Dans le rétro - Le Grand Prix d'Aragón 2016

L'an passé, Márquez décrochait une victoire décisive dans la course au titre sur le circuit d'Aragón, en devançant ses deux rivaux de chez Yamaha, Rossi et Lorenzo. L'Espagnol se mettait ainsi en excellente posture avant la tournée aux antipodes.

En Aragón, Márquez doit rectifier le tir

En Aragón, Márquez doit rectifier le tir
1/23

Le Grand Prix d'Aragón constitue la 14e manche du championnat MotoGP 2016. Marc Márquez débarque sur ses terres en leader du championnat, mais a rendu des points à son plus proche poursuivant lors des quatre dernières courses. S'il n'y a pas péril en la demeure, l'Espagnol espère bien mettre fin à l'hémorragie.

Un château en Espagne pour Rossi ?

Un château en Espagne pour Rossi ?
2/23

Son plus proche poursuivant, ce n'est autre que Valentino Rossi. Le Docteur s'est rapproché à 43 unités de Márquez au général après sa deuxième place acquise lors de la dernière épreuve à Misano, derrière Dani Pedrosa. Vainqueur des deux courses qui se sont tenues en Espagne jusque-là, le numéro 46 entend bien réaliser la passe de trois et poursuivre sa remontée sur son adversaire, alors qu'il ne reste plus que cinq manches.

Retour en MotoGP pour Baz...

Retour en MotoGP pour Baz...
3/23

Malgré une jambe encore douloureuse, Loris Baz fait son retour en piste en Aragón trois semaines après son accrochage avec Pol Espargaró dans le premier tour à Silverstone, où il avait été victime d'une fracture à la base du tibia et de l'astragale du pied droit.

... et pour Nicky Hayden

... et pour Nicky Hayden
4/23

Ce Grand Prix d'Aragón marque aussi le retour en MotoGP de Nicky Hayden. Le Champion du monde 2006, passé en Superbike, remplace Jack Miller chez Marc VDS, ce dernier souffrant d'une double fracture à la main droite.

Márquez prend les devants

Márquez prend les devants
5/23

Sur une piste poussiéreuse, Márquez débute idéalement le week-end en signant le meilleur temps lors de la première séance d'essais libres. Rossi est deuxième et le duel entre les deux hommes s'engage sans tarder. Maverick Viñales est quant à lui troisième sur sa Suzuki, ex-æquo avec Andrea Dovizioso. Jorge Lorenzo, alors chez Yamaha, est pour sa part en difficulté, septième à trois quarts de seconde.

Photo de: Repsol Media

Iannone, premier pilote à déclarer forfait

Iannone, premier pilote à déclarer forfait
6/23

Loris Baz et Nicky Hayden font donc leur retour en MotoGP en Espagne. Andrea Iannone aurait dû également être la partie, après avoir été contraint de renoncer au Grand Prix de Saint-Marin à la suite d'une blessure aux vertèbres lors des essais libres. Mais si l'Italien a reçu le feu vert du staff médical pour courir en Aragón, la douleur est trop vive dès les EL1, et le pilote Ducati jette l'éponge pour le reste du week-end, cédant sa place à Michele Pirro.

Photo de: Ducati Corse

Pedrosa profite de l'amélioration des conditions de piste

Pedrosa profite de l'amélioration des conditions de piste
7/23

Le gommage de la piste et l'apparition du soleil, autant de facteurs propices à la hausse des performances le vendredi après-midi. Dani Pedrosa prend le relais de son coéquipier pour prendre la tête de la feuille des temps combinés au soir de cette première journée.

Litanie de chutes lors des EL3

Litanie de chutes lors des EL3
8/23

La troisième séance d'essais libres est comme de coutume décisive dans l'attribution des dix premières accessions à la Q2. Mais des températures plus fraîches, le choix de gommes plus dures, et tout simplement l'outrecuidance des pilotes au regard de l'enjeu provoquent un nombre élevé d'accidents. Rossi, Petrucci, Pol Espargaró, Bautista, Hayden, et ici Alex Lowes : tous se font piéger.

Márquez montre les crocs

Márquez montre les crocs
9/23

Marc Márquez a lui aussi chuté, emmenant avec lui Pol Espargaró. Qu'à cela ne tienne, il réalise tout de même le meilleur temps, et est le seul pilote à évoluer dans la fenêtre des 1'47. Valentino Rossi, lui, se qualifie in extremis en Q2, avec le neuvième temps.

Photo de: Repsol Media

Alex Lowes renonce à son tour

Alex Lowes renonce à son tour
10/23

Après Iannone, Alex Lowes doit lui aussi tirer un trait sur le Grand Prix d'Aragón. Une décision qui fait suite à sa lourde chute lors des EL3. Si aucune fracture ne lui est diagnostiquée, son pied gauche, fortement contusionné, manque de mobilité pour permettre à l'Anglais de piloter.

La pole, chasse gardée de Márquez en Aragón

La pole, chasse gardée de Márquez en Aragón
11/23

Tout comme à Austin ou sur le Sachsenring, Márquez signe sa quatrième pole position sur le circuit de MotorLand Aragón en autant de participations en MotoGP. Au-delà de l'anecdote statistique, le pilote Honda impressionne de par son avance sur ses concurrents. Il devance ainsi Maverick Viñales de plus de six dixièmes de seconde.

