MotoGP
04 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
18 oct.
-
20 oct.
Événement terminé
25 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

Rins : "Continuer sur la même voie" après la victoire

partages
commentaires
Rins : "Continuer sur la même voie" après la victoire
Par :
18 avr. 2019 à 17:45

Le pilote espagnol a su saisir sa chance lors du Grand Prix des Amériques, et ré-offrir par la même occasion la victoire à Suzuki, qui n'avait pas gagné depuis 2016. À présent que leur premier objectif commun est atteint, ils vont poursuivre dans la même direction.

Álex Rins s’est imposé pour la première fois de sa carrière en catégorie reine à Austin, et a ainsi mis un terme à la domination longue de six ans de Marc Márquez sur ce tracé. Si la course n’a pas été de tout repos pour le pilote Suzuki, qui est passé en tête dans les derniers tours, seul le résultat compte et a fait de lui le 23e vainqueur de l’Histoire du MotoGP. À présent, il ne lui reste plus qu’à continuer sur sa lancée.

"Une course excellente"

Au départ du troisième Grand Prix de la saison, pourtant, il semblait difficile d’imaginer que le pilote espagnol allait s’imposer sur les terres d’un Márquez imbattable depuis 2013 et qualifié en pole position, quand lui ne partait que de la septième place. Alors qu'il était longtemps bloqué au cinquième rang, le résultat semblait joué à la mi-course.

Lire aussi:

"J’étais derrière Miller et, honnêtement, j’avais du mal à le suivre, mais je me suis dit qu’il fallait rester calme et y aller pas à pas en attendant que les pneus s’usent", a expliqué Rins lors de son point presse. "En comparant avec les autres circuits et les autres pilotes, c’est un certain avantage sur ce point et j’ai réussi à préserver un peu mes pneus. Lorsqu’ils se sont usés, j’ai commencé à remonter, et honnêtement [rester calme] a été la clé."

Une fois le Champion du monde en titre à terre, la remontée du pilote Suzuki a été totale puisqu’il est parvenu à doubler Valentino Rossi, qui était en tête, à trois tours de la fin. "Et puis il y a eu le dernier tour. Ce circuit est long, et cela m’a paru encore plus long car j’avais Valentino derrière, un pilote qui a beaucoup d’expérience, qui s’est battu avec plein de pilotes", a-t-il expliqué. Mais l’expérience du Docteur n’a pas suffi, et le pilote de 23 ans s’est imposé. "Je crois que nous avons fait une course excellente !" s'est-il félicité.

Suzuki n'avait pas gagné en MotoGP depuis près de trois ans, et après en être passé tout près à plusieurs reprises depuis la fin de la saison dernière, le résultat est enfin arrivé. "C’est incroyable", a déclaré Rins. "Ils le méritent, nous le méritons. L’an dernier et cet hiver, Suzuki a beaucoup travaillé pour concevoir une moto gagnante et au final ils y sont parvenus. Toute l’équipe voulait gagner, moi y compris, et nous avons réussi. Je suis super heureux pour moi, pour eux et pour toutes les personnes qui ont été à mes côtés."

Un cap franchi

Cette victoire est le fruit de "beaucoup d’efforts et de travail" dans le clan d’Hamamatsu, qui a redressé la barre après une année 2017 manquée, et a mis au point une GSX-RR performante dès le milieu de saison 2018. "Nous avons une moto équilibrée. Nous avons travaillé sur cela l’an dernier et durant la pré-saison pour l’améliorer, et je pense que nos réglages de base sont très bons, que ce soit sur une piste bosselée, une piste longue, courte, avec de longues lignes droites…" a expliqué le pilote espagnol.

"Je pense que nous pouvons nous battre sur la plupart des pistes. Bien sûr, lorsqu’il y a de grandes lignes droites, comme au Qatar, nous avons un peu de mal, mais je me sens fort. L’équipe me donne de bons réglages, donc c’est bien." Grâce au travail mené par Suzuki et à sa progression personnelle, Álex Rins affiche une régularité exemplaire. En effet, depuis Misano 2018, il n’a jamais quitté le top 6 en course, et comptabilise trois podiums, en plus de sa victoire. Cette dernière semblait de plus en plus proche, et il reconnaît lui-même y avoir pensé "depuis Valence".

"Il est certain que depuis le milieu de la saison 2018, nous avons passé un cap. J’avais vraiment hâte de gagner", a-t-il ajouté. "À Valence, l’an dernier, je n’étais pas passé loin, au Qatar j’en avais été vraiment proche. Sincèrement, moi et l’équipe pensions à la victoire, et elle est finalement arrivée." À présent que son premier objectif est atteint, l’Espagnol a gagné en confiance et peut envisager une suite de saison solide : "Nous devons garder le fil, continuer sur la même voie et, bien sûr, progresser en qualifications afin de partir depuis de meilleures places, et continuer le travail que nous faisons actuellement."

 
Article suivant
Nouveau top 10 pour Nakagami, seul pilote Honda à l'arrivée à Austin

Article précédent

Nouveau top 10 pour Nakagami, seul pilote Honda à l'arrivée à Austin

Article suivant

Iannone : Avec Aprilia "on sait ce qu’on fait"

Iannone : Avec Aprilia "on sait ce qu’on fait"
Charger les commentaires