Rins leader de la journée... avec la moto qui a pris feu hier !

partages
commentaires
Rins leader de la journée... avec la moto qui a pris feu hier !
Par : Léna Buffa
2 nov. 2018 à 11:55

Le pilote Suzuki a fait fi des événements de jeudi et c'est bien lui qui s'est emparé des commandes ce vendredi à Sepang, avec une moto brillamment réparée par son team.

Álex Rins a signé le meilleur temps de cette journée inaugurale du Grand Prix de Malaisie, une première pour lui cette saison. Sixième ce matin, le pilote Suzuki s'est hissé au premier rang, avec une avance de 0"093 sur Marc Márquez au cours des EL2. Au classement combiné du jour, cette performance lui vaut d'être aux commandes avec 0"089 de marge sur Andrea Dovizioso, leader des EL1.

Lire aussi :

Une nouvelle qui réjouit l'Espagnol, mais qui le fait aussi sourire de par ses circonstances, car hier s'il faisait les gros titres c'était pour une raison plus spectaculaire : l'une de ses motos avait pris feu devant le stand Suzuki… Et c'est précisément cette moto qui a refait des étincelles aujourd'hui !

"Ce qu'il y a de drôle, c'est qu'aujourd'hui j'ai fait mon temps avec cette moto, celle qui a pris feu !" relate Álex Rins, expliquant avoir utilisé ce matin son autre machine avant de faire rouler celle-ci lors des EL2. "Sur la moto qui a pris feu, on avait quelques différences dans le domaine électronique. On avait une cartographie différente, on l'a essayée et ça a bien fonctionné", indique-t-il. "Tout va bien. On a changé les câbles électroniques mais le carénage, le châssis, le moteur sont les mêmes."

"Ils ont vraiment fait un boulot énorme", salue le pilote à l'évocation des réparations menées par son team jeudi après l'incident. "Hier, quand la moto a pris feu, j'étais occupé avec la presse. Quand j'ai été au stand, j'ai vu la moto et tout le monde avec de l'eau et je ne comprenais rien. […] Ça a été effrayant, j'ai eu peur parce que mon mécanicien Marco était près de la moto et il a pris tout le feu, mais il va bien et c'est ce qui est important."

 

Photo de: Twitter @denkmit

63 points en cinq courses

Pas décontenancé pour un sou, le pilote Suzuki entend désormais poursuivre son week-end en se focalisant sur les performances à produire en piste. Et ce début de Grand Prix ne peut que le satisfaire, lui qui vient d'enchaîner une solide série de courses, récompensé par la quatrième plus forte moisson de points du plateau depuis Misano. Dixième du championnat, il n'est plus qu'à huit points de Petrucci, sixième.

"Je suis content. Après le test IRTA, je savais que notre moto avait un bon potentiel. Depuis, elle a beaucoup changé : le moteur, le carénage, les ailerons, un peu l'électronique… Je suis très content parce qu'on a bien travaillé dès le début des EL1", se félicite-t-il. "Il faut encore qu'on progresse, qu'on aille plus vite car demain les chronos vont à coup sûr s'améliorer. Il faut qu'on continue à travailler sur le freinage parce qu'en comparaison des tests on perd un peu dans ce domaine, mais le reste a été vraiment bien."

Article suivant
"Trop de moments chauds" pour un Márquez en difficulté

Article précédent

"Trop de moments chauds" pour un Márquez en difficulté

Article suivant

Les leçons de l'Australie portent leurs fruits pour Rossi

Les leçons de l'Australie portent leurs fruits pour Rossi
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP de Malaisie
Catégorie Essais Libres 2
Lieu Sepang International Circuit
Pilotes Álex Rins
Équipes Team Suzuki MotoGP
Auteur Léna Buffa
Type d'article Réactions