Dans le rétro - Le GP d'Espagne 2016

Premier rendez-vous européen, Jerez est aussi une piste parmi les plus favorables à Valentino Rossi. Le Docteur en profite en 2016 et réalise un Grand Prix qui tient une place à part dans son palmarès.

Lorenzo au sommet de la vague

Lorenzo au sommet de la vague
1/15

Lorsque le MotoGP pose ses roues sur le continent européen, Jorge Lorenzo est au centre de l'attention, car il vient d'être annoncé en partance pour Ducati. Dans ce contexte, c'est lui qui domine la première journée d'essais.

Photo de: Yamaha MotoGP

Première pole de l'année pour Rossi

Première pole de l'année pour Rossi
2/15

Le lendemain, c'est Valentino Rossi qui prend les choses en main. Il domine les essais du matin, puis retrouve Lorenzo sur sa route en EL4. Il poursuit cependant son attaque et décroche la pole position pour la première fois depuis Assen, l'année précédente.

Les pneus dans le viseur

Les pneus dans le viseur
3/15

Battu pour la pole, Jorge Lorenzo met en cause sa stratégie de trois runs et un pneu, utilisé pour sa deuxième sortie, qui ne lui a pas donné satisfaction. Après les difficultés rencontrées par Michelin pendant la tournée américaine, les gommes sont dans tous les esprits, alors que chacun tente de trouver le produit qui lui conviendra le mieux pour la course, en anticipant l'évolution du thermomètre.

Photo de: Michelin Sport

Márquez s'incline

Márquez s'incline
4/15

Le warm-up appartient à Marc Márquez, mais ce n'est pas le signe de son retour au premier plan. Comme il s'y attendait, la course est dominée par les Yamaha et le pilote Honda doit se contenter de sagement assurer le podium. 2016 est l'année d'un Márquez plus posé, qui mise sur la régularité pour se réapproprier le titre.

Photo de: Yamaha MotoGP

Rossi retrouve la victoire

Rossi retrouve la victoire
5/15

Yamaha domine et c'est Rossi qui remporte la timbale, en transformant sa pole position en victoire. Il se montre impressionnant en course et met ainsi un terme à huit mois de disette en retrouvant le chemin du succès.

Photo de: Michelin Sport

De bout en bout !

De bout en bout !
6/15

Et le Docteur y met la manière. Car si, avant cette course, Rossi n'a encore passé aucun tour en tête en 2016, il se rattrape on ne peut mieux puisqu'il prend les commandes à l'extinction des feux et boucle chacun des 27 tours de la course en leader.

Photo de: Michelin Sport

Un carton plein rare !

Un carton plein rare !
7/15

Ce n'est que la troisième fois depuis qu'il court en MotoGP que Rossi domine ainsi tous les tours d'une course. Contrairement aux deux fois précédentes, son carton plein est complet puisqu'il détient aussi la pole position, signe le holeshot et s'empare du meilleur tour en course. Imparable !

Lorenzo patine

Lorenzo patine
8/15

Jorge Lorenzo doit s'incliner, classé à deux secondes de son coéquipier qui domine son sujet. Le Majorquin ne sera parvenu qu'à tenter une attaque, en tout début de course, mais sa prise de pouvoir s'est heurtée au répondant de Rossi, qui a immédiatement décroisé. Il se plaint du patinage de son pneu arrière, un mal répandu dans le peloton de Jerez, dont les pilotes demandent le changement d'asphalte.

Photo de: Yamaha MotoGP

Pedrosa marque le pas

Pedrosa marque le pas
9/15

Parti de la septième place, Dani Pedrosa constate rapidement qu'il n'est pas dans le rythme. Sans parvenir à suivre les trois hommes de tête, il se classe tout de même quatrième de la course. C'est une première pour lui : il n'avait jamais manqué le podium des Grands Prix d'Espagne qu'il a disputés depuis qu'il a débuté en MotoGP, en 2006.

Viñales se fait battre

Viñales se fait battre
10/15

Aleix Espargaró signe un nouveau top 5 après celui du Grand Prix précédent, mais cette fois c'est lui qui prend l'avantage sur son coéquipier Maverick Viñales, dont tout le monde attend une décision quant à son avenir.

Photo de: Suzuki MotoGP

Tech3 dans le coup

Tech3 dans le coup
11/15

Premier pilote indépendant à l'arrivée, avec la huitième place, Pol Espargaró engrange à nouveau de gros points qui font de lui le cinquième homme à ce stade du championnat.

Photo de: Michelin Sport

Abandon pour Dovizioso

Abandon pour Dovizioso
12/15

Après un week-end jusqu'alors difficile pour Ducati, Andrea Dovizioso décroche la quatrième place sur la grille de départ. Il s'élance bien et s'installe un moment dans la bagarre pour le top 5, avant de devoir abandonner, victime d'un problème de pompe à eau. À titre personnel, c'est un deuxième score vierge consécutif pour l'Italien, après les trois petits points sauvés à la poussette en Argentine. Une période décidément difficile...

De la ressource

De la ressource
13/15

À 37 ans (à l'époque), Valentino Rossi en est à sa 21e saison en Championnat du monde, la 19e qui le voit s'imposer puisque seules ses deux années avec Ducati font exception.

Le trio réuni

Le trio réuni
14/15

C'est aussi la première fois depuis l'été précédent que Valentino Rossi partage le podium avec Jorge Lorenzo et Marc Márquez, alors que les conséquences de la fin de saison polémique de 2015 se font encore sentir...

Photo de: Michelin Sport

Score parfait pour Yamaha

Score parfait pour Yamaha
15/15

Il s'agit du premier doublé de Yamaha en près d'un an, l'un des derniers du binôme Rossi-Lorenzo, bientôt amené à être dissocié...

Photo de: Yamaha MotoGP
Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries MotoGP
Événement GP d'Espagne
Circuit Circuito de Jerez
Type d'article Diaporama
Tags diaporama, histoire, photos, retro