MotoGP
20 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
04 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
18 oct.
-
20 oct.
Événement terminé
25 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

Réunir Lorenzo et Márquez, un "challenge" assumé par Honda

partages
commentaires
Réunir Lorenzo et Márquez, un "challenge" assumé par Honda
Par :
28 juil. 2018 à 13:20

Gérer la relation entre les futurs coéquipiers du team officiel Honda ne sera pas chose aisée, admet celui qui sera à la tête de cette formation parmi les plus fortes jamais vues en MotoGP. C'est toutefois un choix assumé de la part du HRC.

Jorge Lorenzo, Ducati Team, Marc Marquez, Repsol Honda Team
Le vainqueur Marc Marquez, Repsol Honda Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Podium : le vainqueur Marc Marquez, Repsol Honda Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Le vainqueur Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Alberto Puig, Team Principal Repsol Honda Team, Marc Marquez, Repsol Honda Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Alberto Puig, Team Principal Repsol Honda Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team, Marc Marquez, Repsol Honda Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Carmelo Ezpeleta, PDG de Dorna Sports, Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team

L'annonce avait fait l'effet d'un coup de canon, laissant nombre de fans et d'observateurs bouche bée : trois jours après avoir remporté sa première victoire avec Ducati, Jorge Lorenzo était annoncé chez Honda pour les saisons 2019 et 2020. Il y fera équipe avec Marc Márquez, actuellement bien placé pour conserver la couronne mondiale.

Ce sera la première fois depuis 1989 que l'équipe officielle Honda associera deux Champions du monde de la catégorie reine. Et le numéro 99 et le 93 ne font pas les choses à moitié, car à eux deux ils ont remporté chacun des six derniers titres MotoGP – série en cours !

Une dream team côté statistiques, mais une formation qui pourrait s'avérer explosive lorsque les deux Espagnols seront en confrontation directe, au guidon de la même machine. Pour autant, Alberto Puig, team manager Repsol Honda, l'assure : c'est une stratégie assumée de la part du constructeur, qui souhaitait disposer des meilleurs pilotes sur le marché, quelles que soient les problématiques que cela pourrait poser par la suite.

"Il est acquis qu'un top team veut avoir les meilleurs pilotes, c'est le principe. La possibilité existait et nous l'avons saisie", a expliqué Alberto Puig, interrogé lors d'une conférence de presse en marge du GP d'Allemagne. "Pour Honda, il est important de préparer les meilleures motos possibles, de les fournir aux pilotes les plus rapides et de voir ce qu'ils peuvent obtenir. Bien entendu, ça n'est pas facile, la course est toujours compliquée et c'est un environnement difficile, mais si nous voulions que les choses soient faciles, nous n'alignerions probablement pas une équipe à ce niveau. C'est compliqué, mais c'est un challenge. Honda recherche toujours les challenges."

Tout en la présentant comme une décision de l'entreprise, Puig soutient l'intégration d'une part de nouveauté dans un line-up longtemps resté très stable. "Après [que Pedrosa a passé] 13 ans dans l'équipe, nous avons voulu voir d'autres possibilités", souligne celui qui fut le manager et le mentor de Dani Pedrosa. "Lorenzo est un champion en MotoGP, il a remporté des titres, il était une option très intéressante. Nous voulons aussi voir notre moto avec d'autres pilotes. Je crois que Dani a eu une très longue carrière avec Honda, il a eu beaucoup d'opportunités – 13 ans, c'est beaucoup – et nous avons décidé d'essayer un autre pilote."

Lire aussi :

Qu'en a-t-il été des autres candidats envisagés ? "Nous avons voulu voir les possibilités et, franchement, nous n'avons pas eu de discussion approfondie avec beaucoup de personnes. Nous voulions [les] entendre, voir comment se passaient les choses pendant la saison et c'est tout. Nous avons eu, disons, des conversations informelles avec d'autres pilotes, mais nous avons pris ce que nous avons pensé être la bonne décision."

Une moto qui conviendra à Lorenzo ?

Honda sera le troisième constructeur pour lequel Jorge Lorenzo courra en l'espace de quatre ans, or le challenge est de taille pour celui qui a longtemps été le pilote d'une seule machine, la Yamaha, et à qui on a reproché de tarder à trouver ses marques avec la Ducati. Malgré les interrogations qui se présenteront quant à la capacité d'adaptation du Majorquin à la RC213V, le HRC ne souhaite pas s'inquiéter prématurément.

"Lorenzo a remporté trois titres en MotoGP, nous pensons donc qu'il a le potentiel pour obtenir de bons résultats avec notre moto", soutient Puig. "Nous nous attendons à ce qu'il essaye d'atteindre le niveau et de courir pour gagner, comme il l'a fait par le passé, mais bien sûr vous ne savez jamais comment un pilote peut s'adapter à une moto. Parfois c'est facile, parfois non. Il lui a fallu beaucoup de temps pour comprendre la Ducati, mais une fois qu'il l'a comprise, il a gagné [deux courses] d'affilée. Nous nous attendons à ce qu'il soit rapide. À quel point ? Nous ne le savons pas. Nous ignorons aussi quand il le sera, mais nous croyons que, compte tenu de son potentiel et sa carrière passée, il ne vient pas chez Honda juste pour être en piste."

Il s'agira aussi de faire cohabiter dans la stratégie de développement de la moto deux pilotes qui possèdent des styles très différents. Cependant, Tetsuhiro Kuwata, directeur du HRC, assure que la marque ne privilégie pas Márquez, ni aujourd'hui ni lorsque Lorenzo aura remplacé Pedrosa.

"Nous développons actuellement [la moto] pour Marc et aussi pour Dani, pas que pour un pilote. Nous continuerons de la même façon l'année prochaine", indique le Japonais. "Nous ne savons pas quelle moto [voudra] Jorge, mais nous essaierons bien sûr de nous adapter à ses requêtes. Et Marc a aussi beaucoup de requêtes à notre égard et nous essayons d'y répondre. Ce sera donc très difficile, mais nous continuerons de la même façon."

"Marc et Dani sont assez différents", poursuit-il, y voyant une richesse pour l'équipe technique : "Du point de vue du développement, avoir deux pilotes très différents est très bon pour nous. Si nous pouvons faire une bonne moto pour Marc et aussi pour Dani, alors notre potentiel technique est élevé. Pour la saison prochaine, nous allons essayer de préparer une moto de haut niveau à la fois pour Marc et pour Jorge."

Lire aussi :

Alberto Puig renchérit : "D'une certaine façon, Dani et Lorenzo ont tous deux un pilotage fluide. Ils sont différents, bien sûr, car je crois que Lorenzo a plus de vitesse en virage quand ses sensations sont bonnes et Dani est très bon pour tourner et relever la moto, mais tous les deux sont très fluides. Avoir des pilotes différents est très intéressant car cela permet de développer la moto et du point de vue des ingénieurs Honda ils peuvent apprendre et tenter d'explorer différents chemins. Les ingénieurs apprennent des pilotes, alors nous verrons ce que Lorenzo va apporter à Honda."

Article suivant
Smith se tourne vers 2020 pour espérer faire son retour

Article précédent

Smith se tourne vers 2020 pour espérer faire son retour

Article suivant

8H de Suzuka : Yamaha déjoue les problèmes et s'impose à nouveau

8H de Suzuka : Yamaha déjoue les problèmes et s'impose à nouveau
Charger les commentaires