Les Yamaha en retrait

Les Yamaha en retrait
12/23

Du côté de la marque aux trois diapasons, la situation est plus délicate. Jorge Lorenzo, en difficulté avec ses pneumatiques, est troisième, alors que Valentino Rossi doit se contenter d'une position encore plus reculée sur la grille : sixième.

Bon départ pour Márquez, qui part ensuite à la faute

Bon départ pour Márquez, qui part ensuite à la faute
13/23

Auteur d'un bon envol, Marc Márquez part large dans le virage 5, au troisième tour, et dégringole en cinquième position, laissant filer devant lui les deux Yamaha de Valentino Rossi et Jorge Lorenzo, ainsi que Maverick Viñales et Andrea Dovizioso.

Les pilotes Pramac s'accrochent !

Les pilotes Pramac s'accrochent !
14/23

Le premier tour est le théâtre d'un accrochage entre Scott Redding et Danilo Petrucci. Ce dernier manque en effet son freinage dans le virage 12 et percute son coéquipier, alors que les deux hommes sont alors engagés dans un mini-championnat visant à déterminer qui héritera du guidon de la seule GP17 disponible chez Pramac l'année suivante.

Duel entre Viñales et Rossi en tête de course

Duel entre Viñales et Rossi en tête de course
15/23

Suite à l'erreur de Marc Márquez dans le troisième tour, c'est Maverick Viñales qui s'est emparé du commandement. Après avoir décroché sa première victoire en MotoGP trois semaines plus tôt à Silverstone, le pilote Suzuki compte bien doubler la mise à domicile. Il doit cependant faire face aux velléités de Valentino Rossi, bien décidé à s'imposer lui aussi. Le Docteur va finalement prendre l'avantage dans le neuvième tour.

Márquez amorce sa remontée

Márquez amorce sa remontée
16/23

Marc Márquez le sait : il ne peut guère se permettre de céder encore des points au championnat pour la cinquième fois consécutive, sous peine de voir s'immiscer le doute dans son esprit. Après avoir déposé Andrea Dovizioso dans le sixième tour, le pilote Honda enchaîne au tour suivant en venant à bout de Jorge Lorenzo. Maverick Viñales sera sa prochaine victime, deux boucles plus tard. Avec désormais Valentino Rossi en ligne de mire, le numéro 93 compte bien finir le boulot.

Márquez reprend son dû !

Márquez reprend son dû !
17/23

C'est chose faite au 12e tour. Le pilote Honda dépossède le numéro 46 de la tête de la course. Il ne s'en départira plus. Il imprime dès lors un rythme effréné, voguant vers sa première victoire en Espagne depuis 2014.

Lorenzo prend sa revanche sur Rossi

Lorenzo prend sa revanche sur Rossi
18/23

Jorge Lorenzo et Valentino Rossi avaient eu une discussion animée lors de la manche précédente à Misano, suite à une manœuvre de dépassement virile de l'Italien en course. Cette fois-ci, c'est le Majorquin qui termine devant, rendant la monnaie de sa pièce à son coéquipier, souffrant d'un important patinage.

Viñales au pied du podium

Viñales au pied du podium
19/23

Même s'il a baissé de rythme en course, Maverick Viñales s'adjuge tout de même un nouveau résultat de choix, avec une quatrième place, devant les Honda de Cal Crutchlow et de Dani Pedrosa.

Les Ducati sombrent en dehors du top 10

Les Ducati sombrent en dehors du top 10
20/23

Les Desmosedici connaissent une course très difficile. Un temps en lice pour la lutte pour le podium, Andrea Dovizioso rétrograde progressivement dans la hiérarchie pour finir à une piètre 11e place sous le drapeau à damier, devant son coéquipier Michele Pirro.

Dernier point en MotoGP pour Hayden

Dernier point en MotoGP pour Hayden
21/23

Après un début de week-end difficile, où il a dû découvrir une nouvelle moto, de nouveaux pneus, mais aussi un nouveau système électronique, Nicky Hayden empoche la 15e place en course, et le point qui va avec.

Márquez s'impose et égale Doohan au nombre de victoires en GP

Márquez s'impose et égale Doohan au nombre de victoires en GP
22/23

Le numéro 93 remporte son quatrième succès de la saison en Aragón, tenant en respect les deux pilotes Yamaha malgré un début d'épreuve chaotique. Il signe ainsi sa 54e victoire en Grand Prix, ce qui le place au même niveau que le quintuple Champion du monde 500cc, Mick Doohan.

Troisième titre en vue pour Márquez

Troisième titre en vue pour Márquez
23/23

Ce nouveau triomphe permet désormais à l'Espagnol de jouir de 52 points d'avance sur Valentino Rossi au général, soit plus de deux victoires. Un écart significatif, alors qu'il ne reste plus que quatre courses à disputer dans cette saison 2016.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries MotoGP
Événement GP d'Aragón
Circuit Motorland Aragon
Pilotes Nicky Hayden , Valentino Rossi , Álvaro Bautista , Andrea Dovizioso , Jorge Lorenzo , Cal Crutchlow , Michele Pirro , Scott Redding , Dani Pedrosa , Marc Márquez , Danilo Petrucci , Loris Baz , Pol Espargaró , Andrea Iannone , Alex Lowes , Jack Miller , Maverick Viñales
Équipes Repsol Honda Team , Yamaha Factory Racing , Avintia Racing , Marc VDS Racing Team , Ducati Team , Tech 3 , Team Suzuki MotoGP , Pramac Racing , Gresini Racing , Team LCR
Type d'article Preview