MotoGP
20 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
04 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
18 oct.
-
20 oct.
Événement terminé
25 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé

"Qu’il pleuve ou non", Rins profitera au Mans

partages
commentaires
"Qu’il pleuve ou non", Rins profitera au Mans
Par :
17 mai 2019 à 07:30

Le pilote Suzuki est en grande forme en ce début de saison, et ne s’inquiète pas le moins du monde de la météo instable annoncée pour le Grand Prix de France, après le test positif réalisé à Jerez.

Álex Rins se présente sur le circuit du Mans second du championnat et après un podium obtenu lors du dernier Grand Prix, à Jerez, il y a deux semaines. Tous les signaux sont donc au vert pour le pilote Suzuki, qui a confirmé ses bonnes sensations lors du test réalisé le lendemain de la course sur le tracé andalou.

"Après la course de Jerez nous avons essayé de nombreuses choses, dont différents bras oscillants et le déflecteur. Le test a été positif, nous avons trouvé de bonnes choses, pas pour cette course, mais pour le milieu de saison donc c’était bien", a-t-il expliqué ce jeudi. "Nous avons testé beaucoup de choses, et nous n’aurons ici que des choses en rapport avec l’électronique, qui sont ce qui a le mieux fonctionné. Nous ne pourrons pas utiliser le déflecteur car nous ne l’avons pas bien essayé. Nous pourrions parfaitement le mettre ici mais il faudrait contrôler s’il fonctionne bien ou non, s’il pourrait être amélioré. La moto que nous avons est compétitive et nous n’avons pas besoin d’un grand changement pour pouvoir être devant."

Même si l’Espagnol a effectivement cassé le nouveau déflecteur amené par le constructeur japonais, sa GSX-RR n’en a en réalité pas été très affectée pour le reste de la journée. Désormais considéré comme le fer de lance de l’équipe du point de vue du développement, Rins travaille dur pour mener son team au sommet, un changement de mentalité effectué l’an dernier. "Lors de ma première année en MotoGP [je trouvais que] c’était ennuyeux de tester, et je pense que c’est le cas pour d’autres pilotes", a-t-il reconnu. "Mais lorsque vous êtes là, à vous battre aux avant-postes et que vous êtes motivé, ce n’est pas un problème de rouler le lendemain d’une course."

Désormais boosté par ses performances, le pilote de 23 ans affiche une grande sérénité pour ce cinquième rendez-vous de la saison en France, affirmant ne pas ressentir de pression, et ce malgré un temps qui s’annonce incertain. "Il est vrai que les prévisions météorologiques ne sont pas les meilleures, mais c’est un circuit qui me plaît, avec des montées et des descentes, donc qu’il pleuve ou non nous allons tenter de profiter."

À noter que le circuit Bugatti a beaucoup souri à Rins par le passé, qui y totalise trois podiums en Moto3, une victoire en Moto2 ainsi qu’un top 10 en MotoGP l’an passé (il était blessé en 2017). Ces bons résultats ne peuvent que le conforter dans l’idée d’en ajouter un nouveau à son palmarès dimanche.

 

Article suivant
Crutchlow : Aider Márquez nous aide aussi, Lorenzo et moi

Article précédent

Crutchlow : Aider Márquez nous aide aussi, Lorenzo et moi

Article suivant

LIVE MotoGP, GP de France, Essais Libres 1

LIVE MotoGP, GP de France, Essais Libres 1
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP de France
Lieu Le Mans Circuit Bugatti
Pilotes Alejandro Álex Rins Navarro
Équipes Team Suzuki MotoGP
Auteur Charlotte Guerdoux