tout de même quitté les lieux avec un regain de confiance.

KTM a les idées claires

KTM a les idées claires
7/8

Photo de: Gold and Goose / LAT Images

Un test et un pas en avant – voire deux… KTM semble déterminé à donner un peu de piquant au MotoGP. La marque autrichienne avait quitté la Malaisie avec les idées très claires quant aux aspects de la RC16 devant être améliorés, et beaucoup d'entre eux l'étaient déjà en Australie. "Nous sommes vraiment très proches. Je ne sais pas ce qu'ont fait les techniciens, mais la moto est différente, elle n'a rien à voir avec celle que l'on a pilotée à Valence", a commenté Pol Espargaró. Le constructeur autrichien a réussi à exploiter les forces du châssis testé à Sepang, et le résultat en a été des plus positifs. On pense que l'usine de Mattighofen apportera au Qatar, pour le prochain test, un nouveau moteur offrant une distribution de puissance légèrement plus douce, ce qui faciliterait la vie d'Espargaró et Smith.

Aprilia avance à son rythme

Aprilia avance à son rythme
8/8

Photo de: Gold and Goose / LAT Images

L'arrivée d'Aleix Espargaró a insufflé une nouvelle énergie au constructeur de Noale. Aprilia a apporté en Australie un nouveau carénage, avec de très bonnes références basées sur les données obtenues en soufflerie. Son apport sera confirmé ou infirmé à Losail, avec plus de tours encore dans les roues. Quoi qu'il en soit, l'expérimenté Espargaró a assuré être très heureux des sensations transmises par sa nouvelle moto, et en particulier son train avant. Les chronos sont venus facilement dans les runs courts, même s'il faut encore voir comment se comportera l'Aprilia avec ses pneus en enchaînant les tours. La marque italienne s'attend aussi à tester son nouveau moteur au Qatar, ce qui devrait la rapprocher des plus rapides. "À Jerez et en Malaisie, j'ai remarqué que l'arrière commençait à patiner au bout de deux tours, mais j'étais surpris par nos progrès ici", a indiqué l'Espagnol.

Prochain article MotoGP
Progrès de dernière minute pour Loris Baz après des essais compliqués

Previous article

Progrès de dernière minute pour Loris Baz après des essais compliqués

Next article

Photos - La KTM RC16 sous toutes les coutures

Photos - La KTM RC16 sous toutes les coutures