MotoGP
04 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
18 oct.
-
20 oct.
Événement terminé
25 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

Pour Rins, la Suzuki 2019 a "beaucoup de potentiel"

partages
commentaires
Pour Rins, la Suzuki 2019 a "beaucoup de potentiel"
Par :
9 févr. 2019 à 07:50

Álex Rins a fait partie des leaders du test qui s’est tenu sur le circuit de Sepang, montrant ainsi tout le développement mené par Suzuki.

Álex Rins a achevé le premier test de l’année de façon positive après avoir figuré dans la partie haute de la feuille des temps presque tout le long de la séance. Suzuki ne s’est pas ménagé durant ces trois jours et le pilote espagnol a pu tester de nombreuses nouveautés.

Lire aussi :

Dès ses premiers tours de roue sur le circuit de Sepang, le pilote espagnol a eu de "très bonnes" sensations et cela s’est vu au niveau du classement. Il a fait partie des hommes forts de ce test en terminant second de chacune des deux premières journées, avant de clore vendredi au 12e rang. Néanmoins, il savait très bien sur quoi il attendait des progrès de la part du constructeur japonais : la vitesse de pointe et le freinage, jugés comme étant les points faibles de la GSX-RR. Aussi soulignait-il au terme du premier jour : "La moto fonctionne bien au freinage, mais je souhaite me sentir plus à l’aise."

Un programme bien chargé

Et pour ce faire, un important travail a été mené au cours des trois journées. "Nous avons essayé un nouveau carénage qui m’a apporté plus de soutien à l’avant et moins de wheelie", a-t-il expliqué. "Nous avons aussi un peu travaillé sur l’électronique. Je suis plutôt content. La moto me donne confiance pour entrer plus rapidement dans les virages et être plus rapide."

Un nouveau châssis a également été essayé. "C’est une évolution de notre châssis actuel. Ils m’ont dit qu’il y avait une petite évolution mais je ne sais pas exactement en quoi", a-t-il déclaré avant de poursuivre. "Nous avons un peu plus de puissance moteur. Nous sommes aussi rapides en ligne droite grâce au carénage. Il y a plus d’aérodynamique et la roue avant touche plus le sol."

Enfin, le Catalan a évalué chacun des pneus (medium et soft) sur une distance équivalente à celle de la course, et le résultat lui a convenu : "Je pense que notre rythme de course a été assez bon. Si nous n’avons pas le rythme le plus rapide, nous sommes quand même dans le top 3."

Au terme de ce programme bien chargé, avec près de 200 tours bouclés en trois jours, le numéro 42 a noté des améliorations : "Je suis très content car nous avons progressé. Pas d'une seconde, évidemment, mais nous avons gagné quelques dixièmes, ce qui est très important au final. Mon rythme sur 20-25 tours a été incroyable."

Lire aussi :

Beaucoup de potentiel

Le premier test de l’année à présent terminé, il n’en reste désormais plus qu’un qui se tiendra sur le circuit de Losail dans deux semaines, avant le début de la saison en mars. Rins est déjà tourné vers ce nouveau test. "Nous devons bien évidemment continuer à travailler. Nous essayerons d’autres choses au Qatar que nous n’avons pas pu tester ici", a-t-il commenté.

Cependant, il estime que le plus gros du travail a été réalisé : "Nous avons juste besoin d’effectuer quelques petites modifications qui nous fourniront plus d’informations et nous apporteront plus de régularité."

À l’heure de dresser le bilan de ces trois jours, l'Espagnol considère que sa machine a "beaucoup de potentiel". Au vu de ce test, difficile d’imaginer que Suzuki ne se battra pas aux avant-postes cette année. Lui-même se montre très optimiste : "Je pense que nous pouvons faire de bonnes choses cette saison car la moto fonctionne bien."

 
Article suivant
Photos - La dernière journée d'essais à Sepang

Article précédent

Photos - La dernière journée d'essais à Sepang

Article suivant

Leader et recordman, Petrucci tempère le classement de Sepang

Leader et recordman, Petrucci tempère le classement de Sepang
Charger les commentaires