MotoGP
C
GP d'Italie
28 mai
-
31 mai
Prochain événement dans
52 jours
04 juin
-
07 juin
Prochain événement dans
59 jours
C
GP d'Allemagne
18 juin
-
21 juin
Prochain événement dans
73 jours
C
GP des Pays-Bas
25 juin
-
28 juin
Prochain événement dans
80 jours
C
GP de Finlande
09 juil.
-
12 juil.
Prochain événement dans
94 jours
C
GP de République Tchèque
06 août
-
09 août
Prochain événement dans
122 jours
C
GP d'Autriche
13 août
-
16 août
Prochain événement dans
129 jours
C
GP de Grande-Bretagne
27 août
-
30 août
Prochain événement dans
143 jours
C
GP de Saint-Marin
10 sept.
-
13 sept.
Prochain événement dans
157 jours
25 sept.
-
27 sept.
Prochain événement dans
172 jours
02 oct.
-
04 oct.
Prochain événement dans
179 jours
C
GP du Japon
15 oct.
-
18 oct.
Prochain événement dans
192 jours
C
GP d'Australie
23 oct.
-
25 oct.
Prochain événement dans
200 jours
C
GP de Malaisie
29 oct.
-
01 nov.
Prochain événement dans
206 jours
13 nov.
-
15 nov.
Prochain événement dans
221 jours
20 nov.
-
22 nov.
Prochain événement dans
228 jours
27 nov.
-
29 nov.
Prochain événement dans
235 jours

Rins : Le GP d'Autriche était "coché" sur le calendrier de Suzuki

partages
commentaires
Rins : Le GP d'Autriche était "coché" sur le calendrier de Suzuki
Par :
14 août 2019 à 16:15

Le pilote Suzuki pressentait que le Red Bull Ring serait peu favorable à la GSX-RR, aussi son résultat final le satisfait-il car il a au moins battu un de ses adversaires au championnat.

Álex Rins a égalé dimanche le meilleur résultat de Suzuki sur le Red Bull Ring, en ralliant l'arrivée de la course à la sixième place. Mieux, il n'a concédé que 8"6 au vainqueur, contre 14"3 pour Maverick Viñales lorsqu'il avait lui-même classé la GSX-R au sixième rang du Grand Prix d'Autriche, en 2016. Cela reste toutefois une performance inférieure à celles qu'il a pu réaliser récemment, mais l'Espagnol ne s'en étonne pas, bien conscient que cette piste n'allait pas être favorable à sa machine.

Lire aussi:

"Ça a été une course difficile pour nous. En particulier, j'ai eu beaucoup de mal à maintenir ma régularité par rapport à Maverick, parce que j'avais des problèmes sur les freins, comme on s'y attendait sur cette piste", explique le pilote Suzuki, qui a rencontré les difficultés qu'il avait anticipées. "Réduire la vitesse de la moto était très difficile, surtout quand le réservoir était plein. Quand j'étais deuxième, j'ai essayé de suivre Fabio [Quartararo], mais c'était impossible pour moi."

Après un excellent départ depuis la septième place, Rins n'a en effet pas longuement résisté à la deuxième place et s'est bien vite fait avaler par Miller, Márquez ou encore Rossi. Dans le sixième tour, c'était Viñales qui lui chipait une place supplémentaire, annonçant la course en duo qu'ils allaient ensuite mener. Bien qu'ils aient réussi à rattraper Rossi dans le dernier quart de la course, tous deux se sont heurtés à la résistance du vétéran et, dans un final à la photo-finish, Rins s'est incliné face à son rival.

"Il faut qu'on continue à travailler sur la moto, parce que l'avant bougeait beaucoup et se bloquait beaucoup, et cela a fait baisser ma confiance pour freiner tard et stopper la moto", souligne le pilote espagnol, en proie aux mêmes problèmes tout le week-end, avec une moto trop instable sur l'avant et difficile à ralentir, moins performante qu'ailleurs dans les enchaînements de gros freinages et de fortes accélérations qu'impose le Red Bull Ring.

"Mais je suis content, parce que l'objectif était d'améliorer le résultat de l'année dernière et j'ai réussi à mieux gérer les pneus vers la fin de la course. De ce point de vue-là, je suis donc content", souligne-t-il. "Je ne m'attendais pas à plus, je m'attendais à ça, à me battre dans le deuxième groupe contre les Yamaha, Espargaró [qui a abandonné dans le deuxième tour, ndlr] et Petrux. Au final, c’est comme ça, on savait quels allaient être nos problèmes. Cette piste est cochée sur notre calendrier comme étant difficile, or on marque des points et c'est important."

"Je pense que ça a été un bon résultat. On a réduit notre retard sur Petrux, et c'est le point positif", retient Álex Rins, revenu à 12 points du pilote Ducati. S'il a un temps pu être dans le coup pour la course au titre, l'Espagnol a recentré son objectif sur la place de vice-Champion depuis que deux chutes coup sur coup lui ont coûté de très gros points à Assen et au Sachsenring. Mais il le sait, la seconde moitié du championnat est faite pour lui. "Le point négatif c'est que Dovizioso s'est un peu plus détaché, mais maintenant d'ici à la fin, il y a des courses que j'aime et qui sont plus favorables à notre moto, et je vais clairement me donner au maximum. Silverstone, Misano, MotorLand, la Malaisie, le Japon…"

Article suivant
Petrucci a payé sa chute en qualifs et sa corpulence

Article précédent

Petrucci a payé sa chute en qualifs et sa corpulence

Article suivant

Dovizioso, le roi du dernier virage

Dovizioso, le roi du dernier virage
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP d'Autriche
Catégorie Course
Lieu Red Bull Ring
Pilotes Alejandro Álex Rins Navarro
Équipes Team Suzuki MotoGP
Auteur Léna Buffa