MotoGP
20 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
04 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
18 oct.
-
20 oct.
Événement terminé
25 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

Rins : "On commence un nouveau championnat de 75 points"

partages
commentaires
Rins : "On commence un nouveau championnat de 75 points"
Par :
21 oct. 2019 à 08:30

Le pilote Suzuki voit sa troisième place au championnat vaciller après un Grand Prix du Japon dans lequel il a subi les conséquences d'une mauvaise qualification et a "tout perdu dans le premier tour". Il lui reste trois courses pour réagir.

Si le titre de Champion du monde est déjà attribué à Marc Márquez et la deuxième place de la saison très probablement acquise à Andrea Dovizioso, la bagarre fait rage pour la troisième position pour laquelle le suspense risque de durer jusqu'au terme du championnat. Quatre pilotes sont à présent contenus en seulement 13 points, et bien que l'avantage soit toujours à Álex Rins, la tendance actuelle ne lui est pas favorable.

Lire aussi :

Rins est le seul parmi ces quatre pilotes à avoir remporté une course depuis la reprise du championnat après la pause estivale. Pourtant, la régularité lui fait défaut et il a marqué moins de points sur cette période que Fabio Quartararo ou Maverick Viñales. Le pilote Suzuki a en effet engrangé 75 points depuis Brno, alors que Viñales en est à 91 et le Français culmine à 96 points. Quatrième homme dans cette bagarre, Danilo Petrucci s'est effondré sur cette seconde moitié de championnat et n'a marqué que 48 points depuis Brno.

Après sa victoire à Silverstone, Rins a systématiquement perdu des points sur les deux pilotes Yamaha lors des quatre courses qui ont suivi, et même s'il s'est hissé à la troisième place en Aragón, celle-ci vacille à présent. Viñales est revenu à égalité mathématique grâce à son résultat au Japon, tandis que Petrucci se trouve sept points derrière et Quartararo n'est plus qu'à 13 unités. Il reste trois courses pour les départager, et donc encore 75 points en jeu au maximum. "On commence un nouveau championnat de 75 points. L'un des objectifs est de terminer troisième", prévient Álex Rins.

La situation au championnat entre la 3e et la 6e places :

Pos. Pilote Pts Qatar Argentina United States Spain France Italy Spain Netherlands Germany Czech Republic Austria United Kingdom San Marino Spain Thailand Japan Australia Malaysia Spain
3 Spain Álex Rins 176 13 11 25 20 6 13 13 - - 13 10 25 - 7 11 9 - - -
4 Spain Maverick Viñales 176 9 - 5 16 - 10 - 25 20 6 11 16 16 13 16 13 - - -
5 Italy Danilo Petrucci 169 10 10 10 11 16 25 16 10 13 8 7 9 6 4 7 7 - - -
6 France Fabio Quartararo 163 - 8 9 - 8 6 20 16 - 9 16 - 20 11 20 20 - - -

Trop de temps perdu en début de course

Pour atteindre cet objectif, le pilote Suzuki va toutefois devoir moins se compliquer la vie, lui qui a tendance à peiner en qualifications. Cette saison, jamais il ne s'est classé plus bas que sa position de départ quand il a vu l'arrivée d'une course, auteur parfois de superbes remontées mais aussi souvent mis en difficulté par de mauvaises qualifications. Le fait est qu'il est par exemple passé sept fois par la Q1 et s'est également qualifié sept fois au-delà des trois premières lignes, ce qui a été le cas notamment samedi à Motegi.

"On a le rythme pour se battre pour le podium, mais il faut qu'on améliore les qualifs", reconnaît le pilote espagnol, qui peine toutefois à entrevoir la solution à ce problème : "Je ne sais pas. On me pose toujours la même question, mais si je le savais je le résoudrais."

Alex Rins, Team Suzuki MotoGP

Au Japon, sa situation s'est encore plus compliquée car il a pris un mauvais départ, qui l'a vu perdre de précieuses positions et l'a obligé à cravacher pour remonter. Après Kallio, les frères Espargaró, Mir et Petrucci, Rins a passé Crutchlow à la mi-course et se trouvait alors à la septième place. Il a encore pu grimper d'un cran lorsque Miller s'est fait avaler par le peloton, mais a ensuite cédé au retour de Crutchlow en fin de course, payant alors les efforts fournis pour remonter.

Le rythme affiché par le pilote espagnol a donc été assez inégal, car si son début de course n'a pas été parmi les plus performants, du huitième au 17e tour il a tourné dans les temps des premiers, et s'est même parfois montré le plus rapide en piste, signant au passage le troisième meilleur temps de la course. Il a ensuite connu une baisse au moment où Crutchlow l'a dépassé, puis a retrouvé un bon rythme dans les derniers tours, mais trop tard pour faire mieux que septième. À l'arrivée, il restait donc sur sa faim.

Lire aussi :

"Je ne suis pas satisfait à 100%, parce que mon rythme valait mieux que la septième place", explique-t-il au site officiel du MotoGP. "J'ai tout perdu dans le premier tour. Après le premier tour, j'ai passé la ligne en 13e position, ensuite j'ai récupéré des places en freinant plus fort et en ouvrant les gaz plus tôt. Pour la durée de vie des pneus, ça n'était pas bon."

"Le pire, ça a été le départ. Normalement, je suis habitué à partir vite mais on a eu un souci avec l'embrayage", indique-t-il. "J'ai récupéré beaucoup de positions, mais ensuite quand je me suis battu contre Crutchlow à la fin il m'a dépassé et il a terminé devant moi. Quoi qu'il en soit, je pense que la septième place fait de bons points pour le championnat, mais il faut qu'on continue à travailler."

Avec Carlos Guil Iglesias

Article suivant
Quartararo : "J'ai attaqué comme s'il s'agissait d'une victoire"

Article précédent

Quartararo : "J'ai attaqué comme s'il s'agissait d'une victoire"

Article suivant

GP du Japon : les meilleures photos de la course et des fans

GP du Japon : les meilleures photos de la course et des fans
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP du Japon
Catégorie Course
Lieu Twin Ring Motegi
Pilotes Alejandro Álex Rins Navarro
Équipes Team Suzuki MotoGP
Auteur Léna Buffa