MotoGP
C
GP de Doha
02 avr.
Prochain événement dans
35 jours
16 avr.
Prochain événement dans
49 jours
C
GP d'Espagne
29 avr.
Prochain événement dans
62 jours
C
GP d'Italie
27 mai
Prochain événement dans
90 jours
03 juin
Prochain événement dans
97 jours
C
GP d'Allemagne
17 juin
Prochain événement dans
111 jours
C
GP des Pays-Bas
24 juin
Prochain événement dans
118 jours
C
GP de Finlande
08 juil.
Prochain événement dans
132 jours
C
GP d'Autriche
12 août
Prochain événement dans
167 jours
C
GP de Grande-Bretagne
26 août
Prochain événement dans
181 jours
C
GP d'Aragon
09 sept.
Prochain événement dans
195 jours
C
GP de Saint-Marin
16 sept.
Prochain événement dans
202 jours
C
GP du Japon
30 sept.
Prochain événement dans
216 jours
C
GP de Thaïlande
07 oct.
Prochain événement dans
223 jours
C
GP d'Australie
21 oct.
Prochain événement dans
237 jours
28 oct.
Prochain événement dans
244 jours
C
GP de Valence
11 nov.
Prochain événement dans
258 jours

Selon Rins, impossible de connaître la vérité sur l'état de Márquez

Sept mois après sa blessure, que sait-on véritablement de la condition physique de Marc Márquez ? Pour Álex Rins, pas grand-chose.

partages
commentaires
Selon Rins, impossible de connaître la vérité sur l'état de Márquez

À un mois du premier voyage de l’année de la caravane MotoGP, qui doit se rendre à Losail pour ses essais de pré-saison et deux premiers Grands Prix, on ignore toujours si Marc Márquez sera en mesure de reprendre sa place ou non. Stoppé depuis le mois de juillet dernier par une fracture de l'humérus dont la guérison s'est avérée bien plus complexe qu'espéré, le champion espagnol s'affiche de plus en plus sur les réseaux sociaux pour attester de la reprise de ses entraînements, mais avec une épaule droite toujours immobilisée et un programme indéniablement plus léger que celui qu'il est censé suivre pendant l'hiver.

Pour Álex Rins, il est toutefois impossible de se faire une idée précise de la guérison du pilote au numéro #93. "C'est très dur, parce qu'on ne connait pas sa condition. Tout le monde parle beaucoup, mais je crois que jusqu'au dernier moment personne ne saura la réalité ou la vérité, parce que par le passé déjà Marc a toujours beaucoup couvert la réalité", a suggéré le pilote Suzuki lundi soir dans une visioconférence.

Lire aussi :

Dans les colonnes du journal AS, il renchérit : "Je ne sais rien, et je pense que les gens ne savent pas grand-chose, et on ne sait pas si ce qu'ils savent est la vérité ou non. On a déjà vu qu'il garde beaucoup de choses pour lui au sujet de sa situation. Honda est sûrement au courant, mais moi je ne sais pas."

Accidenté à la première course de 2020, Marc Márquez avait tenté un retour dès le week-end suivant, quatre jours après avoir été opéré pour cette fracture du bras droit. S'il avait rapidement renoncé pendant les essais, l'effort fourni a eu des conséquences désastreuses au point qu'un simple geste de la vie quotidienne a vu la plaque posée sur l'os blessé se briser quelques jours plus tard. Entre complications et prudence, son retour a par la suite été maintes fois repoussé, le privant finalement de l'intégralité du championnat.

Après sa troisième opération réalisée début décembre, aucune date de retour, pas même approximative, n'a été suggérée par Honda pour son pilote star. S'il devait manquer le début de la nouvelle saison, dans quelle mesure cela affecterait-il les autres prétendants au titre ? "Ça dépend de comment il va physiquement. S'il va bien, il peut rapidement retrouver le niveau qui était le sien et creuser cette petite marge que l'on voyait quand il était là. Et dans le cas contraire, ce pourrait être intéressant", souligne Álex Rins auprès de AS.

"Évidemment, j'espère qu'il sera à la première course, pour qu'il puisse se mettre dans un rythme et se battre comme il l'a fait les saisons précédentes", ajoute le pilote espagnol. "Je ne sais pas grand-chose, mais j'aime le voir sur la piste parce que c'est un pilote très talentueux et dont on peut beaucoup apprendre."

Assurant pour sa part que "ce serait une erreur" de ne pas compter sur la présence de Marc Márquez pour le début de la saison, Joan Mir témoigne de sa solidarité à l'égard de son prédécesseur au championnat. "Franchement, j'espère vraiment de tout mon cœur [qu'il sera au Qatar]. Je veux qu'il soit là, parce que j'imagine ce qu'il traverse. Un jour, je l'ai vu alors que je m'entraînais à Olván [près de Barcelone, ndlr] et qu'il était venu son frère Álex, et je l'ai vu abattu", explique-t-il.

"On voit bien qu'il ne traverse pas un bon moment, et c'est normal. J'imagine qu'avec le rythme de vie auquel il est habitué, ça doit être difficile de s'arrêter pendant un an, sans courses, et de ne pas savoir si on va courir à nouveau. J'espère qu'il reviendra et qu'il sera à nouveau comme avant, afin qu'il puisse nous rendre la vie super difficile et nous pousser à être tous meilleurs", conclut le Champion du monde en titre.

Related video

Brno renonce aux championnats du monde

Article précédent

Brno renonce aux championnats du monde

Article suivant

Le Qatar allège son protocole COVID pour le MotoGP

Le Qatar allège son protocole COVID pour le MotoGP
Charger les commentaires